Masculins / OL - Montpellier

Marcelo dans Tribune OL : « De grandes chances d'atteindre l'objectif si on continue comme ça »

Publié le 19 novembre 2017 à 05:50:00
Le colosse brésilien n’a pas mis beaucoup de temps à se faire une place. A peine avait-il posé ses bagages à l’OL que Marcelo s’imposait déjà comme un taulier indispensable dans la charnière centrale. Depuis, le défenseur de 30 ans enchaîne les solides prestations, à l’image de son derby qu’il a joué comme « un vrai Lyonnais ». Et a l’ambition de marcher dans les pas de ses prédécesseurs brésiliens.

Comment se passent tes premiers mois à Lyon et ton début de saison ?

« Je me sens très bien. Ça fait 5 mois que je suis ici et tout se passe parfaitement pour moi et ma famille. Nous sommes tous très heureux d’être à Lyon. Concernant l’équipe, je pense qu’on fait un très bon début de saison. On a connu des débuts assez compliqués, avec notamment cette série de matches nuls, mais on est parvenus à inverser la tendance puisqu’on vient d’enchaîner six victoire d’affilée. Sur le plan personnel ? Je suis content de mon début de saison. J’essaye de donner le meilleur de moi-même. Mes coéquipiers sont très gentils avec moi, le groupe m’a très bien accepté et je vais tout faire pour continuer à tout donner.

On dit souvent que la Ligue 1 est un championnat rugueux, physique. Qu’est-ce que tu penses de cela ? Comment te sens-tu dans ce championnat ?

J’ai l’air fin physiquement (sourire) mais je suis quand même un joueur assez puissant alors je n’ai pas eu trop de mal à me faire à la Ligue 1. C’est un championnat très physique, avec des joueurs costauds, rapides. C’était un peu dur au début. Il a fallu que je m’adapte rapidement mais maintenant ça va mieux.

Est-ce que tu peux nous raconter comment as-tu vécu ton premier derby à Saint-Etienne ?

La semaine qui a précédé le derby était très excitante. Tout le monde nous parlait du derby. On savait que c’était un match très important pour le club, pour la ville, pour le coach et pour les joueurs nés et formés à Lyon. Ils nous ont transmis l’envie de remporter ce match et cela s’est vu sur le terrain : tous les joueurs étrangers ont joué ce derby comme de vrais Lyonnais. C’était vraiment un match exaltant et je suis content de la manière dont nous l’avons emporté. Un derby c’est toujours quelque chose de spécial. J’en ai disputé plusieurs dans ma vie, ce sont toujours des matches plus disputés que les autres. Je connaissais celui entre Lyon et Saint-Etienne, qui sont de grands rivaux. L’équipe était très excitée à l’idée de jouer ce match, notamment les joueurs nés et formés ici. On l’a fait pour eux.

Marcelo 2

Comment abordez-vous la réception de Montpellier après une belle série de victoires mais aussi une trêve internationale ?

C’est toujours compliqué de reprendre après deux semaines de coupure, même si on était bien revenus après la dernière trêve, ce qui nous a permis d’enchaîner notre belle série de victoires. Il faut juste penser à donner le meilleur de nous-mêmes. On a une très bonne équipe, avec des joueurs de qualités qui vont revenir de sélection et on fera tout pour poursuivre sur cette lancée.

Il y a 10 matchs à jouer en une trentaine de jours avant la trêve hivernale de décembre. L’équipe est-elle prête à affronter ce nouveau marathon ? Quels sont les enjeux de cette fin d’année ?

On est prêts, bien sûr. On se le doit. On se prépare pour jouer tous les trois jours. Nous sommes des professionnels et on donne le maximum aux entraînements dans l’optique des matches le week-end. On a un bon groupe, une grosse équipe et je pense qu’on a les armes pour enchaîner plusieurs matchs par semaine. Comme tout le monde le sait, notre objectif principal est d’accrocher une place qualificative pour la prochaine Ligue des Champions. Je pense qu’on a de grandes chances d’y parvenir en restant concentré et en continuant ainsi. La prochaine période est donc importante.

Tu n’as encore jamais porté le maillot brésilien. Est-ce que la Seleçao est dans un coin de ta tête, avec notamment ce Mondial l’année prochaine ?

La sélection est quelque chose que j’ai toujours en tête. C’est pour cette raison que je joue au football. C’est mon objectif : j’espère être appelé en équipe nationale. Jouer pour l’OL est une belle opportunité d’atteindre cela. Tout est possible. L’OL m’offre plus de visibilité par rapport à la sélection brésilienne. Tout le monde suit la Ligue 1 au Brésil. Tous les week-ends, les gens voient jouer l’OL, le PSG à la TV… c’est une belle chance pour moi d’être ici et dans ce championnat.

Edmilson, Claudio Caçapa, Cris… trois défenseurs centraux brésiliens comme toi qui ont marqué l’histoire de l’OL. Qu’est-ce que cela t’évoque ?

Je veux faire mon maximum pour atteindre leur niveau. Tout est possible, l’avenir nous le dira. J’ai beaucoup de respect envers ces anciens joueurs, ils étaient incroyables lorsqu’ils évoluaient sous les couleurs de l’OL. Maintenant, je ne suis ici que depuis quelques mois donc je dois encore travailler longtemps pour devenir, comme eux, une légende du club. »


L'intégralité de l'interview de Marcelo est à retrouver en intégralité dans La Tribune du match face à Montpellier.

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte