Masculins / Nancy - OL

CDF : un match fou et une qualif’ in extremis en 1/16 pour bien lancer l’année (2-3)

Publié le 06 janvier 2018 à 23:59:00
chevron-left chevron-right

Toutes les Photos

51137 51138 51139 51140 51141 51142 51143 51144 51145 51146

AS NANCY - OL

40

Album photos
L’OL a arraché sa qualification pour les 1/16 de finale de la Coupe de France en remportant son duel face à Nancy en toute fin de rencontre (2-3), pour son premier match en 2018.

. LES TEMPS FORTS .

4’.  Parade de Lopes sur une tentative de Nordin.
25’. But de Fekir qui profite d’un superbe travail de Memphis pour tromper Chernik du droit. (0-1)
32’. Excentré côté droit, Cornet repique dans l’axe mais son enroulé pied gauche frôle le montant opposé.
41’. Gouiri ne parvient pas à cadrer son tir après avoir éliminé deux défenseurs adverses.
49’. Seul au point de penalty, Gouiri rate l’immanquable face à Chernik.
64’. Memphis manque une grosse occasion de la tête, suite à un centre de Fekir.
71’. Faute inexistante d’Aouar dans la surface, Robic transforme le penalty. (1-1)
75’. But de Nordin qui reprend victorieusement une première tentative venue s’écraser sur la barre de Lopes. (2-1)
77’. La tête de Marçal passe juste à côté des cages de Nancy.
87’. Marcelo égalise après une remise de Cornet sur corner. (2-2)
90+3’. Parade de Chernik sur une frappe de Myziane.
90+4’. But de Cornet sur le coup franc de la dernière chance. (3-2)


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

C’est en Lorraine que l’OL vivait son premier match de l’année 2018, à l’occasion des 1/32 de finale de la Coupe de France. Une épreuve érigée en objectif par Bruno Genesio, qui alignait presque son équipe-type face à Nancy, pour l’entrée en lice des siens dans la compétition. Rapidement, l’OL faisait respecter la hiérarchie et posait le pied sur le ballon, tandis que les pensionnaires de Domino’s Ligue 2 opéraient en contre. Une tactique qui failli se montrer payante en début de rencontre mais Lopes était à la parade sur une frappe de Nordin (4’) et Abergel manquait le cadre (11’). Deux incursions adverses auxquelles Lyon répondaient avec plus de fermeté, en ouvrant le score grâce à Fekir, qui bonifiait une très bonne percée de Memphis côté gauche (25’, 0-1).

UNE_616x370joiefekir2

Le 16e but du capitaine olympien cette saison allait débloquer ses partenaires, qui se créaient ensuite de franches opportunités. La frappe enroulée de Cornet flirtait avec le poteau de Chernik (32’), Gouiri manquait de précision juste avant la pause (41’), avant que lui et Memphis ne gâchent deux énormes occasions au retour des vestiaires (49’ et 63’). L’OL pêchait dans la finition et s’en mordait les doigts dans la foulée. Robic remettait les deux équipes à égalité en transformant un penalty inexistant (71’, 1-1) puis Nancy renversait la vapeur grâce à un Nordin assez chanceux de voir sa première tentative lui revenir dans les pieds (75’, 2-1). En moins de cinq minutes, l’OL payait cash ses carences offensives et passait tout proche de l’élimination, avant un final de folie : le salut venait du lieutenant Marcelo, qui égalisait avec sang-froid suite à un corner (87’, 2-2), avant que Cornet, passeur décisif pour le Brésilien, ne délivre les siens sur coup franc au bout du temps additionnel (90+3’, 2-3).


. LE FAIT DU MATCH .

Cornet, le sauveur inattendu

Personne ne l’avait vu venir. En se positionant près du ballon, entre Nabil Fekir et Memphis Depay, pour frapper le coup franc de la dernière chance, tout le monde se demandait ce qu’espérait Maxwel Cornet. Peu habitué à se glisser entre les deux tireurs attitrés, l’international ivoirien est finalement parvenu à convaincre assez rapidement son capitaine et son coéquipier néerlandais de lui laisser le soin de s’occuper du ballon. Et bien leur en a fait : après les paroles, Cornet est passé à l’acte et son splendide enroulé pied gauche a offert la qualification aux siens.


. LA STAT .

1

Amine Gouiri vivait sa première titularisation à la pointe de l’attaque lyonnaise ce samedi soir. Auteur de plusieurs entrées en jeu, aussi bien sur la scène nationale qu’européenne, cette saison, le jeune lyonnais issu de la génération 2000 débutait pour la toute première fois dans le onze de départ de la formation rhodanienne. Un début de match plutôt discret pour celui qui arborait le numéro 7 sur la pelouse de Marcel-Picot, mais qui allait monter en puissance par la suite : si sa frappe frôlait le cadre en fin de première période, il loupait une grosse opportunité dès le retour des vestiaires, manquant ainsi l’occasion de débloquer son compteur but en pros.

rivenet

L'analyse du consultant

Claude-Arnaud Rivenet :
« C’est une fin idéale pour nous. On a beaucoup vibré durant cette soirée. On s’est vus qualifier, puis éliminer, puis aller en prolongation. On a maitrisé les débats pendant longtemps, 70% du temps, et le penalty imaginaire sifflé par l’arbitre a clairement mis un grain de sable dans la machine. Aouar tacle un peu tôt mais il ne décolle pas les pieds et prend le ballon. Tout a changé après ce premier but nancéien. Il y a eu des coups de mou en fin de match. Mais bravo aux joueurs qui ont su renverser la situation pour se qualifier. La réaction est à retenir. »

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au stade Marcel-Picot, Nancy

Coupe de France (1/32 de finale) : AS Nancy-Lorraine – OL 2-3 (0-1)

Arbitre : Antony Gautier.

Buts : Robic (71’ sp) et Nordin (75’) pour l’ASNL. Fekir (25’), Marcelo (87’) et Cornet (90+4’) pour l’OL.

Avertissements :Abergel (26’), Ba (51’), Muratori (73’) et Pedretti (85’) à l’ASNL. Marçal (31’) à l’OL.

ASNL : Chernik – Cétout, Yahia, Badila, Muratori (cap.) – Ba (Pedretti, 82’), Abergel – Robic (Khayat, 84’), Bassi, Nordin – Dembélé (Barka, 61’). Entr. : Vincent Hognon.

OL : Lopes – Tete (Rafael, 84’), Marcelo, Morel, Marçal – Tousart, Aouar (Ndombélé, 80’) – Cornet, Fekir (cap.), Memphis – Gouiri (Myziane, 71’). Entr. : Bruno Genesio. 

...

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte