Masculins / OL - Rennes

OL – Rennes : Les Lyonnais en proie au doute au plus mauvais des moments (0-2)

Publié le 11 février 2018 à 23:01:00
Mené d’entrée de jeu par Rennes et crucifié en fin de rencontre, l’OL s’incline pour la troisième fois d’affilée en Ligue 1. Le podium s’éloigne un peu plus et les doutes émergent avant le duel face à Villarreal, qui aura lieu jeudi prochain, lors de la manche aller des 1/16 de finale de Ligue Europa.

. LES TEMPS FORTS .

5’. Profitant d’une erreur d’appréciation de Marcelo, Khazri s’en va seul battre Lopes. 0-1.
12’. Tentative de Marcelo dans la surface rennaise que Koubek capte facilement.
15’. Très bon centre de Mendy que Traoré et Mariano ne parviennent pas à reprendre.
37’. Percée de Traoré côté droit qui déclenche un tir du gauche boxé par le portier adverse.
38’. De l’extérieur de la surface, Fekir enveloppe une frappe pied gauche bloquée par Koubek.
47’. Koubek repousse une frappe de Fekir dans les pieds de Cornet, lequel dévisse sa reprise.
57’. Fekir aurait dû obtenir un penalty sur une faute évidente de Gélin dans la zone de vérité.
60’. Servi par Aouar dans la surface, Traoré voit sa frappe être détournée en corner.
61’. Sur le corner, Memphis frappe directement vers la cage mais le ballon heurte la transversale.
64’. Bon centre de Cornet que Memphis, surpris, ne peut reprendre correctement.
69’. Sur un centre de Fekir, Memphis, à la retombée au point de penalty, pique trop sa tête.
75’. À l’orée de la surface, Fekir enclenche un tir qui frôle le montant de Koubek.
90+1’. Contre-attaque rennaise conclu en deux temps par Léa-Siliki. 0-2.

. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Ejectés du podium après deux revers consécutifs en championnat concédés face à Bordeaux (1-3) et Monaco (2-3), l’OL accueillait Rennes à un moment charnière. Une rencontre importante pour la suite de sa saison dans l’élite et qui intervenait juste avant le duel face à Villarreal en 1/16 de finale aller de Ligue Europa. Un match à forts enjeux pour lequel Bruno Genesio avait concocté un onze de départ plein de surprises, dont cette doublette Mendy-Cornet inédite alignée dans le couloir gauche. Des changements sur le papier mais pas sur le terrain, où l’OL flanchait d’entrée. Sur un ballon en profondeur mal négocié par Marcelo, Khazri s’en allait tromper Lopes d’un plat du pied dès l’entame (5’, 0-1). Un coup de froid jeté dans les travées d’un stade déjà gelé par la faible température, que la seule tentative de Bertrand Traoré peinait à réchauffer avant la pause (37’).


Pour remédier à la panne d’inspiration de ses joueurs, le technicien lyonnais décidait de faire entrer Aouar et Memphis au retour des vestiaires, en lieu et place de Tousart et Mariano. Le Néerlandais retrouvait son aile gauche, Cornet permutait sur la droite et Traoré occupait l’axe d’une formation rhodanienne plus inspirée. Dans la foulée, Fekir décochait une frappe que Koubek repoussait dans les pieds de l’international ivoirien, lequel dévissait sa reprise de volée (47’). Instigateur de la révolte, Fekir effectuait ensuite un une-deux avec Traoré et aurait dû obtenir un penalty évident suite à un contact avec Gélin (57’). Revigorés, les Olympiens poussaient pour chercher l’égalisation mais ne parvenaient pas à convertir leurs occasions (60’, 64’, 69’, 75’), à l’image de Memphis malchanceux qui trouvait la transversale sur un corner vicieux (61’). Impuissant offensivement, Lyon cédait une nouvelle fois en toute fin de match, sur un contre assassin que concluait Léa-SIliki (90+3’, 0-2). Puni sur les deux seules opportunités adverses, l’OL s’inclinait pour la troisième fois d’affilée en L1. Un très gros coup sur la tête qu’il recevait au pire des moments.

. LE FAIT DU MATCH .

(Encore) une histoire de penalty…

Après une première période bien terne, les Lyonnais se réveillent dans le sillage de son capitaine et se lancent à l’offensive pour rattraper leur retard. Nabil Fekir, 6 tirs dont 3 cadrés durant le match, se démène sur le front de l’attaque pour déstabiliser la défense rennaise à plusieurs reprises. Il pousse même cette dernière à la faute dans sa surface juste avant l’heure de jeu (57’). Enfin, c’est ce que tout le monde pense… mais l’arbitre décide de ne pas sanctionner la très probable faute de Gélin sur Nabil Fekir. Les Lyonnais avaient eu et ont ensuite eu d’autres occasions pour revenir dans la partie mais un penalty aurait pu faire complètement basculer le scénario de ce match.


. LA STAT .

8/10

Les difficultés défensives de l’OL en première période se sont une nouvelle fois confirmées. Ce dimanche soir lors de la réception de Rennes, les Lyonnais ont concédé l’ouverture du score dès la 5ème minute de jeu seulement, le premier but encaissé dans les 5 premières minutes depuis le 14 octobre 2016 et une réalisation de Paul Baysse à Nice. Sur les 10 buts encaissés depuis le début de l’année civile en Ligue 1, 8 l’ont été durant le premier acte, soit 80%.

arnaud-rivenet

L'analyse du consultant

Arnaud Rivenet :
« C’est une nouvelle désillusion ce soir. On pensait qu’il y aurait une réaction d’orgueil après les deux défaites en championnat. On s’est mis en difficulté tout seul. Il y a une énorme faute technique de Marcelo qui entraîne cette ouverture du score et qui nous plombe la première période. Il y a eu énormément de déchets techniques, des choses incompréhensibles. Le ballon nous brûlait les pieds. Les changements de Bruno Genesio à la pause ont apporté des choses. C’était mieux en seconde période. C’est une déception car on donne encore ce but. Il y a aussi ce penalty non sifflé pour une faute sur Nabil Fekir qui aurait pu tout changer »

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

L1 (J25) : OL – Stade Rennais 0-2 (0-1)

Arbitre : Amaury Delerue. Spectateurs : 39 189.

Buts : Khazri (5’) et Léa-Siliki (90+3’) pour Rennes.

Avertissements : B. Traoré (58’) et Fekir (58’) à l’OL. H. Traoré (7’) à Rennes.

OL : Lopes – Tete, Marcelo, Morel, Mendy – Tousart (Aouar, 46’), Ndombele (Gouiri, 83’) – B. Traoré, Fekir (cap.), Cornet – Mariano (Memphis, 46’). Entr. : Bruno Genesio.

Stade Rennais : Koubek – H. Traoré, Gélin, Gnagnon, Bensebaini – Lea-Siliki, Prcic – Bourigeaud, Khazri (cap., Amalfitano, 90+3’), Sarr (Zeffane, 90+3’) – Sakho (Mexer, 87’). Entr. Sabri Lamouchi.

...


X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte