Club / Musée

Rétro Musée : Les capitaines de l’Olympique Lyonnais

Publié le 26 mai 2018 à 12:00:00
Ce lundi, le Musée de l’Olympique Lyonnais sera inauguré. En attendant l'ouverture officielle, OLWEB vous propose de plonger dans l’histoire de ses capitaines. Les connaissez-vous ?

Chaque joueur passé par l’Olympique Lyonnais entretient une relation particulière avec le club septuple champion de France. Depuis la création du club en 1950, la capitale des Gaules a vu plus de 25 joueurs porter le brassard de capitaine, laissant une plus ou moins grande trace à Lyon. De Fleury Di Nallo à Nabil Fekir en passant par le « roi Juni », focus sur les capitaines emblématiques de l’OL.

Le premier capitaine : Fréderic Woehl

Si l’OL n’est pas encore un cador du championnat dès le début de son histoire, le club devient compétitif à l’image de son premier capitaine, Fritz Woehl. Alsacien d’origine, l’attaquant de l’OL est le premier joueur à porter le brassard lyonnais. C’était le 27 août 1950 lors de la victoire 3-0 de l’OL contre le CA Paris au Stade de Gerland.

Le premier capitaine en Coupe d’Europe : André Lerond

André Lerond, qui nous a quitté en avril dernier, devient capitaine de l’OL dès la saison 1951/1952. Il portera le brassard pendant près d’une décennie et deviendra notamment le premier capitaine de l’OL en coupe d’Europe. C’était lors du premier tour de la Coupe Internationale des Villes de Foire, contre le FCI Milan en 1958. Très à l’aise balle aux pieds, il ne parviendra tout de même pas à laisser le club en D1.

608-lerond

Le plus fidèle : Aimé Mignot

Avec plus de 20 années passées au club – de 1955 à 1966 en tant que joueur et de 1968 à 1976 en tant que coach – Aimé Mignot est l’un des capitaines les plus emblématiques de l’histoire lyonnaise. Défenseur dévoué, il se démarque par l’unique but de sa longue carrière, contre Hambourg en ¼ de finale aller de la Coupe des Coupes. Il a aussi remporté la Coupe de France 1964 avec le club rhodanien. 

Le meilleur buteur : Fleury Di Nallo

Fleury Di Nallo, est incontestablement l’un des plus grands capitaines que l’OL a connu. Meilleur buteur de l’histoire du club avec 222 réalisations, celui qu’on surnomme le « petit prince de Gerland » a mené le club vers de nombreuses victoires dont la celle en Coupe de France 1967. Sérial buteur, il a notamment inscrit 14 buts durant les 23 derbies qu’il a disputé.

Le premier capitaine de l’ère Aulas : Jean-Pierre Orts

Arrivé dans la capitale des Gaule en 1986 en provenance du Nîmes Olympique, Jean-Pierre Orts ne resta que deux saisons à l’OL. Lors de ces deux années, le natif des Hauts-de-Seine a porté le brassard de capitaine et fut même le premier capitaine de l’ère Jean-Michel Aulas. Il a inscrit 18 buts avec l’OL, ce qui lui a valu le titre de meilleur buteur de D2

Le capitaine de la remontée en D1 : Rémi Garde

A la fin des années 80, l’histoire de l’OL prend un tournant important puisque Jean-Michel Aulas prend les rênes du club en 1987. Dès lors, le club évolue d’abord économiquement mais c’est sportivement que les attentes sont lourdes. En 1989, l’OL remonte d’ailleurs en première division avec Rémi Garde comme capitaine. Celui qui deviendra par la suite coach de l’équipe première (de 2011 à 2014) fut un chef de troupe toujours prêt quand on avait besoin de lui. Il a notamment partagé le capitanat durant deux saisons avec Jacky Colin.

608-Garde

Le seul gardien : Pascal Olmeta

Passé par l’OL de 1993 à 1996, le gardien de but réputé pour sa folie et ses coups de sang est à ce jour le seul capitaine gardien de but désigné de l’OL. Ce statut lui vaudra d’être l’un des joueurs les plus appréciés de Gerland lors de son bail lyonnais.

Le premier titré de Ligue 1 : Sonny Anderson

Arrivé lors de la saison 1999/2000 en provenance du FC Barcelone, l’attaquant brésilien prend rapidement les commandes de l’équipe lyonnaise et fait grandir le club en remportant deux ans d’affilée le titre de meilleur buteur du championnat. Il deviendra par la suite capitaine lors de la première saison du titre de l’OL en 2001/2002 et restera à jamais dans l’histoire de l’OL. En inscrivant près de 94 buts, Sonny Anderson a pleinement contribué au succès rhodanien. 

Le chef d’orchestre : Juninho Pernambucano

Considéré par beaucoup comme le meilleur tireur de coup-franc du monde, Juninho est un monument entre Rhône et Saône. Capitaine durant trois saisons au cours des années 2000, le brésilien a régalé Gerland par ses buts et son sens du jeu. Il a inscrit 100 buts sous le maillot lyonnais dont 44 coup-francs. Une performance hors pair. 

608-Juninho

Le produit made in OL : Maxime Gonalons

Lorsque Claude Puel reprendre la tête de l’équipe, c’est le jeune Maxime Gonalons qui se distingue et s’empare du brassard rhodanien. Arrivé sur la pointe des pieds, il s’est révélé aux yeux de l’Europe grâce à son but contre Liverpool en Ligue des Champions lors de sa première saison. Formé au club, le gone passera près de 5 saisons avec le brassard. Il fera même parti des capitaines les plus capés de l’histoire de l’OL.

Le dernier capitaine de l’OL : Nabil Fekir

Pure produit du centre de formation lyonnais, Nabil Fekir a récupéré le brassard rhodanien cette saison suite aux départs des Maxime Gonalons et autres Alexandre Lacazette. Auteur de 57 buts en 154 matches sous le maillot olympien, il a permis à l’OL de se qualifier pour les phases de poules de la prochaine édition de la Ligue des Champions et clôture cette liste des capitaines du club. 

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte