Masculins / OL - FCNA

OL – FC Nantes : un Lyon record s’empare de la place de dauphin ! (2-0)

Publié le 29 avril 2018 à 17:24:00
chevron-left chevron-right

Toutes les Photos

52516 52517 52518 52519 52520 52521 52522 52523 52524 52525

OL - FCNA

41

Album photos
L’OL accueillait Nantes, ce samedi après-midi, au Groupama Stadium, pour le compte de la 35e journée de Ligue 1 Conforama. Une rencontre au cours de laquelle les hommes de Bruno Genesio ont enchaîné un septième succès de rang, en battant leur record de buts inscrits sur une saison de championnat, et profitent du faux pas de l'AS Monaco et de Marseille pour occuper seuls la deuxième marche du podium.

. LES TEMPS FORTS .

7’. Demi-volée surpuissante de Traoré repoussée par Tatarusanu. 0-0.
12’. Traoré trouve la barre après un mauvais renvoi de Tatarusanu suite à un retourné de Memphis.
29’. Servi dans la surface, Memphis gâche une énorme occasion en ouvrant trop son pied.
33’. Contrôle orienté suivi d’une frappe enroulée du gauche de Traoré dégagée Tatarusanu.
39’. Fekir trouve Memphis en profondeur qui marque après un superbe enchaînement. 1-0.
52’. Aouar dévie de la tête un centre de Memphis, le ballon tape le poteau.
55’. Tatarusanu boxe une frappe de Fekir de l’extérieur de la surface.
58’. Reprise de l’intérieur du pied d’Aouar que Djidji dégage sur sa ligne.
68’. Percée de Memphis dans la défense nantaise qui profite à Traoré, qui marque d’un enroulé. 2-0.
70’. Memphis laisse passer le ballon entre ses jambes mais le tir de Fekir est détourné.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

En confiance après avoir enchaîné six succès d’affilée en championnat, l’OL recevait le FC Nantes avec l’envie de poursuivre sa belle dynamique et de mettre la pression sur Monaco et Marseille, ses deux concurrents directs dans la course à la Ligue des Champions, dont les matches étaient programmés plus tard en cette 35e journée de Ligue 1. Une volonté qui se traduisait par des actes sur le terrain, où un OL emballant se montrait très vite dangereux sur une demi-volée de Traoré (7’). Aligné en pointe aux côtés de Memphis pour la troisième fois en quatre matches au sein du 4-4-2 losange mis en place par Bruno Genesio, le Burkinabè trouvait ensuite la barre (12’) après un mauvais renvoi de Tatarusanu, le portier nantais, sur un retourné de Memphis.

depay

Virevoltant, à l’image de ses dernières sorties, le Néerlandais manquait une énorme occasion à la demi-heure de jeu (29’) mais se rattrapait en ouvrant le score avant la pause sur un magnifique enchaînement contrôle, talonnade, frappe du gauche, sur lequel le portier adverse ne pouvait rien (39’, 1-0). Memphis inscrivait là son septième but en six matches, établissant un nouveau record de buts pour l’OL sur une saison dans l’élite, puis délivrait sa sixième passe décisive sur le même laps de temps. Si Aouar manquait de réussite en tapant le poteau sur un caviar du Batave, la percée de ce dernier au le cœur de la défense profitait à Traoré, qui marquait du gauche (68’, 2-0). Lyon faisait le break et s’assurait une victoire bien méritée face à un adversaire inoffensif, qui n’aura jamais su mettre Lopes en danger pour son dernier match de la saison. Des buts, un clean sheet et les trois points dans la besace, l’OL prend seul la place de dauphin du PSG après les nuls concédés par Monaco puis par Marseille et a désormais son destin entre les mains pour décider de son futur européen.


. LE FAIT DU MATCH .

Memphis, le coup de génie

Revenu défendre dans sa moitié de terrain, Nabil Fekir récupère le ballon dans les pieds de Lima et lance la contre-attaque. Le capitaine lyonnais accélère, s’enfonce dans le camp adverse, efface Pallois, lève la tête et distille une merveille de passe en profondeur pour Memphis. Lancé à pleine vitesse, l’international Oranje devance Dubois et mystifie le futur défenseur lyonnais d’un enchaînement fulgurant et dévastateur : un contrôle du gauche et une talonnade du droit sur le même appui, puis une frappe du gauche imparable pour Tatarusanu. Une inspiration géniale juste avant la mi-temps, venue récompenser les bonnes intentions lyonnaises du début de rencontre.

. LA STAT .

79

L’OL a battu son record de buts sur une saison en championnat. L’attaque lyonnaise, désormais la plus prolifique dans l’histoire du club septuple champion de France, a inscrit ses 78e et 79e buts lors de l’exercice en cours et ce après seulement 35 journées de disputées. De quoi effacer des tablettes le précédent record, qui datait de la saison passée et où Lyon avait inscrit 77 réalisations sur l’ensemble des 38 journées.

Berthod

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod
« L’objectif premier était de gagner ce match et de prendre provisoirement cette deuxième place. On a eu les occasions pour marquer rapidement sans y parvenir. Mais on est parti fort. Les débats se sont équilibrés ensuite. Ce but avant la mi-temps leur a fait mal. Le schéma de la seconde période est un peu le même. C’est quand les Nantais sont sortis un peu plus haut qu’on a marqué. On a même eu des possibilités pour en mettre plus. C’est une victoire 2-0 logique et méritée. »

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

L1 (J35) : OL – FC Nantes 2-0 (1-0).

Arbitre : Antony Gautier. Spectateurs : 50 443.

Buts : Memphis (39’) et Traoré (68’) pour l’OL.

Avertissements : Morel (59’) à l’OL. Lima (77’) au FC Nantes.

OL : Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Mendy – Tousart, Ndombele (Ferri, 79’), Aouar, Fekir (cap.) – Traoré (Mariano, 75’), Memphis (Cornet, 88’). Entr. : Bruno Genesio.

FC Nantes : Tatarusanu – Dubois (cap.), Djidji, Pallois, Lima – Touré, Moutoussamy – Iloki (Bammou, 74’), Rongier, Thomasson (El Ghanassy, 69’) – Nakoulma (Coulibaly, 69’). Entr. : Claudio Ranieri.

...

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte