Masculins / Stage

Grégory Coupet : « Mes gardiens doivent se sentir embarqués dans une histoire »

Publié le 03 janvier 2018 à 07:00:00
Le nouvel entraîneur des gardiens du groupe professionnel a pris ses fonctions le 31 décembre dernier, jour de ses 45 ans. Ce stage de quelques jours en Espagne lui permet de s’imprégner de son nouveau statut, de s’adapter aux nouvelles exigences, de s’intégrer dans le groupe. Le tout sans trop de difficulté, grâce à son sourire et son enthousiasmes naturels. Rien vraiment d’étonnant.

Grégory, comment se passent vos premiers pas avec le groupe professionnel ?

« C’est un vrai plaisir. Je sens beaucoup d’enthousiasme depuis notre arrivée en Espagne. Il y a une belle envie. Il y a l’apprentissage des individus, de mes gardiens. Il faut retenir leurs qualités tout d’abord. Il faut être encore plus précis dans les consignes au début pour avoir ce que l’on veut et éviter que ça parte dans tous les sens. J’ai été très bien accueilli par le staff, les joueurs même si je connais tout le monde depuis quelques temps. C’est un vrai bonheur de faire partie de cette aventure.

50878

Que veux-tu apporter à tes gardiens ?

Je vais essayer de confirmer l’accompagnement qui a été fait par Joël Bats pendant de longues années. Je veux essayer de leur ramener de la confiance, leur donner l’envie de se confier à moi puisqu’il y aura des hauts et des bas dans une saison. Je veux donc être présent pour eux, qu’on se dise les choses. Je vais aussi changer quelques habitudes par rapport aux entraînement de Jo. C’est à ma sauce, c’est mon ressenti. Je succède à un très très grand, même le meilleur entraîneur des gardiens. Il va falloir que je mette le curseur très haut.

Quel type d’entraîneur es-tu ?

Je fais plein de bêtises comme quand j'étais joueur (sourire). On est un poste à part. Il faut arriver à être dans l’effort tout en étant dans l’enthousiasme et le plaisir. J’ai besoin de voir beaucoup de plaisir, de complicité. Il faut donc créer un bon enthousiasme. J’ai toujours eu ce côté jovial. C’est important qu’ils se sentent embarqués dans une histoire. Bruno Genesio compte sur moi. Il veut que je m’investisse dans le groupe ».



Anthony Lopes et Mathieu Gorgelin sur leur nouveau coach

Anthony Lopes : Ça se passe très bien. On sent tout de suite la patte Greg. Il y a beaucoup de dynamisme, d’enthousiasme. Il est tout le temps à fond. Les fonctions ont été bien reprises. Il amène beaucoup de vie, fait beaucoup de cris. Il est comme ça, on le connaît. C’est un plaisir de travailler avec lui.

Mathieu Gorgelin : Il y évidemment eu un petit temps d’adaptation pour nous. Mais tout se passe bien. Ça s’est déjà bien réglé en quelques séances. Il apporte de sa folie.

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte