Masculins / Toulouse - OL

Bruno Genesio : « On se doit de mettre plus de folie dans nos matches »

Publié le 15 janvier 2019 à 12:49:19
Bruno Genesio : « On se doit de mettre plus de folie dans nos matches »
Le coach lyonnais s'est exprimé avant le match en retard sur la pelouse de Toulouse.

Point santé

« Tout le monde est opérationnel sauf Amine Gouiri et Rafael. Fernando Marçal est suspendu. Il a pris un troisième carton à Bourges. Nabil Fekir s’est entraîné normalement hier et aujourd’hui. Je n’ai pas d’inquiétude sur son état physique. Il est fort et il a déjà montré qu’il était capable d’inverser la tendance. »

 

Le calendrier chamboulé à cause des reports

« Non, cela ne fausse rien. Il y aura pas mal de matches demain. Cela donnera une photo plus juste du classement. On s’intéresse surtout à notre calendrier et au nombre de points que l’on doit faire. »

 

La rencontre à Toulouse

« Le gros enjeu de ce match est de recoller à la 2ème place. C’est important car Lille n’est plus là par hasard. Il faut être dans les temps et rester très proche d’eux car c’est une équipe en confiance et qui sera là jusqu’à la fin de la saison... Un changement de système en l'absence de Marçal ? C'est une éventualité. Les équipes nous observent et connaissent notre défense à 3. ».

 

Une série de 4 matchs à l’extérieur

« Je le vois plutôt comme un bon signe d’aller à l’extérieur. Les équipes viennent très regroupées ici. Elles sont davantage obligées de sortir à domicile. »

 

Les deux dernières contre-performances

« On est tous conscients de ne pas avoir fait deux grands matches. Mais quand on analyse, il y a des faits de jeu qui ont été au contraire et qui auraient permis de nous imposer. J’ai dit aux joueurs que parfois, ça ne se jouait à rien... On se doit de mettre plus de folie dans nos matches. On doit aller plus vite dans notre jeu vers l'avant. pour créer un décalage. On a la possession mais il manque de la percussion soit par le dribble soit par la passe. Il faut une prise de risque pour déstabiliser l'adversaire. L'échec n'est pas grave. On manque d'efficacité dans les deux surfaces en ce moment. On doit être capable de gagner des matches 1-0. »

 

Un contrecoup physique ?

« On fait plus d’efforts intenses durant la seconde période. Le chiffre est entre 20% et 25% de plus par rapport à la première période. C’est un gros écart individuellement et collectivement et c’était déjà le cas contre Strasbourg. Ce n’est donc pas lié à la préparation du début d’année. C’est plutôt mentalement. On doit se faire plus violence et ne plus attendre d’être au pied du mur pour réagir. »

 

Memphis

« Il n’a pas marqué depuis quelques matches mais par exemple, sa seconde période face à Reims est plutôt de bonne facture. C’est avant tout un problème collectif. Quand il n’y a pas tout collectivement, les individualités ne peuvent pas être au plus haut. Il montre qu’il essaie et qu’il joue pour l’équipe. Il n’est pas en réussite en ce moment mais ça va revenir, il n’y a pas de problème. »

 

L’utilisation de la VAR

« C’est toujours lié à l’interprétation de l’homme. La vidéo a réglé quelques problèmes mais il y a encore trois interprétations différentes ce week-end sur le même genre de situations. Il faut uniformiser. J’ai eu une discussion avec l’arbitre de Reims. On ne peut pas me dire qu’il n’y a pas penalty parce que la faute n’est pas intentionnelle. Il faut aider les arbitres. Cela influence le résultat d’un match. »

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte