Masculins / OL - Lille

Fernando Marçal dans Tribune OL : « Il n’y a pas d’euphorie, on garde les pieds sur terre »

Publié le 29 novembre 2017 à 05:10:00
Malgré une blessure et un temps de jeu partagé avec Ferland Mendy, Fernando Marçal savoure le début de l’aventure sous ses nouvelles couleurs. Le latéral brésilien de 28 ans a pris ses marques et monte en puissance, à l’image de l’équipe dont le potentiel l’impressionne.

Comment juges-tu ton début de saison ?

« Je pense que c’est plutôt positif. On avait débuté avec une belle victoire face à Strasbourg. J’ai ensuite enchaîné pas mal de matchs avec de bonnes prestations. Je me suis malheureusement blessé contre Bordeaux. Il y a donc eu un coup d’arrêt pour moi. Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu à mon retour de blessure, je n’ai pas pu enchaîner normalement. Je suis bien revenu après le match à Everton. Je me suis senti enfin à 100% et j’ai pu enchaîner les rencontres. Cette série me donne de la confiance. C’est très important pour un joueur. C’est pour cela qu’on a l’impression que je monte en puissance. C’est aussi grâce à l’équipe qui a beaucoup progressé depuis le début de saison. C’est plus simple pour un joueur de se sentir bien quand tout le monde est en forme.

Il y a beaucoup de turn-over à ton poste alors que tu avais l’habitude d’être un titulaire indiscutable à Guingamp. Comment appréhendes-tu cette rotation ?

Je n’avais pas l’habitude de cette concurrence à Guingamp, je jouais presque tous les matchs la saison passée. On est dans une autre dimension à l’OL, c’est différent. C’est un autre club avec de grands joueurs et à chaque poste, il y a au moins deux joueurs de qualité qui postulent pour être titulaire. Il y a donc forcément une rotation qui se met en place. L’important est que malgré ça, l’équipe tourne bien et que les remplaçants l’aident à gagner lorsqu’ils rentrent sur le terrain.

Comment se passe ta relation sur le côté gauche avec Memphis ?

C’est beaucoup mieux qu’au début. On échange beaucoup ensemble en dehors et sur le terrain. Je sais comment il pense, je sais comment il va jouer. C’est donc de plus en plus simple de jouer à ses côtés et ça se traduit sur le terrain.

MARCAL-608X365-2

Tu as été une révélation la saison passée à ton poste, à 28 ans. Quelles sont tes ambitions avec cette arrivée à l’OL cette saison ?

Je veux confirmer ma belle saison avec Guingamp. Je veux être à nouveau le meilleur joueur à mon poste de latéral gauche. Mon ambition est aussi de vaincre, gagner des titres avec l’OL, qui a l’habitude de le faire.

On a l’impression que tout réussit à l’équipe en ce moment. Quel sentiment domine dans le vestiaire ?

Il n’y a pas d’euphorie. On est vraiment conscients que le championnat est encore très long, qu’il y a encore beaucoup de matchs à enchaîner. On joue tous les trois jours donc il faut faire attention. On est conscients de nos qualités mais on garde les pieds sur terre.

Comment juges-tu l’équipe en ce moment par rapport aux autres grosses écuries comme Monaco, Marseille ou même Paris ?

Paris a de très grands joueurs. Je pense qu’à chaque poste, il y a un joueur qui est titulaire avec sa sélection et qui est donc au niveau international. Le PSG a vraiment une très grosse équipe. Mais je pense qu’on mérite d’être deuxièmes, derrière cette équipe. On montre en ce moment qu’on a toutes les qualités pour lutter jusqu’au bout contre cette équipe parisienne. Le potentiel pour faire quelque chose de grand cette saison ? Sans aucun doute. On a le potentiel pour répondre présent. On a un groupe de jeunes joueurs mais avec beaucoup de talent. Je pense que ce mélange entre joueurs expérimentés et éléments plus jeunes fait notre force.

marcal-608x365

Es-tu surpris par le début de saison de Lille ?

Oui, bien sûr. A la fin de la saison passée et durant l’intersaison, on avait beaucoup parlé de ce club et de cette équipe, notamment au sujet de toutes les nouvelles choses mises en place. Je pensais qu’ils seraient à la lutte pour les premières places du championnat. Je ne les voyais pas du tout faire un tel début de saison.

Lille est en grande difficulté et l’OL impressionnant depuis quelques semaines, est-ce que ce match peut-être un piège ?

J’en ai justement parlé avec Rafael il y a quelques jours. Quand on ne joue pas, je regarde beaucoup les autres matchs et les autres équipes de Ligue 1. J’analyse. J’ai vu que cette formation de Lille avait beaucoup de qualités, avait de très bons joueurs. Si on n’a pas le bon état d’esprit ou si on ne se prépare pas à jouer un match difficile, on peut effectivement tomber dans un piège.

Quel homme es-tu dans la vie de tous les jours ?

La famille est très importante pour moi. J’aime être à la maison avec ma femme et mes enfants. Je suis très casanier. Je suis aussi amateur de pêche. Mais en ce moment, avec le froid, je ne sors pas trop (sourire). Je suis vraiment quelqu’un de tranquille.

Qu’est-ce qu’il t’a le plus marqué depuis ton arrivée à l’OL ?

L’OL est un grand club avec des fans qui supportent beaucoup ses joueurs. J’ai encore en mémoire cette veille de derby où les supporters sont venus en nombre nous soutenir au Groupama OL Training Center. C’était vraiment impressionnant. Ma famille se sent bien ici. Lyon est une belle ville. Pour le moment, il n’y a que du positif. »


L'intégralité de l'interview de Fernando Marçal est à retrouver en intégralité ce mercredi dans La Tribune du match face à Lille.

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte