Masculins / OL – Villarreal

OL – Villarreal : Lyon se rassure et se met en position favorable en vue de la qualification (3-1)

Publié le 15 février 2018 à 23:05:00
chevron-left chevron-right

Toutes les Photos

51717 51718 51719 51720 51721 51722 51723 51724 51725 51726

OL - Villarreal

44

Album photos
En difficulté ces dernières semaines, l’OL a su redresser la tête en s’imposant contre Villarreal, ce jeudi, lors de la manche aller des 1/16 de finale de Ligue Europa (3-1). Un succès acquis au mental grâce à des buts signés Ndombele, Fekir et Memphis, et qui lui offre une belle option sur la qualification.

. LES TEMPS FORTS .

11’. Frappe de Fekir plein axe de 25m, la balle passe près du montant d’Asenjo.
13’. Marçal est agrippé par Gaspar dans la surface mais l’arbitre ne siffle pas de penalty.
17’. Double parade monumentale de Lopes sur une volée de Trigueros puis devant Bacca.
23’. Centre de Rafael vers Mariano qui place une tête que capte Asenjo.
25’. Coup franc de Fekir détourné en corner par le gardien adverse.
32’. Lopes pousse trop loin son ballon sur son contrôle et Cheryshev a bien failli en profiter.
46’. Ouverture du score de Ndombele de la tête, après une première tentative de Mariano. 1-0
49’. Fekir marque en reprenant victorieusement un tir de Marinao repoussé par Asenjo. 2-0
53’. Excentré sur la droite de la surface, Mariano tente une frappe puissante qu'écarte Asenjo.
63’. Longue passe de Cheryshev vers Fornals, dans la surface, qui bat Lopes de justesse. 2-1
82’. Memphis profite d'un mauvais renvoi pour expédier un missile dans le petit filet adverse. 3-1
88’. Arrêt déterminant de Lopes sur une reprise à bout portant de Fornals.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Embarqué dans une spirale négative en championnat, l’OL retrouvait la scène européenne à l’occasion d’un 1/16 de finale aller de Ligue Europa contre Villarreal, ce jeudi, avec le besoin de retrouver de la confiance et des certitudes dans le jeu. Et c’est ce à quoi s’appliquaient les hommes de Bruno Genesio dès l’entame. Face à une formation espagnole compacte dans l’axe grâce à son 4-4-2 losange, Lyon décidait de prendre les côtés pour amener le danger et se créait sa première vraie occasion sur une tête de Mariano après un centre de Rafael (23’). Le ballon était capté par Asenjo, qui répondait là à une double parade exceptionnelle de Lopes devant Trigueros puis Bacca (17’), le gardien lyonnais qui n’était pas loin d’offrir l’ouverture du score à Cheryshev peu de temps après, à la suite d'un mauvais contrôle finalement sans conséquences (32’).

Peu dangereux avant la pause malgré leurs bonnes intentions, les Rhodaniens démarraient le second acte pied au plancher et ouvraient le score par le biais de Tanguy Ndombele, qui marquait de la tête sur une remise de Mariano (46’, 1-0). La première réalisation du jeune milieu de terrain de l’OL, immédiatement suivi par le but du break : une inspiration géniale de Mariano, qui se jouait d'Álvaro d'une feinte de corps avant de le déposer in fine sur un crochet dévastateur, et finalement concrétisée par Nabil Fekir (2-0, 49’). Lyon assénait deux coups de massue successifs sur la tête de son opposant mais pliait à force de reculer sous les assauts adverses : sur une longue passe de Cheryshev, Fornals réduisait la marque malgré les efforts de Lopes pour empêcher au ballon de franchir la ligne (63’, 2-1). Ce fameux but à l’extérieur - dont l'importance se vérifiera ou pas lors de la manche retour - que l’OL aurait pu éviter mais auquel Memphis répondait brillamment, en décochant une frappe lointaine soudaine, pure, et inarrêtable après une mauvaise relance de Ruiz (88’, 3-1). Un but libérateur et ô combien important, tout autant que cette ultime intervention de Lopes sur une reprise à bout portant de Fornals (88’), qui scellait ce succès tant attendu.


. LE FAIT DU MATCH .

Le coup de canon de Memphis

Bien dans le match après avoir fait le break, l’OL se mettait en mauvaise posture en encaissant un but évitable. Un but à l’extérieur qui aurait mis Lyon en mauvaise posture en vue du match retour si le score était resté figé à 2-1, mais qui pourrait être finalement sans conséquences grâce à au boulet de canon envoyé par Memphis en fin de match : sur un dégagement raté de Ruiz, le Néerlandais n'hésitait pas un seul instant au moment d'armer une puissante frappe de 25m qui allait se loger dans le petit filet d’un Asenjo médusé. Une frappe magnifique qui faisait rugir le Groupama Stadium de bonheur et donnait plus d’épaisseur au succès lyonnais.


. LA STAT .

35

En inscrivant le second but de la soirée (49’, 2-0), Nabil Fekir est devenu, aux côtés d’Alexandre Lacazette, le joueur le plus décisif au Groupama Stadium. Au total, avec 25 buts inscrits et 10 passes décisives délivrées, le capitaine de l’OL est directement impliqué dans 35 buts marqués par son équipe depuis l’inauguration de l’enceinte, le 9 janvier 2016. Le taulier de la maison.

arnaud-rivenet

L'analyse du consultant

Arnaud Rivenet :
«C’est un bon résultat. On n’a pas senti une équipe lyonnaise vraiment en confiance en début de match. L’entame de seconde période a été parfaite avec ce but très rapide. Après les deux buts, on est un peu retombés dans nos travers mais on s’est bien repris pour marquer ce troisième but important. Le résultat est bon, la différence s’est faite grâce à l’efficacité offensive. Il ne faut pas s’emballer en vue du match à Villarreal la semaine prochaine, même si on a des certitudes à l’extérieur. Il y a peu de matchs où on n’a pas marqué loin de nos bases. Je pense qu’on marquera là-bas»

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

Ligue Europa (1/16 de finale aller) : OL – Villarreal CF 3-1 (0-0).

Arbitre : Viktor Kassai (HON). Spectateurs : 46 846.

Buts : Ndombele (46’), Fekir (49’) et Memphis (82’) pour l’OL. Fornals (63’) pour Villarreal.

Avertissements : Marçal (73’) à l’OL. Álvaro (42’), Cheryshev (43’) et Rodri (90’) à Villarreal.

OL : Lopes – Rafael (Mendy, 85’), Marcelo, Morel, Marçal – Tousart, Ndombele - Traoré (Cornet, 77’), Fekir (cap.), Aouar (Memphis, 73’) – Mariano. Entr. : Bruno Genesio.

Villarreal CF : Asenjo – Gaspar (cap.), Álvaro, Ruiz, Costa – Castillejo (Ünal, 54’), Rodri, Trigueros, Fornals (Raba, 88’) – Cheryshev (Soriano, 74’), Bacca. Entr. : Javier Calleja.

...


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte