Masculins / OL - Manchester City

OL – City : les Lyonnais frôlent un second exploit et la qualif’… (2-2)

Publié le 28 novembre 2018 à 00:06:00
 OL – City : les Lyonnais frôlent un second exploit et la qualif’… (2-2)
Au terme d'une confrontation rythmée, lors de laquelle ils ont mené à deux reprises, les Lyonnais ont été tenus en échec par Manchester City, l'une des plus grandes équipes d'Europe (2-2). Un nul rageant qui, conjugué à la victoire in extremis obtenue par le Shakhtar Donetsk à Hoffenheim (2-3), les prive d'une qualification qui leur tendait les bras.

. LES TEMPS FORTS .

13’. Dans les 6m, Memphis ne peut reprendre la balle et gâche une grosse occasion.

13’.
Dans la foulée, Silva bute sur Lopes au point de penalty.

25’.
Coup franc de Memphis aux 20m qui passe juste au-dessus.

29’.
Seul face à Ederson, Cornet fait le contrôle de trop et manque une belle opportunité.

43’.
Memphis trouve Cornet au second poteau, dont le ciseau ricoche sur la barre.

55’.
À l’orée de la surface, Cornet repique dans l’axe et enroule une frappe côté opposé. 1-0.

58’.
Parade de Lopes sur une tête à bout portant d’Agüero.

62’.
Laporte égalise de la tête suite à un coup franc de Sterling. 1-1.

63’.
Frappe de Sané captée de justesse par Lopes, avant que la balle ne franchise la ligne.

81’.
Memphis lance Cornet en profondeur, qui s’en va tromper Ederson. 2-1.

83’.
Sur le corner qui suit, Agüero place un tête décroisée imparable. 2-2.

 

. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Seule équipe encore invaincue au sein du groupe F avant cette 5ème journée de l’UEFA Champions League, l’OL accueillait Manchester City avec l’ambition de réaliser un deuxième exploit, après sa victoire à l’aller (1-2), et d’obtenir sa qualification pour les 1/8 de finale. Articulée autour d’un 3-5-2 devenu monnaie courante ces dernières semaines, la formation lyonnaise affichait de belles intentions face à l’un des favoris au sacre final. Face au jeu de possession des Citizens de Guardiola, les Lyonnais de Genesio, bien en place, lançaient les hostilités : servi par Cornet, Memphis ratait l’immanquable seul face au but et City failli en profiter dans la foulée (13’), avant que Cornet ne manque l’inratable à son tour (29’). Un cruel manque de réalisme auquel faisait écho un manque de réussite, avec cette transversale trouvée juste avant la pause (43’).

 

608-interieur8545

 

Volontaires mais pas récompensés, les Rhodaniens allaient récolter les fruits de leur travail en début de seconde période : sur une incursion dans la moitié ennemie, Memphis décalait Cornet sur la droite de la surface, qui se remettait dans l’axe puis enclenchait une frappe limpide dans la lucarne (55’, 1-0). Le public lâchait un râle de bonheur mais à peine quelques minutes plus tard, Laporte battait Lopes après un coup franc de Sterling (62’, 1-1). Sur leur seule véritable opportunité, les Skyblues revenaient dans le match. L’OL n’était pas verni mais sur une ultime offensive, Cornet, encore lui, bonifiait une ouverture de Memphis en trompant Ederson d’un plat du pied gauche (81’, 2-1). Un but plein de sang froid qui donnait, pensait-on, un avantage définitif aux siens. Mais comme souvent cette saison, l’OL se faisait rattraper sur la fin... Dans la foulée du doublé de son international Ivoirien, le club olympien pliait sur un nouveau coup de pied arrêté (83’, 2-2). Et comme si cela ne suffisait pas, à plusieurs centaines de kilomètres de là, le Shakhtar surprenait Hoffenheim et privait l’OL de la qualification au bout du temps additionnel (2-3)… une qualification qu’ils se disputeront lors de la dernière journée, en Ukraine.

 

. LE FAIT DU MATCH .

Les maux de tête lyonnais

Les Lyonnais ressasseront peut-être leur manque de vigilance sur coups de pied arrêtés lors des prochains jours. En effet, ce sont ces phases de jeu, sous la forme de coup franc ou de corner, qui ont empêché l’OL d’entériner dès ce soir sa qualification pour les 1/8 de finale de C1. Devant au tableau d’affichage à deux reprises au cours de la partie, les Rhodaniens ont à chaque fois été rattrapés sur ce genre de situations. Laporte en profité une première fois pour placer sa tête, avant qu’un autre coup de casque d’Agüero ne scelle le sort de la rencontre.

 

. LA STAT .

1/10

Dans toute son histoire, l’OL ne s’est incliné qu’une seule fois à domicile face à un club anglais, en 10 confrontations. La dernière en date était la défaite à Gerland face à Arsenal (0-1) en 2001, lors de la deuxième phase de groupe qualificative de la C1.


. L'ANALYSE DU CONSULTANT .

$name
On est passés à deux doigts d’une soirée historique. Quel beau match des Lyonnais ! se faire remonter à deux reprises est un dur scénario pour nous. On a fait une très belle partie ce soir et on aurait dû gagner ce match. Les joueurs ont été à la hauteur du rendez-vous. On a eu beaucoup d’occasions durant le match mais on a manqué d’efficacité et on a eu aussi un peu de malchance sur certaines situations. C’est dommage, surtout après le but à la dernière minute de Donetsk qui nous prive de la qualification pour le moment.


...

. LA FEUILLE DE MATCH .

À l’OL Stadium de Décines.

UEFA Champions League (Grp F – J5) : OL – Manchester City 2-2 (0-0).

Arbitre : Gianluca Rocchi (ITA). Spectateurs : 56 039.

 

Buts : Cornet (55’ et 81’) pour l’OL. Laporte (62’) et Agüero (83’) pour Man City.

 

Avertissements : F. Mendy (62’) à l’OL. Fernandinho (23’) et Sterling (33’) à Man City.

 

OL : Lopes – Denayer, Marcelo, Marçal – Rafael (Tete, 74’), Ndombele, Aouar, F. Mendy – Fekir (cap.) (Traoré, 85’) – Cornet (Terrier, 89’), Memphis. Entr. : Bruno Genesio.

 

Manchester City :  Ederson – Walker, Stones, Laporte, Zinchenko – Sterling, Fernandinho, D. Silva (cap.) – Mahrez, Agüero (Foden, 90+1’), Sané (Delph, 71’). Entr. : Pep Guardiola.

 

...


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte