Masculins / 

Après Manchester City – OL : les cinq étapes d’un exploit retentissant

Publié le 20 septembre 2018 à 11:31:20
Après Manchester City – OL : les cinq étapes d’un exploit retentissant
Vainqueur des Citizens (1-2) dans leur antre, ce qui n’était jamais arrivé pour une équipe française auparavant, les Lyonnais ont livré une prestation remarquable pour leur retour en Champions League. Retour sur les cinq faits marquants de cette rencontre mémorable.

1.         Laporte flanche sur le montant

 
On vient de passer le premier quart de jeu. L’OL est bien entré dans son match et ne laisse pas le moindre espace aux Skyblues. Mais le champion d’Angleterre en titre est un adversaire redoutable et peut utiliser la moindre miette pour s’en faire un festin. Sur un centre de Gündogan, Lopes parvient à toucher le ballon mais pas à le dévier de sa trajectoire. Laporte, esseulé au second poteau, place une tête qui ricoche sur le poteau olympien. L’OL est averti, il ne devra pas commettre la moindre erreur au risque de se faire immédiatement punir.
 

2.         Cornet glace l’Etihad

 
Toujours bien regroupé, l’OL procède en contre pour apporter le danger sur le but adverse. Bien en jambes, Maxwel Cornet, titularisé pour la première fois de la saison, s’est offert un très beau but malheureusement refusé pour une position de hors-jeu sur la première véritable offensive lyonnaise. Mais la deuxième sera la bonne. Bien servi par Fekir, l’international ivoirien profite d’une erreur de Delph pour tromper Ederson d’une reprise du plat du pied droit. Un but plein de sang froid qui glace l’antre mancunien, dont l’atmosphère est seulement réchauffée par l’effusion de joie qui se propage chez les supporters rhodaniens.
$name
 

3.         Fekir, le retour du roi

 
Une occasion franche, un but. L’OL réussit le coup parfait et ne compte pas s’arrêter là. Le pressing constant exercé sur le porteur de balle porte ses fruits et Lyon va encore se montrer létal. Le retour de Fekir dans les pieds de Fernandinho, dans la moitié de terrain des Citizens, permet de lancer un contre éclair. Le capitaine lyonnais relaie avec Memphis et s’en va porter l’estocade. Maître du ballon, Fekir s’incruste au cœur de la défense adverse et arme une frappe imparable qui part se loger dans le petit filet droit. 0-2, porté par son capitaine, passeur décisif puis buteur, l’OL est en route vers l’exploit.
 
 $name

4.         Memphis rate le coche

 
Pourtant si adroit et efficace lors des moments clefs, Memphis manque cette fois de réussite au moment de se présenter seul face à Ederson. Lancé dans la profondeur par une passe lumineuse de Ndombélé, l’attaquant néerlandais résiste au retour de deux défenseurs pour aller au duel avec le portier de City. Mais sa frappe enroulée, déclenchée à l’entrée de la surface, est détournée sur son poteau par le gardien brésilien. Une grosse opportunité de tuer le match vient d’être gâchée. Et si le doute commençait à s’installer dans l’esprit des lyonnais…

$name

5.         Une fin sous tension

 
Passés tout près de la correction, les Citizens profitent de cette réussite et de la baisse de régime des Rhodaniens pour reprendre confiance et accentuer leur domination. Entré en jeu, Sané virevolte sur son côté gauche et sert Bernardo Silva dans la surface qui réduit la marque d’un enroulé du gauche sur la gauche de son compatriote. L’OL plie sous le coup de la fatigue mais ne rompt pas. Avec du cœur et du courage, les hommes de Bruno Genesio jettent leurs dernières forces dans la bataille. Les Olympiens se regroupent, les entrées de Tousart et Dubois solidifient les rangs et Lopes se charge de fermer boutique. Solidaires tout au long de la rencontre, les Lyonnais valident leur exploit pour leur retour en Champions League et peuvent savourer une nuit dont on se souviendra encore longtemps.


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte