Masculins / Interview Memphis

Memphis dans Tribune OL : « Venir à l’OL était clairement le meilleur choix »

Publié le 21 janvier 2018 à 08:00:00
L’ailier néerlandais, qui a vécu un début de saison compliqué, a été critiqué malgré son rendement incroyable en terme de statistiques. Pour La Tribune, il a pris le soin de mettre les choses au clair et a affirmé son bonheur d’être un membre à part entière de l’OL.

Comment juges-tu ta première année passée à Lyon ?

" J’ai connu des hauts et des bas mais je suis heureux ici et je sais que je peux progresser avec l’aide du staff et de mes coéquipiers. Je suis sur la bonne voie, je me sens en pleine forme. Venir à l’OL, c’était clairement le meilleur choix. Je sais de quoi je suis capable mais, quand on voit là où j’en étais l’an passé, je pense qu’on peut dire que j’ai progressé. Et c’est la chose la plus importante pour un footballeur.

Quels sont tes rapports avec Mariano, Bertrand Traoré et Nabil Fekir, tes habituels partenaires d’attaque ?

Je pense que vous pouvez aussi ajouter Maxwel (Cornet)… il fait du très bon boulot. On se trouve facilement et on se connaît de mieux en mieux. On découvre nos qualités respectives. Je pense qu’on forme un bon ensemble. On peut toujours apprendre pour être meilleurs mais, pour le moment, on fait du bon boulot... Nabil est très important puisqu’il marque et fait souvent des passes décisives. Si ce n’est pas lui, c’est Mariano, Berto, Max, Houssem ou moi. On a un rôle important au sein de l’équipe et, parfois, les résultats dépendent de notre forme car la plupart du temps, ce sont les attaquants ou les ailiers qui marquent.

papierinterieur-608x1000MEMPHIS

De grands joueurs ont quitté le club cet été et d’autres les ont remplacés. L’équipe est-elle meilleure cette saison ?

Je ne dirais pas qu’on est meilleur, même si les résultats le sont. Il reste encore cinq mois de compétition, il ne faut pas trop s’avancer. De grands joueurs sont partis, comme Alex (Lacazette) ou Tolisso. Personnellement, j’adore le jeu d’Alex. J’aime ses mouvements, ses déplacements, les combinaisons qu’on effectuait. On était triste qu’il parte mais on le comprenait. Il voulait s’imposer dans un grand club et il l’a fait. Pour l’instant, on a une jeune et bonne équipe. Certains joueurs sont plus expérimentés que d’autres. On commet parfois des erreurs mais je pense qu’on a un très bon groupe. En revanche, je ne veux pas dire qu’on est meilleur que la saison dernière. C’est différent, l’équipe et le système ont changé.

Ton début de saison a été compliqué : tu as été remplaçant, sorti prématurément voire même écarté, et critiqué malgré de bonnes statistiques… Qu’as-tu appris lors de cette période difficile ?

Qu’on vivait dans un monde où les gens pensent savoir les choses mieux que vous… je ne suis même pas satisfait de mes statistiques car je peux faire bien mieux ! Oui, j’ai été remplacé ... mais est-ce qu’on va réellement me mettre hors de l’équipe ? J’ai connu des moments très difficiles dans ma vie mais ça, ça ne m’a pas touché. C’est facile de tomber sur quelqu’un mais je m’en suis toujours relevé, grâce à Dieu. On m’a mis hors de l’équipe et j’aurais soi-disant changé mon attitude ou ma façon de jouer... Il y avait beaucoup d’attente autour de ma venue et j’essaye d’y répondre du mieux possible. Quoiqu'il arrive, je respecte les décisions du coach. J’essaye de faire mon boulot et c’est pour cela que je suis venu à Lyon. J’amène mes qualités offensives, j’aime attaquer, et je veux aider l’équipe. J’ai mis des buts, fais des passes décisives… les statistiques ne mentent pas.

Tu as déclaré ne  pas avoir été recruté « pour jouer simple et défendre ». Quel est le style de jeu qui te caractérise ?

Parfois, je joue le plus simple possible, en une ou deux touches. Mais je prends aussi de mauvaises décisions, je fais des erreurs ou je tente des choses trop compliquées… j’apprends de mes échecs. Mais je tenterai toujours des gestes techniques, je chercherai toujours à prendre du plaisir et à faire de grandes choses. J’ai pris un risque face à Toulouse l’an dernier et j’ai marqué un but incroyable. Si je l’avais manqué, tout le monde aurait dit « joue plus simple » !  Des fois, je tente des choses… les gens devraient seulement apprécier le joueur que le club a acheté. Je suis venu à l’OL avec la même vision des choses qu’avant.

papierinterieur-608x1000MemphisDepay

Cette célébration, lorsque tu mets tes doigts dans tes oreilles en fermant les yeux, est une réponse aux critiques ?

C’est plus que ça. Ce n’est pas que je n’écoute pas ce que les gens disent : si quelqu’un dit quelque chose d’intéressant, je suis le premier à l’écouter. C’est une façon de dire que je suis dans ma bulle. Si vous regardez attentivement ma célébration, vous verrez qu’ensuite je tends les bras vers le ciel. Je lis la Bible et j’écoute Dieu, grâce à qui je suis devenu ce que j’ai toujours voulu être : footballeur professionnel. Je l’ai été parce que j’y prenais du plaisir, que j’avais du talent et que j’étais heureux quand je jouais. Si j’écoute tout ce qu’il se dit, je vais changer ma façon d’être. Et je n’en ai pas envie. 

Dimanche, vous allez affronter le Paris Saint-Germain, le leader du championnat. Que penses-tu de cette formation ?

J’attends ce match avec impatience. C’est une belle affiche. Paris a beaucoup de qualités mais je n’ai pas peur de Neymar, Cavani ou Mbappé. Ils sont dangereux et peuvent faire des dégâts. On le sait et on doit se préparer à les affronter ".

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte