Féminines / OL Féminin - PSG

D1 Féminine : Le point presse de Reynald Pedros et de Wendie Renard avant la réception du PSG

Publié le 08 décembre 2017 à 12:00:00
L'entraîneur de l'OL Féminin et sa capitaine se sont présentés à la presse, à trois jours de la réception du PSG au Groupama Stadium, lors de la 11e journée de D1 Féminine.

Reynald Pedros

Le choc contre Paris.

« On prépare ce match sereinement. On a envie de le jouer. C'est un match de haut niveau, on a envie d'y être. C'est normal que les joueuses soient impatientes, elles ne jouent pas ce genre de rencontres tous les week-end. On prend tous nos matches avec beaucoup de sérieux, que ce soit Albi, Fleury, Montpellier ou Paris. On demande énormément d'exigences à nos joueuses et c'est pour cela qu'on fait de très bons matches, quelque soit notre adversaire. On connaît nos forces, il faudra jouer avec. À nous de faire en sorte d'être le moins surpris possible sur ce que fera notre adversaire, en exploitant au mieux nos qualités. C'est un rendez-vous très excitant qu'on prépare bien. Le PSG a de la qualité, une équipe capable de s'adapter, de changer de dispositif tactique en cours de match. Mais si on est à notre niveau, qu'on reste sérieux et appliqué, alors on gagnera ce match je pense. »

Déjà le tournant de la saison ?

« On est mieux placé que le PSG, si on le bat lundi alors on aura fait un pas en avant, c'est sûr. Après, il faudra quand même enchaîner derrière. Mais une victoire nous donnerait une bouffée d'air frais, c'est clair. C'est un match particulier, contre notre dauphin. Par contre, il ne faut oublier les autres équipes, comme Montpellier. Le championnat se joue à plusieurs équipes. Derrière, il faudra gérer nos matches, qui seront parfois plus simples ou plus compliqués. Que je sois jugé sur ce match, très bien. Mais à aucun moment je ne pense perdre cette rencontre. Dans ma tête, on va le gagner, on va avancer. Ça n'a pas de sens de dire que c'est un duel entre moi et Patrice Lair. Patrice et Gérard (Prêcheur) sont venus ici et ont gagné des titres. À moi de le faire maintenant. »

Comment les Lyonnaises abordent ce match ?

« Lundi, nos joueuses auront une grosse envie. Elles ont bien préparé ce match, en étant à l'écoute du staff, en travaillant énormément. Elles ont horreur de la défaite, ne sont jamais rassasiées. Il n'y pas de routine, pas de passe-droit. On est dans l'exigence mais tout en ayant cette notion de plaisir. C'est ce qui fait progresser l'équipe. »

Le Groupama Stadium

« L'inconvénient pour moi, c'est de descendre les marches pour aller du banc à la pelouse. Mais sinon, c'est évidemment une enceinte fantastique. C'est notre stade, les filles ont envie d'y aller. Elles aiment ce stade, elles veulent y aller et c'est bien. Je ne sais pas si c'est parce que c'est le même stade que les garçons. C'est juste car c'est le "grand stade". Nos joueuses sont très respectueuses de ce qu'on leur donne, de ce qu'on fait pour elle. Quand elles voient ce que l'OL leur offre en terme d'infrastructures, elles ont envie de le rendre. »

Wendie Renard

Le match face au PSG.

« On est impatiente. la semaine est un peu longue mais on se prépare au mieux. On va essayer d'aborder ce match de la meilleure des manières possibles. Ce match est important, on veut passer de bonnes fêtes contrairement à l'an passé, quand Paris nous a battu. Mais on ne peut pas dire que ça sera le tournant du championnat, il restera encore plein de matches derrière. Maintenant, on sera face à notre public, au Groupama Stadium, et on aura vraiment envie de gagner. On n'est jamais rassasiées, on le voit au quotidien. On aime ça, c'est notre métier, on vit de ça. Dès qu'on met les crampons, c'est pour gagner. Comme on dit : l'appétit vient en mangeant. »

Un duel toujours attendu.

« On connaît cette équipe de Paris mais on voudra se faire respecter chez nous. On a les joueuses pour remporter ce match. On s'appuie sur les confrontations de la saison passée, les deux équipes se connaissent donc il n'y aura pas beaucoup de changements. Il faudra surtout se servir de nos précédentes erreurs. On l'a vu la saison dernière, même en cas de défaite contre le PSG, on est capable de se relever. Je ne sais pas si on est meilleure mais on a des joueuses qui sont arrivées et qui nous ont renforcé. »

Les changements par rapport à l'an passé.

« Pour nous, ce qui a changé depuis le départ de Gérard (Prêcheur) et l'arrivée de Reynald (Pedros), c'est qu'on est capable d'aller vite dès la récupération du ballon. On a des joueuses de percussion, ça va plus vite devant. On est capable de s'adapter aux différents types de situation. On se projette plus vite vers l'avant, on sait alterner temps-forts et temps-faibles. On est patiente quand le jeu le demande et on accélère quand on en a besoin. »

Le Groupama Stadium.

« C'est devenu notre maison, on est plus habitué maintenant. C'est un pur bonheur d'évoluer dans ce stade. On sent que l'atmosphère y est vraiment différente, on s'attend à de gros matches quand on pénètre sur la pelouse. »

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte