OLTV / 

Eric Abidal : « l’OL m’a fait grandir en tant qu’homme »

Publié le 17 février 2019 à 20:36:00
abidal sur la route une
A quelques jours du choc face au FC Barcelone, Eric Abidal revient sur ses belles années à l’OL et ses débuts compliqués en Espagne. Il évoque également son nouveau rôle de directeur sportif au sein du Barça.

L'arrivée à L’OL

« Je suis arrivé à l’OL avec de l’expérience, mais avec le même état d’esprit qu’à mes débuts : la joie, la bonne humeur et surtout le travail. J’étais très content de signer car le club dominait le championnat et jouait la Champions League. L’OL m’a permis d’accéder rapidement à l’équipe de France. J’ai rejoint le club au mois de juin et j’ai été appelé en sélection en août, donc je pense que j’ai fait le bon choix en signant. C’était aussi un retour aux sources, dans la ville où j’ai grandi. »

RS19380_highres_00007611000038

Son passage au club

« J‘ai commencé dans l’axe, puis je suis passé dans le couloir gauche. J’ai beaucoup travaillé au quotidien et je suis très fier de ce que j’ai apporté à l’OL, mais encore plus de ce que le club m’a apporté. Quand je suis arrivé, il avait déjà gagné trois fois le championnat. Je souhaitais rester sur la même lancée et gagner des titres, je ne voulais pas être le chat noir. »

 

La Champions League avec l’OL

« On avait l’impression d’être l’équipe à éviter. Nous étions solides, que ce soit défensivement ou offensivement. Nous étions déterminés et on ne lâchait rien. Junihno était capable de faire la différence à tout moment sur coup-franc. Tout cela faisait que les grands clubs européens voulaient nous éviter. »

 

Le départ pour le Barça

« J’étais triste, car j’ai quitté des amis et un super club. J’ai partagé des grands moments qui m’ont permis de grandir en tant qu’homme et en tant que sportif. J’ai essayé de garder tout cela et de m’en servir à Barcelone. En arrivant là-bas, ce qui m’a le plus marqué, c’est l’humilité du club et des personnes qui y travaillent, mais aussi l’humilité des joueurs. »

RS16413_abidal

Ses débuts en terre catalane

« Le plus dur pour moi a été la philosophie du club et celle du jeu. Avoir du talent ne suffit pas. De grands joueurs sont passés par le club donc je devais donner le meilleur de moi-même et comprendre au plus vite le fonctionnement du club. J’aurais pu me casser les dents, mais il faut être fort, avoir du caractère et surtout, il faut savoir ce qu’on veut. Quand tu as un objectif, peu importe ce qui se dresse devant toi, tu peux le franchir. »

 

Sa nouvelle vie de directeur sportif

« J’ai pris le temps et j’avais envie de revenir. Le club m’a appelé et m’a fait confiance. Je dois faire de mon mieux, du moins ce que je pense être le mieux. Ce n’est pas facile, car étant un ancien joueur, il y a certainement des personnes qui m’attendent au tournant. Je sais ce que je peux faire pour aujourd’hui, mais surtout pour demain. Lorsque tu arrives à faire venir un joueur que tout le monde veut, tu ressens une grande fierté, mais le meilleur, c’est surtout de dénicher la perle rare. Celle que personne ne connaît et qui deviendra la future star du club. »

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte