Masculins / OLTV

Bruno Genesio dans OL Night System : « mon message passe auprès du groupe »

Publié le 20 décembre 2018 à 20:20:51
Bruno Genesio dans OL Night System : « mon message passe auprès du groupe »
L’entraîneur de l’OL était l’invité de l’émission OL Night System sur OLTV, ce jeudi soir, pour répondre aux questions des supporters.

Sa première dans OL Night System

« Il n'y a aucune appréhension de ma part sinon je ne serai pas venu. Si je suis là ce soir, c’est aussi pour échanger et m’expliquer avec les gens qui me critiquent. Et pourquoi ne pas les faire changer d’avis ? »

La fin de match crispante à Amiens

« Je ne suis pas remonté contre mes joueurs parce qu’on a obtenu la qualification, ce qui était en soi le plus important. Mais je regrette la fin de notre match. Ce n’est pas normal de terminer ainsi. Ce problème englobe tout le monde, le staff y compris. Il faut être plus exigeant pour ne pas revivre ce type de situation. »

Des soucis face aux petites équipes ?

« Ce ne sont pas les petites équipes qui posent problème mais surtout ces matches qui précèdent ceux de Champions League. Cette équipe a du mal à se concentrer pleinement sur des matches qui ont lieu avant de grosses échéances. La qualification en 1/8 de finale de Champions League va nous libérer sur cet aspect-là. »

Des joueurs qui choisissent leurs matches ?

« Les joueurs ne choisissent pas leurs matches mais ils ont automatiquement l’esprit porté sur les matches de Champions League. J’ai des joueurs assez jeunes et certains n’ont jamais joué cette compétition. Maintenant, il faut progresser là-dessus. On doit être performant à chaque match, en ayant le même niveau d’exigence. Avec l’expérience et l’habitude, on arrivera à être beaucoup plus performants. »

Un souci mental ?

« Je pense que le match à Paris (ndlr 5-0 pour le PSG) nous a fait beaucoup de mal. On avait fait une très belle heure de jeu, puis on prend cinq buts de façon assez similaire. Ça a laissé pas mal de traces au niveau mental. Ces fins de matches en Coupe d’Europe nous ont un peu traumatisé aussi. On a modifié des choses et on s’est amélioré, à l’image de ce match face au Shakhtar (1-1). Le système a évolué parce que je m’adapte aux qualités de mes joueurs et pas l’inverse : je n’ai pas un système fixe auquel doivent s’adapter les joueurs. Cette saison, on concrétise également beaucoup moins d’occasions. Le problème vient de là et non pas d’un quelconque souci défensif. »

Un groupe réceptif à son message

« Mon équipe est parfois agaçante parce que certains comportements se reproduisent. Mais ça n’arrive pas à chaque fois. À chaque fois qu'on a connu une baisse de concentration, c’était avant un match de Champions League. Mon message passe auprès des joueurs, je ne serai plus là sinon. Mes joueurs ne sont pas parfaits mais ils sont à l’écoute. C’est parfois dur mais c’est comme cela un groupe. Ça fait partie du métier. C’est la vie de tous les hommes. Ils ont leur vie d’homme qui peut influencer sur celle de joueur. Mais ce groupe progresse et a progressé. On est en course pour atteindre nos objectifs donc je n’ai pas l’impression que mon message ne passe pas et je n’ai jamais eu envie de quitter ce métier si beau à exercer. »

Une prise de conscience

« Le match à Kiev nous a fait beaucoup de bien. Ça a fait prendre conscience au groupe de ce dont il était capable. On a été capable de se qualifier pour les 1/8 de finale de la Champions League. On fait partie des 16 meilleures équipes d’Europe et ça fait du bien au groupe. Les joueurs ont pris conscience de leurs possibilités. »

Sa relation avec les joueurs

« J’ai la chance d’avoir un bon groupe, d’avoir des bons mecs. Il peut y avoir des clashs et des tensions mais c’est normal. C’est même constructif parfois. Il ne faut pas hésiter à prendre les hommes en tête à tête. C’est comme avec les enfants : il faut parfois parler plutôt que punir pour régler les désaccords et pour faire avancer le groupe. »

Sa réaction face aux critiques

« Il y a des critiques que je trouve constructives. Quand on est entraîneur, on ne fait pas tout bien. On m’a collé l’image d’un coach trop gentil. Mais en France, on met facilement les gens dans des cases et on ne les en déloge que très rarement. Certains, notamment les imbéciles, ne changent pas d’avis. Ça m’a fait mal au début mais plus maintenant. Les critiques négatives peuvent me faire avancer quand elles sont constructives. Les critiques débiles, je les mets de côté. Il y a aussi des critiques positives que l'on peut utiliser mais toujours en prenant du recul. Les sifflets ? Ça ne me fait rien. Je ne les entends pas car je suis au vestiaire à ce moment-là. Si ça les défoule, tant mieux pour eux. Est-ce que je prends des conseils ? La remise en question perpétuelle est l’essence même de notre métier. J’échange avec mon staff, avec le président, avec Gérard Houllier et Bernard Lacombe, mais aussi avec d’autres entraîneurs car on vit pratiquement tous la même chose, ce qui est rassurant. À l’OL, en interne, il y a un soutien. Ensuite, je prends ce que j’ai à prendre et j’avance comme cela. »

Le mercato hivernal

« On n’est pas dans l’optique de recruter pour l’instant. On aura une réunion pour discuter de tout cela. On fera le point. Je pense que j’ai un effectif suffisant en nombre et en qualité. Mais on ne sait jamais. Il peut y avoir des départs et, dans ce cas-là, ils seraient compensés. Personnellement, je supprimerai ce mercato. C’est éprouvant pour les joueurs, pour les entraîneurs et pour les dirigeants. Les joueurs qui arrivent sont en plus rarement performants. »

Une éventuelle prolongation de contrat ?

« La décision ne m’appartient pas. Je suis très bien ici, à l’OL. J’ai l’un des meilleurs présidents d’Europe. Je me sens dans mon environnement, j’ai un staff de qualité, qui travaille très bien et avec qui je m’entends bien. J’ai un groupe avec lequel j’aime bosser. Si tous les éléments sont réunis, j’aimerai poursuivre l’aventure. »

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte