Masculins / Shakhtar - OL

Shakhtar - OL : Un grand huit en Ukraine à bien négocier

Publié le 11 décembre 2018 à 17:00:00
Shakhtar - OL : Un grand huit en Ukraine à bien négocier
Ce mercredi, l'OL disputera une « finale » face au Shakhtar Donetsk, en Ukraine, pour s'octroyer la dernière place qualificative pour les 1/8 de finale. Le huitième match couperet de son histoire en phase de poules de C1.

C'est presque devenu une habitude: très souvent au cours de son histoire, l'OL a dû livrer des matches couperets afin de s'extirper de la phase de groupes de l'UEFA Champions League. Cette saison lui livrera une nouvelle « finale » de groupe, la huitième plus exactement, face au Shakhtar début décembre. Une rencontre décisive que l'OL pourra préparer en puisant dans son passé.

une_1200x721-ol-olympiakos
La première fois que l'OL a dû attendre l'ultime journée avant de sortir de la phase de groupes, c'était lors de la saison 2000-2001. Pour sa première apparition en phase finale de la prestigieuse coupe aux grandes oreilles, l'OL avait réussi l'exploit de passer le 1er Tour des poules en venant à bout de l'Olympiakos à Gerland (1-0) et en bénéficiant de la règle du « but à l'extérieur », après sa défaite 2-1 en Grèce à l'aller.

608Spartak33

À l'époque, les confrontations directes primaient sur la différence de buts et cela allait coûter la qualification à l'OL au tour suivant. Lors de la seconde phase de poules de cette édition 2000-2001, les Rhodaniens de Jacques Santini étaient éliminés après un nul face au Spartak Moscou (1-1). À égalité de points avec Arsenal au sein du groupe C mais avec une balance négative en termes de résultats face aux Gunners (une défaite et un nul), l'OL quittait l'épreuve par la grande porte.

Rosenborg-ol608
Deux ans plus tard, la donne se répétait : accrochés par Rosenborg (1-1) lors de la dernière journée de la phase de groupes, l'OL regrettait ses deux défaites contre l'Ajax Amsterdam qui qualifiait l'écurie néerlandais, pourtant talonnée par Lyon au compteur.  Mais la saison suivante, l'OL vivait l'un de ses plus belles soirées européennes en battant le Celtic Glasgow (3-2) à Gerland, et en se qualifiant pour la première fois de son histoire en 1/8 de finale de C1.

CELTICGLASGOW
Une performance exceptionnelle face au club écossais qui était suivie par un autre exploit retentissant face au rival de Glasgow, en décembre 2007. Contre les Rangers (0-3), de l'autre côté de la Manche, Lyon arrachait une nouvelle fois son ticket pour les 1/8 au terme d'une soirée mémorable.

Rangers-OL
Une nuit aussi mémorable que celle de Zagreb lors de la saison 2011-2012, où l'OL, qui devait battre le Dinamo et remonter sept buts à l'Ajax, tout en comptant sur une victoire du Real Madrid face aux Amstellodamois, réussit à composter son ticket en signant un succès retentissant, son plus gros jamais réalisé jusque-là en Europe (1-7).

608Zagreb
Un doux souvenir qui contraste avec une cruelle désillusion, lors du dernier match couperet en date, lors duquel l'OL na parvînt pas à battre le FC Séville (0-0) dans un Groupama Stadium chauffé à blanc, et stoppa sa course dès les poules. Face au Shakhtar, il s'agira donc pour Bruno Genesio et ses hommes d'inverser une nouvelle fois la tendance...

SEVILLE-OL608

 

Sur le même thème