Masculins / 

International Champions Cup : focus sur le SL Benfica, monument du football portugais et européen

Publié le 31 juillet 2018 à 19:25:00
International Champions Cup : focus sur le SL Benfica, monument du football portugais et européen
Ce mercredi, l’OL affronte le SL Benfica à l’occasion de son entrée en lice en International Champions Cup.

L’arrivée du mois d’août coïncide avec les débuts de l’OL dans l’International Champions Cup, le prestigieux tournoi de pré-saison qui permet aux plus grandes écuries de la planète de poursuivre leur préparation en se testant au cours de belles affiches. Des matches de gala pour se remettre définitivement à niveau, juste avant de reprendre la compétition officielle : voilà ce qui attend Bruno Genesio et ses hommes, qui effectueront leur entrée en lice dans l’épreuve ce mercredi, face au SL Benfica (Portugal), avant d’affronter l’Inter Milan (Italie) et Chelsea (Angleterre) par la suite. Focus sur le premier adversaire de l’OL.
 

Le SL Benfica, un monument du football portugais…

 Fondé le 28 février 1904 sous le nom de Sport Lisboa, le SL Benfica, qui sera ainsi nommé dès 1906 après la fusion avec le Sport Club Benfica, est l’un des plus grands clubs du football portugais, aux côtés du Sporting Portugal, son voisin lisboète, et du FC Porto. Club omnisport, le Benfica est l’un des membres fondateurs du championnat du Portugal de football, crée en 1934 et aujourd’hui connu sous le nom de Super Liga. L’élite du football lusitanien, que le SLB n’a jamais quitté depuis, tout comme ses deux principaux rivaux. Mais ce qui distingue le Benfica des deux autres mastodontes du football portugais, c’est bien son palmarès. Le club détient en effet le record du nombre de titres dans chacune des compétitions nationales, aussi bien en championnat (36 sacres), qu’en Coupe du Portugal (26) et en Coupe de la Ligue (7).
 

… et une référence au niveau européen

 Des performances qui ont permis de faire la renommée du club au niveau continentale. Puis, ce dernier basculera définitivement dans une autre dimension avec ses deux sacres d’affilée en C1, en 1961 et 1962. Le SL Benfica devient la première formation portugaise à s’imposer dans la plus prestigieuse des compétitions européennes et continuera ensuite d’y écrire sa légende. La faute à une « malédiction » qui pèse sur les Aigles (ndlr le surnom des joueurs du Benfica) depuis leur dernier titre dans l’épreuve reine : cela fait 56 ans, et malgré 7 finales disputées, qu’ils n’ont plus remporté d’épreuve continentale. C’est ce qu’avait annoncé Béla Guttmann, l’entraîneur de l’écurie lisboète lors des deux victoires en C1, qui, après avoir été éjecté du club malgré ces exploits, avait lâché cette petite phrase si prémonitoire : « je m’en vais en vous maudissant. À partir d’aujourd’hui et pendant 100 ans, Benfica ne remportera pas une Coupe d’Europe. » Depuis, les faits corroborent ses propos.
 

Un présent glorieux

 Dans la lignée de son glorieux passé, le Benfica demeure aujourd’hui l’une des références du football portugais. Second l’an passé, le SLB a remporté quatre titres d’affilées entre 2013 et 2017 et a disputé deux finales de Ligue Europa sur la dernière décennie. De quoi rendre fiers ses nombreux supporters. D’ailleurs, le Benfica est l’équipe qui dispose du deuxième plus grand nombre de socios (plus de 180 000) dans le monde derrière le Bayern Munich. Plus qu’un club, c’est une véritable institution, marquée par une identité et un lien très forts qui l’unissent à ses fans. Un attachement dont témoigne parfaitement la devise du Benfica : E Pluribus Unum (= « De plusieurs, un » soit l’union fait la force).
 

Les confrontations entre l’OL et le Benfica

 Il n’y a eu qu’une seule confrontation entre l’OL et le Benfica en compétition officielle. Lors de la saison 2010-2011, en phase de poules de Ligue des Champions. À Gerland, au match aller, l’OL s’était imposé 2-0 avant de chuter à l’Estadio da Luz au terme d’un match épique, ponctué sur le score de 4 buts à 3, alors que Lyon en comptait quatre de retard. Il y a deux ans, les deux clubs s’étaient également affrontés mais en amical cette fois-ci, au Groupama Stadium, lors d’un match de gala remporté par l’OL 3 à 2. Mais l’une des rencontres les plus marquantes entre les deux formations reste celle du 21 juillet 2000. Ce jour-là, l’OL fête ses 50 ans d’existence et décide d’organiser un match face au club portugais à Gerland, en y conviant près de 150 joueurs qui ont écrit sa légende. Les deux équipes se quittent dos à dos (1-1) mais l’engouement est extraordinaire et la journée chargée en émotions.

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte