Féminines / Joueuse de l'année

Trophées OLTV : « Cette disctinction me touche car mon poste est rarement mis en lumière »

Publié le 29 décembre 2017 à 08:35:00
Cette fin d’année 2017 est l’occasion pour la rédaction d’OLTV et d’OLWEB de décerner leurs prix. Décisive lors des grands rendez-vous comme lors de cette folle finale de Womens Champions League, la gardienne, Sarah Bouhaddi, est la joueuse de l’année et succède à Ada Hegerberg. Entretien.

Qu’est-ce que représente ce trophée OLTV de meilleure joueuse de l’année?

« C’est une distinction qui me touche car OLTV suit notre parcours tout au long de la saison. Vous êtes des connaisseurs du ballon donc ça me fait plaisir de recevoir ce trophée. En général, on le donne à des joueuses offensives et des buteuses. Aujourd’hui, vous le donnez à une gardienne de but donc c’est aussi révélateur de ce que je fais à l’OL depuis de nombreuses années. C’est très plaisant. Je succède à Ada Hegerberg qui avait fait une très grosse saison avec énormément de buts. Mon poste n’est pas tout le temps mis en lumière. On est très peu sollicités durant les matchs mais il faut répondre présent lorsqu’on a besoin de nous. Pour toutes ces raisons, ce trophée me touche. Il arrive à un moment important de ma carrière.

Tu as aussi reçu le titre de meilleure gardienne du monde pour la deuxième année consécutive…

C’est une fierté car pour certains, ça paraît tellement normal ou simple tout ce que je peux faire. Je suis fière de cette distinction. Je travaille énormément et je m’investis beaucoup pour mon club et la sélection. Ça me touche aussi. Je suis parfois décriée en sélection nationale et ces titres montrent que j’ai le niveau et les qualités pour être une des meilleures gardiennes du monde.

Quel est le moment le plus fort de ton année 2017 ?

C’est évidemment cette finale de Womens Champions League face à Paris. J’ai eu une intervention importante face à Shirley Cruz en fin de première période dans un face-à-face. J’ai été très peu sollicitée après dans match assez fermé. Ça reste un grand souvenir. C’est aussi plaisant de voir deux équipes françaises en finale d’une coupe européenne.

BOUHADDIpapierinterieur

Raconte-nous un peu cette séance de tirs au but complètement folle où tu as été doublement décisive…

Lorsqu’il fallait d’autres tireuses, j’ai regardé mes coéquipières. Je leur ai fait signe que je voulais y aller. J’ai pris mes responsabilités. C’était important de le faire. Je fais partie des cadres de l’équipe et une des plus anciennes. C’était le moment de marquer un peu l’histoire. Aujourd’hui, on retiendra plus mon tir au but marqué que l’arrêt face à Shirley Cruz alors que cette parade est très importante. Je m’entraîne un peu à les tirer lors des séances d’entraînement. Ça se travaille.

Est-ce compliqué d’être présente lors des matchs alors que tu es peu sollicitée ?

Il y a des matchs de championnat où je ne suis pas sollicitée. Tout paraît très simple mais c’est à ces moments-là où je dois être la plus présente. L’écart entre les matchs peut être important entre le championnat et la Coupe d’Europe mais j’essaie d’être à fond à l’entraînement pour être tout le temps prête. C’est mon boulot d’être présente quand je suis attendue.

Est-ce que gagner le championnat reste un des grands moments de la saison ?

Oui car on avait vraiment à cœur de remporter la D1, comme au début de chaque saison. Ce n’était pas évident. On avait fait un faux-pas à Paris en début de championnat. Il a fallu courir après ces points-là. On a vécu une saison complète et on mérite amplement ce titre.

608papierinterieur4

Comment as-tu vécu le parcours en Coupe de France, en tant que remplaçante ?

Oui c’est un rôle totalement différent, dont je ne suis pas habituée. Je ne vais pas m’en cacher et dire que ça m’a plu d’être sur le banc durant cette compétition. Je suis une compétitrice, j’ai envie de jouer tous les matchs et toutes les compétitions. J’espère que ça ne se reproduira plus (sourire). Je vais faire en sorte de jouer les trois compétitions.

Comment appréhendes-tu la concurrence à ton poste ?

Ce n’est pas difficile à vivre car je me donne les moyens pour être compétitive. Les autres gardiennes ont eu un peu de temps de jeu avec mes blessures. J’ai toujours réussi à revenir et reprendre ma place. J’ai un mental assez fort qui me permet de rester au plus haut-niveau. Je travaille au quotidien sans me mettre en tête que je suis numéro un.

BOUHADDITROPHEE3

Il y a eu un changement de coach des gardiens à l’intersaison avec l’arrivée de Christophe Gardié… comment ça se passe entre vous ?

Je suis très contente, ça se passe super bien avec lui. Il nous apporte son expérience qu’il a eue dans le foot masculin. On vit très bien avec lui et les autres gardiennes. On s’éclate aux entraînements. Il a une grosse frappe de balle. Je suis contente de l’avoir avec nous et je me demande comment il n’est pas encore entraîneur chez les garçons. Il a les qualités pour.

Quel est ton programme pour ces vacances de fin d’année ?

Je vais rester à Lyon, en famille. On reprend assez vite avec le club donc il faudra se préparer pour ne pas trop perdre physiquement. On va essayer de se faire plaisir aussi ». 

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte