Masculins / Bordeaux - OL

Après Bordeaux – OL (3-1) : avec ce coup d’arrêt, une course au podium plus que jamais lancée !

Publié le 29 janvier 2018 à 15:00:00
La défaite 3-1 sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, dimanche en fin d’après-midi, a menacé la deuxième place des joueurs de Bruno Genesio. Et même si le match nul 2-2 de Monaco à Marseille, un peu plus tard dans la soirée, n’a finalement pas chamboulé l’ordre des quatre premiers au classement, l’étau se resserre.

Fin de série

Décidément, cette 23ème journée de Ligue 1 Conforama ne réussit pas à l’OL. Depuis sept saisons maintenant, les Lyonnais se cassent les dents à cette étape du championnat avec un bilan de six défaites et un nul. Le derby remporté à Geoffroy-Guichard lors de l’exercice 2010-2011 reste la dernière trace d’un succès à ce moment précis de la compétition. Si la série (record !) de sept victoires consécutives à l’extérieur s’est stoppée au Matmut-Atlantique, cette statistique insolite va perdurer au moins une saison supplémentaire. La faute à une contre-attaque express conclue par De Préville (21’) et aux deux penalties transformés par Malcom (26’) et Laborde (45+1’). Malgré la réduction du score de Marcelo (44’), l’OL chute pour la troisième fois, après Paris (2-0) et Lille (1-2), mais conserve sa deuxième place au profit d’une différence de buts favorable. Avec 52 buts inscrits depuis leur entrée en matière début août, jamais l’attaque de l’OL n’avait été aussi prolifique à ce stade (précédent record : 47 buts après 23 journées, saison 2014-2015).

608butMarcelo

Course au podium, match au sommet

Devant, l’ogre parisien, leader depuis la 3ème journée, semble intouchable en cumulant déjà onze longueurs d’avance sur ses poursuivants (59 points). C’est derrière que l’écart n’a jamais été aussi faible. Monaco (47), mais surtout Marseille (48) suivent le rythme et mettent la pression aux coéquipiers de Nabil Fekir (48). Le capitaine lyonnais avait d’ailleurs éclaboussé de son talent les trois rencontres face à ses concurrents directs en signant trois coup-francs directs. Avant un nouveau déplacement en fin de semaine qui proposera un nouveau choc de haut de tableau contre le club de la Principauté au stade Louis-II, le numéro 18 olympien serait bien inspiré de perpétué la formule et permettre ainsi à son équipe de réaliser la passe de 3 face au champion de France en titre après deux succès 3-2, en championnat et en Coupe de France.

608butjoieTraore

Un mois décisif

À l'issue de ce duel direct pour la deuxième place, dimanche prochain, les Olympiens ont un calendrier particulièrement chargé qui les attends. Au menu ? Un huitième de finale de Coupe de France à Montpellier (7 février), une double confrontation en seizièmes de la Ligue Europa contre Villarreal (15 et 22 février) entrecoupée par une revanche à prendre sur le terrain de Lille après une déconvenue à l'aller (17 février). Un beau programme avant de terminer par le derby au Groupama Stadium pour clôturer le mois en beauté (24 février). Et pour se concentrer pleinement sur cette période charnière de la deuxième partie de saison, le staff rhodanien a octroyé deux jours de repos ou de soins à son groupe (lundi et mardi). Ce mercredi donc, les choses sérieuses commencent.

Sans titre

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte