Féminines / PSG - OL Féminin

PSG – OL Féminin (CDF) : une saison formidable bouclée par une finale rocambolesque (1-0)

Publié le 31 mai 2018 à 23:00:00
En s’inclinant à Strasbourg en finale de la Coupe de France ce jeudi soir (1-0), l’OL Féminin achève sa saison sans s’offrir un troisième triplé de suite mais avec deux trophées en poche.

 LES TEMPS FORTS .

16’. But de Katoto après un bel enchaînement dans la surface. 1-0
37’. Frappe d’Amandine Henry captée par la gardienne parisienne.
59’. Match interrompu en raison d'un violent orage qui s'abat sur Strasbourg.
59’. Reprise du match après plus d'une heure d'interruption.
90. Poteau extérieur trouvé par Shanice van de Sanden dans la surface.
90+4’. But refusé après une tête d'Ada Hegerberg mais l'arbitre signale une faute.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Après 12 titres consécutifs de Championnes de France et 5 sacres européens, le 3ème de suite, l’OL Féminin vise une 8ème Coupe de France. Des performances majuscules qui ont pour seule vérité celle du terrain. Et c’est précisément sur le rectangle vert du stade de la Meinau que les Lyonnaises ont essayé de batailler pour aller chercher ce triplé. Avant le coup d’envoi, les joueuses de l’OL ont gagné les trois dernières finales face au PSG mais restent sur un match nul en championnat deux semaines plus tôt. Malgré une domination territoriale, les coéquipières de Wendie Renard sont mises en difficulté après un petit plus d’un quart d’heure de jeu grâce au joli enchaînement de Marie-Antoinette Katoto (16’, 1-0). Dans une rencontre assez fermée sans véritable occasions, tout bascule vraiment après moins d’une heure de jeu.

une-papier-03

La rencontre est alors arrêtée en raison d'un violent orage qui s'abat sur Strasbourg. Mais pour le dernier rendez-vous de la saison et après plus d‘une heure interruption, l’OL Féminin revient sur une pelouse gorgée d’eau. Un poteau et un but refusé plus tard, l’OL cède finalement le titre à son adversaire du soir dans des conditions rocambolesques. Avec Elodie Thomis, blessée mais bien présente en tribunes, Corine Petit et Camille Abily, une page se tourne. Mais celle écrite par ses 3 joueuses est immense.

. LE FAIT DU MATCH .

Une interruption de plus d’une heure

Après moins d’une heure de jeu, l’arbitre renvoie les joueuses aux vestiaires. En cause ? Un violent orage s’abat sur Strasbourg et le stade de la Meinau. Les conditions météorologiques ne s’améliorent pas après 45 minutes de jeu. La confusion règne. Mais les Lyonnaises reviennent finalement sur la pelouse après plus d’une heure d’interruption. Le match reprend sur une pelouse détrempée… L’eau ralentit les progressions et malgré la domination lyonnaise, le scénario ne change pas. 



...

. FEUILLE DE MATCH .

Au stade de la Meinau à Strasbourg. 

CDF féminine (finale) : PSG - OL Féminin : 1-0 (1-0).

Arbitre : Florence Guillemin.

But : Katoto (16') pour le PSG.

Avertissements : Delie (29'), Endler (81') et Diani (90+2') au PSG. Le Sommer (40'), Henry (41'), van de Sanden (52'), Mbock (90+4') à l'OL. 

PSG : Endler - Périsset, Erika, Geyoro, Paredes, Lawrence - Diallo, Formiga (cap.) (Formiga, 77'), Diani - Katoto (Baltimore, 86'), Delie. Entr. : Bernard Mendy.

OL : Peyraud-Magnin - Bronze, Buchanan, Renard (cap.), Bacha (van de Sanden, 23') - Henry, Kumagai (Cascarino, 46'), Majri (Mbock, 82') - Le Sommer, Marozsan, Hegerberg. Entr. : Reynald Pedros.


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte