Masculins / OL – LOSC

OL – LOSC : C’était un jour sans pour les Lyonnais… (1-2)

Publié le 29 novembre 2017 à 21:08:00
L’OL s’est incliné 2 à 1 face à Lille. Les Lyonnais, moins en jambes et moins conquérants que ces dernières semaines, ont longtemps couru après le score sans s’en rapprocher. Mais dans une fin de match de feu, ils auraient pourtant mérité l’égalisation. La barre, Maignan et plusieurs miracles les en ont empêchés. Une réaction trop tardive. C’est la fin de la belle série.

. LES TEMPS FORTS .

15’. Tir non cadré de Memphis.
20’. Tête de Diakhaby de peu à côté suite à un corner.
21’. But de Mendes en solo sur le côté, d’une frappe enroulée du gauche. 0-1.
36’. But de Mariano de la tête et plus haut que Maignan après un bon travail de Ndombele. 1-1.
40’. But de Ponce qui reprend de la tête un centre de Malcuit. 1-2.
54’. Superbe contrôle puis raté incroyable de Memphis.
56’. Penalty provoqué par Cornet… mais Fekir voit sa tentative stoppée par Maignan.
64’. Mendes rate l’immanquable à quelques centimètres de la ligne de but…
79’. Tir de Cornet contré par un défenseur.
85’. Nouvelle action invraisemblable avec un cafouillage dans les 6mètres de Maignan.
87’. Transversale suite à une reprise de Fekir déviée par Maignan.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Il y avait des raisons d’espérer pour que l’excellente dynamique se poursuive. Alors que les Lyonnais enchaînent les belles prestations, excepté le nul face à Montpellier, les Lillois, en très grande difficulté, se présentaient presque en victime idéale. Tout ne débute pourtant pas comme prévu. Après 20 minutes dans un froid paralysant, Mendes appuie sur l’accélérateur pour stopper la série d’invincibilité de Lopes à 672 minutes toutes compétitions confondues. Pas brillante dans le jeu, l’OL égalise par l’intermédiaire de Mariano, plus haut que tout le monde, mais c’est de courte durée. Quelques secondes plus tard, il se fait de nouveau surprendre et Ponce permet à Lille d’être devant. L’OL a marqué sur son seul tir cadré de la première période et est mené à la pause pour la première fois de la saison.

tete mariano

Deux changements sont opérés avec les entrées de Marçal et Cornet. Et un troisième dans la foulée puisque Diakhaby, victime d’un gros coup à la tête, est contraint de céder sa place à Yanga-Mbiwa. Le jeu reprend et les Lyonnais sont plus tranchants. Cornet obtient un penalty que Fekir ne transforme pas. Le capitaine olympien, malade ce week-end, est logiquement moins en jambes, à l’image d’une équipe lyonnaise pour le moment sans solution. L’OL pousse mais un miracle puis la barre et enfin le talent du gardien lillois viennent sauver le LOSC alors que c’est le feu dans sa surface. La chance a tourné. Fin de série pour les Lyonnais qui tombent chez eux et voient l’OM leur chiper la deuxième place du classement.


. LE FAIT DU MATCH .

Des occasions en pagaille et des situations invraisemblables

Alors que les Lyonnais n’avaient pas eu grand-chose à se mettre sous la dent durant près d’une heure, l’attaque olympienne s’est soudainement réveillée. Une énorme occasion pour Memphis, à bout portant devant Maignan, et un penalty non transformé par Fekir autour de la 55ème minute avant que les tentatives pleuvent sur le but du gardien lillois dans les dernières minutes de la rencontre. Menés 2 à 1, les joueurs de Bruno Genesio ont tout tenté dans les ultimes instants pour égaliser et renverser la vapeur. Rien ne rentrera… ni les frappes de Memphis, ni les tirs de de Mariano, ni ceux de Fekir. Ni plusieurs situations invraisemblables dans les 6 mètres du LOSC. Incroyable…

. LA STAT .

2

Les Lillois ont imité les Parisiens deux mois et demi plus tard. Le LOSC est en effet seulement la deuxième équipe à faire tomber l’OL depuis le début de la saison. Les Lyonnais n’avaient perdu qu’une seule rencontre, toutes compétitions confondues, cette saison. C’était le 17 septembre au Parc des Princes chez le leader parisien à l’occasion de la 6ème journée de Ligue 1 avec une défaite frustrante 2 à 0 marquée par deux buts contre-son-camp. Ce revers face à Lille met donc fin à une série de 12 matchs sans défaite. Après 20 rencontres disputées, 15 en championnat et 5 en Europa League, les joueurs de Bruno Genesio présentent désormais un bilan de 11 victoires, 7 nuls et 2 revers. C’est aussi la 1ère défaite à domicile en L1 depuis le 23 avril dernier contre Monaco (1-2), soit 9 matchs (5 succès, 4 nuls)..

berthod

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod :
« C’est une déception ce soir. Mais on a vite vu que c’était un match sans. On n’a pas senti un OL aussi conquérant que d’habitude. Il manquait un peu de fraîcheur physique aussi. On a senti les joueurs plus émoussés, moins présents. Trop de joueurs n’étaient pas à leur niveau ce soir. Lille a bien joué le coup. On a essayé de revenir en fin de match mais il fallait le faire plus tôt. C’est un vrai coup d’arrêt. On avait vraiment envie d’enchaîner avec cette fin d’année intéressante vu le calendrier»

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

L1 (J15) : OL – Lille LOSC 1-2 (1-2)

Arbitre : Jérôme Miguelgorry. Spectateurs : 31 679 environ.

Buts : Mendes (21’), Ponce (40’) pour le LOSC. Mariano (36’) pour l’OL.

Avertissement : Ballo-Touré (46’) pour le LOSC.

OL : Lopes – Rafael, Marcelo, Diakhaby (Yanga-Mbiwa, 53’), Mendy (Marçal, 46’) – Tousart, Ndombele (Cornet, 46’) – Aouar, Fekir (cap.), Memphis – Mariano. Entr : Bruno Genesio.

LOSC : Maignan – Malcuit, Ié, Soumaoro, Alonso, Ballo-Touré – Amadou (cap.) (Bissouma, 51’), Maia, Mendes – Benzia (Araujo, 72’), Ponce (Pepe, 90+1’). Entr : Joao Sacramento.

...



Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte