Club / Communiqué du Club

Précisions sur la dépêche AFP reprenant des propos tenus par Jean-Michel Aulas au Progrès

Publié le 01 février 2019 à 18:16:00
Précisions sur la dépêche AFP reprenant des propos tenus par Jean-Michel Aulas au Progrès
Jean-Michel Aulas tient à préciser les termes exacts dans lequel il a évoqué le respect des pratiques du Financial Fair Play, organe spécifiquement européen à l’initiative de l’UEFA qui autorise un déficit maximum cumulé de 30 M€ sur 3 ans avec des règles strictes de valorisation des contrats de sponsoring des parties liées.

Le PSG est de nouveau en cours d’instruction, cette fois par la Chambre de Jugement. C’est sur ce point du Financial Fair Play que le Président de l’OL a précisé sa pensée, alors que la Chambre d’Instruction avait décidé en juin de clore le dossier du PSG. Il faut préciser que la règle en vigueur en France est significativement différente de celle du Financial Fair Play. La DNCG est le garant que les clubs qui participent aux Championnat de France de L1 et L2 ont une trésorerie suffisante pour terminer la compétition.

 

A aucun moment, la qualité de la DNCG n’a été mise en cause par Jean-Michel Aulas. Celle-ci respecte parfaitement le process des normes françaises. Jean-Michel Aulas regrette par contre que l’équilibre compétitif nécessaire à la crédibilité et à la pérennité du championnat de France ne soit pas plus assuré en tolérant des écarts de budget de 1 à 8 ainsi que des aides d’Etat significativement plus élevées en Chiffre d’Affaires que la moyenne des budgets des clubs engagés dans la même compétition.

 

Jean-Michel Aulas a rappelé en outre qu’il apprécie les dirigeants du PSG en tant qu’hommes et que professionnels. Il s’est d’ailleurs spontanément engagé avant-hier lors du board de l’ECA à Lisbonne pour que Nasser Al-KheIaïfi soit le 2èmereprésentant de l’ECA au Comité Exécutif de l’UEFA et que le Président du PSG puisse défendre la position de la France et donc de tous les autres clubs français.

 

Le sujet est purement macro-économique au service de l’équilibre compétitif du championnat de France qui donne accès aux ressources très importantes que procure l’UEFA par le biais de la participation des clubs à la Champions League alors que la France n’a que 2 places garanties plus une hypothétique.

 

Jean-Michel Aulas tient aussi à rappeler comme il l’a déjà exprimé à de nombreuses reprises, la qualité du travail de la DNCG au cœur des règles en vigueur en France.

 

 

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte