Masculins / Shakhtar - OL

Shakhtar – OL : en route pour l’Ukraine… et sa capitale Kiev

Publié le 11 décembre 2018 à 07:00:00
Shakhtar – OL : en route pour l’Ukraine… et sa capitale Kiev
Longtemps dans l’incertitude, les joueurs de Bruno Genesio vont finalement s’envoler vers Kiev pour disputer la « finale » du groupe F face à Donetsk. Tout se décidera donc dans l’antre du club rival du Shakhtar…

Kharkiv, Kiev, Lviv et même au-delà des frontières de l’Ukraine… longtemps l’incertitude a plané autour de la destination des Lyonnais pour disputer la « finale » du groupe F. L’UEFA a tranché en fin de semaine dernière pour mettre fin au suspense. Et c’est finalement à Kiev, la capitale du pays, que l’OL et le Shakhtar vont en découdre pour valider un précieux billet pour les 1/8 de finale de la Champions League.

 

Le club de Donetsk, ville qu’il avait déjà dû quitter en 2014 après le déclenchement d’un conflit armé à la frontière avec la Russie, n’avait pas caché, malgré l’introduction de la loi martiale dans la région, son envie de poursuivre sa campagne européenne à Kharkiv, là où il s’était réfugiée. Le Shakhtar accueillera donc les Lyonnais à 700 kilomètres de chez lui.

 

608Coupfranc554

 

L’OL, qui se déplacera en Ukraine pour la troisième fois de son histoire, ne sera pas en terrain inconnu dans le Stade Olympique de la capitale. L’équipe emmenée par Juninho, qui avait signé son 29ème coup-franc sous les couleurs lyonnaises, avait imposé sa loi le 17 octobre 2006 en phase de poules de la Champions League avec une victoire 3 à 0 dans le stade quotidiennement occupé par le Dynamo Kiev, le grand rival du Shakhtar. La très imposante enceinte qui est passée de 83 000 à 70 000 places assises a fait peau neuve depuis avec une rénovation bouclée fin 2011 pour accueillir l’Euro de l’année suivante puis la finale de la Champions League la saison dernière.

 

608stadesevolution

 

Un peu plus récemment et plus au Sud du pays, les Lyonnais avaient là aussi pris leurs aises. Les coéquipiers d’Alexandre Lacazette avaient préparé le terrain pour leur qualification en 1/8 de finale d’Europa League avec un nul 0 à 0 face au FC Chornomorets Odessa en février 2014. L’OL, qui n'avait pas encaissé le moindre but face à une équipe ukrainienne en 4 confrontations avant le nul 2 à 2 à l'aller face à Donetsk (3 victoires, 1 nul, 5 buts marqués), n’a que des bons souvenirs de l’Ukraine… espérons que tout cela continue.

 

Sur le même thème