Féminines / D1 Féminine

D1 Féminine : l'OL l'emporte largement à Soyaux et met la pression sur le PSG (0-6)

Publié le 08 décembre 2018 à 16:54:00
D1 Féminine : l'OL l'emporte largement à Soyaux et met la pression sur le PSG (0-6)
La rencontre entre Soyaux et l'OL, pour le compte de la 13ème journée de D1 Féminine, s'est terminée par la large victoire des Rhodaniennes (0-6).

 LES TEMPS FORTS .

6'. Volée de van de Sanden qui échoue sur la base du montant.
10'. Servie par Christiansen, van de Sanden s'en va battre Munich d'un enroulé du droit. 0-1.
21'. À l'affut sur un mauvais renvoi, Majri conclut du droit sous la barre. 0-2.
30'. Penalty pour l'OL transformé par Marozsan d'un plat du pied ouvert. 0-3.
65'. Hegerberg corse l'addition d'une frappe en première intention dans la surface. 0-4.
68'. Le Sommer part seule dans la surface et trompe la gardienne d'un tir croisé. 0-5.
78'. Hegerberg inscrit un doublé d'une tête plongeante au premier poteau. 0-6.


 RESUME ET ENSEIGNEMENTS .

C’est avec pour ambition de mettre la pression sur le PSG, qui affrontera le Paris FC dimanche lors d'un derby, que l'OL se déplaçait sur le terrain de l'ASJ Soyaux Charente, ce samedi, pour le compte de la 13ème journée de D1 Féminine.

Leaders du championnat avec deux unités d'avance sur les Parisiennes, les Lyonnaises ne perdaient pas de temps et ouvraient la marque par le biais de Shanice van de Sanden, qui marquait d'une frappe croisée sur un superbe service de Christiansen (10', 0-1), juste après avoir touché le montant (6'). Le plus dur était fait et l'OL allait pouvoir dérouler. Amel Majri, opportuniste, trouvait à son tour le chemin des filets suite à une mauvaise relance de l'arrière-garde adverse (21', 0-2), puis elle obtenait un penalty en provoquant une main adverse, sentence que Dzsenifer Marozsan se chargeait de transformer (sp 30', 0-3)

Au retour des vestiaires, Lyon gérait son avance. Kadeisha Buchanan effectuait son retour sur les terrains et participait au succès des siennes, qui se corsait grâce à Ada Hegerberg. La première gagnante de l'histoire du Ballon d'Or féminin marquait d'une frappe en première intention (65', 0-4) et s'offrait un doublé d'une tête plongeante sur un centre de Marozsan (0-6, 78'), alors qu'Eugénie Le Sommer avait inscrit son nom au tableau d'affichage (68', 0-5).

Une fois n'est pas coutume, l'OL a su faire parler sa puissance offensive, ce qui lui garantit de passer le week-end confortablement installé dans son fauteuil de leader.

 LES REACTIONS .

Reynald Pedros :

« L'objectif est atteint. Il faut féliciter les joueuses. On avait un effectif un peu décimé mais on a fait un match abouti. On a marqué logiquement et on a bien géré derrière. Il fallait de l'implication. On ne va pas se plaindre, malgré les blessures, on a des remplaçantes de grande qualité. Aujourd'hui, il fallait être très sérieux et ne pas faire preuve de relâchement. C'est bien pour la suite. »

 

...

 FEUILLE DE MATCH .

Au stade Lebon, Angoulème.

D1 Féminine (J13) : ASJ Soyaux - OL 0-6 (0-3)

Arbitre : Aurélie Efe.   

Buts : van de Sanden (10'), Majri (21'), Marozsan (sp 30'), Hegerberg (65' et 78') et Le Sommer (68') pour l'OL.

ASJ Soyaux : Munich – Cissoko, Collin, M'Bassidje, Boudaud – Tandia (cap.), Da Costa (Pagnoux, 66'), Clérac, Bourgoin (Rouge, 79') – Babinga, Cambot (Pingeon, 84'). Entr. : Sébastien Joseph.

OL : Bouhaddi – Bronze, Henri, Kumagai, Majri  Christiansen (Buchanan, 62'), Fishlock (Cascarino, 66')  van de Sanden (Laurent, 71'), Marozsan, Le Sommer (cap.) – HegerbergEntr. : Reynald Pedros.

...

 

L'expertise de match par April

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte