Masculins / OLTV

Anthony Lopes : « On représente toute une ville, tout un peuple »

Publié le 21 novembre 2018 à 19:15:00
Anthony Lopes : « On représente toute une ville, tout un peuple »
A deux jours du derby face à Saint-Etienne, Anthony Lopes était l’invité de Julia Vial dans OL Access, la toute nouvelle quotidienne d’OLTV.

Le derby

« Je me sens très bien. On a hâte d’en découdre. On attend ce rendez-vous avec impatience. C’est la première date qu’on coche en début de saison. C’est un sentiment particulier car j’en ai beaucoup vécus en tant que supporters dans les virages. La pression est extrêmement forte. Il y a aussi un enjeu comptable important… On baigne dans ce derby depuis tout petit. On représente toute une ville, tout un peuple. C’est une ferté de pouvoir le faire. C’est impossible que je porte les couleurs de l’ASSE. »

 

L’ambiance

« Il y a tout le temps du bruit. Je suis aux premières loges. Les insultes, les encouragements… j’entends tout. Il faut faire abstraction de tout cela quand on joue à Saint-Etienne. Ce n’est jamais facile à gérer mais il faut faire la part des choses. Je dois faire mon travail, c’est la meilleure façon de répondre aux supporters adverse… Les supporters savent ce qu’ils doivent faire, les joueurs aussi. Ils répondront présent, c’est sûr et certain. Ils donnent beaucoup de leur temps pour venir nous voir. Il faut qu’on leur redonne. C’est un privilège pour nous. »

 

Ton plus beau souvenir

« Celui de la saison passée à Geoffroy-Guichard. On a inscrit notre nom dans l’histoire à travers ce match. C’était incroyable. »

 

lopes oltv

 

La série de 9 matches

« Il faudra miser sur la récupération et le repos. On a l’habitude d’enchaîner les matches à l’OL. On est prêts pour cette fin d’année. Il y a de très beaux matches qui arrivent après ce derby mais on aura le temps d’y penser après vendredi soir… Notre début de saison est insuffisant mais pas catastrophique. On aspire à beaucoup mieux. »

 

Ton avenir

« Il faudra voir avec les dirigeants s’ils veulent me garder. Je vais défendre mes couleurs et mon club jusqu’au bout. Mon contrat se termine en 2020... Concernant le Portugal, j'ai eu une longue discussion avec le sélectionneur Je sais où je veux aller. Je me concentre un peu plus sur l'OL et sur ma famille. »

 

Un Antho plus calme ?

« Il y a eu une remise en question. J'ai mis en danger ma famille, le club. J'ai vécu une période très compliquée. J'ai déçu des personne et moi aussi. Après le match de Marseille la saison passée, j'ai été en sélections et cela a été compliqué. J'ai eu beaucoup de discussions avec mon entourage. Cela m'a permis de couper avec tout ce qu'il se passait. Je me suis dit qu'il fallait que je sois sur le terrain l'homme que je suis en dehors des terrains. Je suis très calme. J'avais un gros défaut, celui d'être transcendé. Maintenant, c'est moi qui calme les autres (sourire). »

 

Sur le même thème