Féminines / Conférence de presse

Reynald Pedros : « C’est à nous d'imposer notre style face à Wolfsbourg »

Publié le 23 mai 2018 à 14:30:00
À deux jours de la finale de Women's Champions League, Reynald Pedros, Wendie Renard et Eugénie Le Sommer étaient présents au point presse organisé au Groupama OL Training Center ce mardi en début d'après-midi.

Reynald Pedros

« On le prépare sereinement et avec beaucoup d’enthousiasme. C’est un super match à jouer. Le présent c’est Wolfsbourg. C’est une équipe qui a toujours le même schéma tactique, qui se regroupe très vite à la perte du ballon, d’expérience, compétitive et efficace. C’est à nous de jouer notre propre rôle, d'imposer notre style pour leur faire commettre des erreurs. Il va falloir être bien organisé, conquérant, et qu’on s’applique un peu plus sur les phases de finition. Les filles ont l’habitude de ce genre de rencontre. On a pris tout le monde au sérieux. Je pense qu’on est très proches de cette équipe sur un match. C’est du 50-50. Gagner la finale, c’est aujourd’hui le seul horizon que j’ai. On a un président rêvé pour la section féminine. Il est avec nous. »


Eugénie Le Sommer

« On sait que c’est une des meilleures équipes d’Europe. On a surtout hâte d’y être. On a connu les deux sentiments en finale. Le niveau d’année en année se resserre. On a eu l’emprise sur les quatre matches précédents. Ce qui nous a mis en difficulté, c’est de ne pas marquer. Ce sera important de marquer sur nos premières occasions. On sait qu’on est capables de faire de grandes choses. On va être plus calmes et plus sereines. On a de la pression mais il faut s’en servir positivement. C’est 50-50 avec Wolfsbourg. On ne laissera rien au hasard. On est à deux doigts de marquer l’histoire encore plus. C’est une envie supplémentaire de battre ces records. »


Wendie Renard

« La motivation ne change pas. La préparation est la même pour chaque match. Il y a un peu plus d’attention vis-à-vis de l’équipe adverse. On a bien travaillé. Quand on va découvrir la pelouse, le stade, les vestiaires, on va vraiment rentrer dans le vif du sujet. Il ne faut pas jouer le match avant. Les autres équipes se structurent. On aura affaire à des joueuses capables de faire des différences individuelles, comme nous. Nous sommes tenantes du titre. C’est une finale avec deux grandes équipes. Il n’y aura pas de favori au coup d’envoi. Tous les jours, on rêve de jouer ce genre de match. On transpire pour cela. On va se donner à fond. »

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte