Masculins / OL - Strasbourg

OL – Strasbourg : les Lyonnais assurent l’essentiel et se remettent à l’endroit (2-0)

Publié le 24 août 2018 à 22:35:00
chevron-left chevron-right

Toutes les Photos

rcsa__0000_DSC_5722 rcsa__0001_DSC_5701 rcsa__0002_DSC_5609 rcsa__0003_DSC_5577 rcsa__0004_DSC_5567 rcsa__0005_DSC_5562 rcsa__0006_DSC_5527 rcsa__0007_DSC_5524 rcsa__0008_DSC_5497 rcsa__0009_DSC_5469

OL - Strasbourg

26

Album photos
OL – Strasbourg : les Lyonnais assurent l’essentiel et se remettent à l’endroit (2-0)
L’OL a disposé de Strasbourg, ce vendredi soir, en match d’ouverture de la 3ème journée de Ligue 1 (2-0). Une victoire obtenue grâce à Martin Terrier, l’ancien strasbourgeois, auteur de son premier but en match officiel avec le club rhodanien, et à Bertrand Traoré.

. LES TEMPS FORTS .

7’. Traoré tente sa chance des vingt mètres mais Sels bloque tranquillement la balle.

9’. Ndombele trouve Mendy, qui rentre plein axe et enroule une frappe du droit captée par Sels.

16’. Coup franc de Memphis aux 25m, sa frappe est arrêtée par le portier adverse.

21’. Sur un ballon mal renvoyé par la défense, Tousart déclenche une volée mais Sels se déploie.

28’. Lopes boxe la balle en corner sur une tentative de Carole.

42’. Trouvé en profondeur par Mendy, Terrier marque d’une frappe enroulée côté opposé. 1-0.

51’. Manchette de Sels sur une frappe de Traoré.

52’. Sur un corner de Memphis, la reprise de Tousart frôle le montant droit alsacien.

64’. Servi par Memphis, Traoré se joue de Sels et d’un défenseur pour faire le break. 2-0.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

L’an passé, l’OL avait terrassé Strasbourg, promu à l’époque, lors de son entrée en lice en championnat. Une victoire 4-0 acquise grâce aux doublés de Mariano Diaz et Nabil Fekir, deux joueurs qui, cette fois-ci, ont pris place sur le banc au moment de recevoir la formation alsacienne, en ouverture de la 3ème journée de championnat. Une rencontre censée remettre Lyon sur le droit chemin, une semaine après ce premier revers de la saison, concédé sur la pelouse de Reims (1-0), que les hommes de Bruno Genesio abordaient timidement. Buteurs pour la réception d’Amiens à l'occasion des débuts olympiens sur la scène nationale, Traoré (7’) et Memphis (16’) tentaient en vain de faire la différence, avant que Mendy ne prenne les choses en mains.

strasbourg__0001_DSC_5230

Très remuant, le latéral olympien s’essayait à la frappe (9’) avant de se muer, avec un soupçon de réussite, en passeur décisif pour Terrier, son partenaire sur le flanc gauche. Trouvé en profondeur, l’ancien joueur du Racing trompait le portier adverse d’une superbe frappe croisée, qui se logeait dans le petit filet opposé (42’, 1-0). L’international Espoir français, pour sa première apparition dans le onze de départ rhodanien, débloquait la rencontre avant la pause en même temps que son compteur avec l’OL en match officiel. Au retour des vestiaires, Traoré doublait la mise en étant à la conclusion d’une action une nouvelle fois impulsée par Mendy et relayée par Terrier puis Memphis (64’, 2-0). Un but qui assurait définitivement trois précieux points à l’OL et qui libérait son public, tout heureux de ce succès et du retour sur les terrains de Nabil Fekir, son champion du Monde, ovationné lors de son entrée en jeu (79’).


. LE FAIT DU MATCH .

Terrier plombe son ancien club

Pour sa première titularisation avec l'OL, Martin Terrier a joué un sale coup à ses anciens coéquipiers. Alors que les 42 premières minutes avaient été plutôt compliquées pour les Olympiens face à une équipe strasbourgeoise plus dangereuse, la recrue lyonnaise était lancée par un Ferland Mendy encore une fois très inspiré. Le n°7 lyonnais ouvrait alors son pied droit en même temps que le score et débloquait la situation quelques minutes avant la pause. Un but à un moment important qui a sans doute mis un coup au moral des Alsaciens et permis aux Lyonnais de revenir sur le terrain avec un peu plus de confiance.


 

. LA STAT .

100

Déjà entré dans le cœur des supporters lyonnais pour son investissement auprès de l'OL Fondation, Rafael a inscrit encore un peu plus son nom dans l’histoire du club ce vendredi soir. En effet, le défenseur Brésilien a intégré, à l’occasion de la venue du RCSA, le cercle fermé des joueurs ayant disputé au moins 100 matches avec l’OL. Débarqué entre Rhône et Saône il y a trois ans maintenant, en provenance de Manchester United, « Rafa » a pris part, contre l’équipe alsacienne à sa 73ème rencontre de L1. Il faut y ajouter quatre apparitions en Coupe de France, une en Trophée des Champions, dix en Ligue des Champions et douze en Ligue Europa, pour un total de deux buts inscrits.


. L'ANALYSE DU CONSULTANT .

arnaud-rivenet
À l’image du premier match face à Amiens, Strasbourg jouait très bas en première période. On a eu du mal à trouver des solutions. Martin Terrier est opportuniste sur le premier but, avec cette passe de Ferland Mendy qui ne lui est pas destinée. Tant mieux pour nous. Ce but change complètement le match car rentrer à la pause avec un but d’avance, ce n’est pas du tout la même chose vue la physionomie de la rencontre. (Arnaud Rivenet)


...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

L1 (J3) : OL – RC Strasbourg-Alsace 2-0 (1-0).

Arbitre : Amaury Delerue. Spectateurs : 47 341.

Buts : Terrier (42’) et Traoré (64’) pour l’OL.

Avertissements : Mendy (10’) à l’OL. I. Sissoko (15’) et Thomasson (45’) à Strasbourg.

OL : Lopes – Rafael, Marcelo (cap.), Morel, Mendy – Ndombele (Mariano, 87’), Tousart, Diop (N. Fekir, 79’) – Traoré, Memphis, Terrier (Aouar, 74’). Entr. : Bruno Genesio.

Strasbourg : Sels – Lala, Mitrović (cap.), L. Koné, Caci (Zohi, 75’) – I. Sissoko (Y. Fofana, 84’), J. Martin – Gonçalves (Ajorque, 63’), Thomasson, Carole – Da Costa. Entr. : Thierry Laurey.

...


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte