Masculins / 

Clément Grenier : « Une séparation difficile comme dans une histoire d’amour »

Publié le 05 décembre 2018 à 06:00:00
Clément Grenier : « Une séparation difficile comme dans une histoire d’amour »
Ses 16 années passées à l’OL lui confèrent de facto une place toute particulière dans le patrimoine du club. Arrivé en 2002 du côté de Tola Vologe à seulement 11 ans, Clément Grenier a quitté le club en début d’année pour Guingamp puis Rennes. Le milieu de 27 ans y a retrouvé le plaisir de jouer après une période très compliquée sur laquelle il a accepté de revenir pour Tribune OL avant de retrouver son club de cœur. Avec émotion et sans rancune.

« Clément, donne-nous un peu de tes nouvelles… 

Tout se passe bien. J’avais besoin de jouer, enchaîner, reprendre du plaisir tout simplement. J’avais pris la décision de partir car c’était un peu bouché pour moi à l’OL. J’ai bien fait. Je me sens vraiment bien physiquement et mentalement. Je continue mon chemin dans un club qui joue l’Europe, c’était l’objectif. J’ai pris la bonne décision. Je suis content et fier. Je n’ai plus de blessure depuis plus de trois ans. Je pense être à mon top niveau. Kombouaré m’a fait confiance à Guingamp et m’a permis de m’éclater. A Rennes, je suis arrivé dans un club avec beaucoup d’ambition et d’humilité. C’est ce que j’aime. Je retrouve des choses de l’OL. J’ai encore beaucoup d’objectifs. J’ai toujours eu confiance en moi, j’ai travaillé pour le futur. Ces durs moments peuvent arriver dans une carrière mais il faut juste travailler, rester serein, garder confiance. Je savais qu’il pouvait y avoir des jours meilleurs et ce n’était pas évident de quitter Lyon pour relever un challenge à Guingamp. 

 

Est-ce que ton histoire avec l’OL a un goût d’inachevé ?

Oui car c’est une grande histoire d’amour entre nous. Je suis arrivé enfant. Grâce à toutes les personnes que j’ai connues, je suis devenu un homme à Lyon. Ils m’ont tout appris. Je ne peux que remercier ce club. C’est ma deuxième famille. J’aurais aimé que ça se passe mieux. Mais malheureusement on ne décide pas toujours. Je ne retiens que des magnifiques moments avec ceux qui m’ont entouré et mes amis qui sont encore dans le vestiaire. Je retiens beaucoup de bonnes choses… Gerland, l’Europe, les derbies, la communion avec les supporters, l’entrée dans le nouveau stade. Tout ça est gravé à jamais. 

608GrnierMax656

Comment as-tu vécu la séparation ?

C’est difficile, on ne va pas se le cacher car c’est comme une histoire d’amour et il y a eu une séparation. Ce sont des événements qui font grandir. Ce n’était pas évident car je pensais avoir les moyens de continuer cette histoire. Je n’ai jamais triché et c’est ce que les personnes retiennent de moi. J’ai toujours tout donné pour ce maillot. Il y a des gens que je n’oublierai jamais et que j’aime, tout simplement. Il me manque beaucoup de choses ! J’ai toute ma famille, mes amis à Lyon. Il me manque le quotidien avec mon entourage. J’ai tout connu à l’OL. C’est une grande partie de ma vie. J’ai souvent des personnes du club au téléphone pour prendre des nouvelles. 

 

Et tu as un peu de l’OL dans le vestiaire avec Zeffane, Del Castillo et Ben Arfa…

Oui, c’est top. On se connaît depuis très longtemps surtout avec Mehdi et Romain. Je les ai connus tout jeune. C’est marrant parce qu’on a toujours une attache forte pour l’OL. J’avais moins connu Hatem mais il garde de très bons souvenirs. On en parle souvent et c’est sympa car ça rappelle de bons moments. 

608-Grenier215joie

Quel bilan fais-tu de votre début de saison ? 

On n’est pas dans les passages qu’on souhaitait. On a laissé beaucoup de points alors que les matches étaient plutôt accomplis. On a peut-être raté un peu de réussite mais le constat est là. On est dans la difficulté sur le plan comptable. On doit faire encore plus pour revenir là où on souhaite être. On est très jeunes avec peu d’expérience. Il faut aussi encaisser le rythme avec la Coupe d’Europe. On a des joueurs de talent et on est en progression. On sera en mission à Lyon.

 

Justement, quel regard portes-tu sur cet OL version 2018-19 ?

Je suis de près. Je regarde tous les matches. Il y a beaucoup de talent, de qualité mais aussi parfois un manque d’expérience. C’est une équipe qui prend du plaisir à jouer et qui est capable de faire des exploits contre des gros. Ils sont en pleine progression. La philosophie n’a pas changé. On espère que la suite sera encore meilleure avec une belle aventure en Coupe d’Europe.  

 

Pur produit de la formation comme lui, que penses-tu de l’éclosion d’Houssem Aouar ?

C’est un top joueur. Je le connais depuis qu’il est tout petit. Je me souviens le voir à la Plaine des Jeux quand il avait 15 ans. Il était déjà au-dessus. Il a tellement de talent. Il a prouvé qu’il était au niveau. C’est un joueur très intelligent. Il a toutes les qualités pour devenir un très grand joueur. Je ne suis pas étonné de ce qu’il réalise. Je l’apprécie énormément et je le suis attentivement. Il est sur la bonne voie. 

 

Dans quel état d’esprit abordes-tu tes premières retrouvailles avec l’OL ?

Il n’y pas de revanche à avoir. Je suis très content de revenir à Lyon car je vais jouer devant ma famille. Retrouver les supporters lyonnais avec un autre maillot… ça va faire bizarre. C’est la vie, c’est comme ça. Nos chemins se sont séparés mais on n’oubliera pas le passé. Je dois faire mon match. Les retrouvailles seront un moment de joie. Ça va être merveilleux et spécial à vivre. J’ai encore beaucoup de monde au téléphone. Je serais heureux de tous les revoir, les prendre dans mes bras et de se rappeler les bons moments. » 

 

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte