Masculins / OL - Metz

Maxwel Cornet dans Tribune OL : « Je dois redoubler d’efforts »

Publié le 28 octobre 2017 à 05:00:00
Arrivé à seulement 18 ans, Maxwel Cornet vit déjà sa troisième saison avec le maillot olympien sur les épaules, le temps pour lui de montrer de très belles choses et de découvrir le plus haut-niveau. Ses retrouvailles avec le FC Metz, là où il a appris le football durant près de 10 ans, sont l’occasion pour le néo-international ivoirien de porter un regard sur son parcours mais aussi sur son début de saison.

Maxwel, comment vas-tu et quel est le moral de l’équipe au moment d’affronter Metz ? 

« Ça va très bien. Cette série de 3 victoires d’affilée (toutes compétitions confondues) fait du bien au moral et pour la confiance. On n’était pas en réussite les matchs d’avant. Il y avait la manière, le contenu mais pas les points au bout. Depuis, on a entamé une dynamique positive qui nous fait beaucoup de bien. Il va falloir rester dans la continuité... La victoire arrachée dans les dernières secondes face à Monaco a été la continuité de ce qu’on démontrait ces derniers temps. Notre regain de forme s’est concrétisé avec ce succès. Ça nous a fait du bien au moral. Ce scénario qui tourne en notre faveur à la fin nous a donné encore plus de confiance pour la suite. 

Tu vas retrouver ton premier club formateur. Ce sera un match particulier pour toi… 

J’ai déjà rejoué plusieurs fois contre eux depuis que j’ai quitté Metz. Ça reste mon club formateur, donc oui ça sera particulier. Je sais que ça sera un match difficile, comme tous les autres. Il faudra l’aborder de la plus belle des manières. 

Est-ce que tu peux nous dire un petit mot sur leur situation actuelle qui est très compliquée. Comment-tu vis ça ? 

Je suis un peu ce qu’ils font, leurs résultats et leurs actualités. Ils ont perdu leur coach principal (Philippe Hinschberger) récemment. L’entraîneur qui fait l’intérim, José Pinot, est un coach que j’ai eu lors de mon passage. Il a à cœur de remotiver ses troupes durant la semaine avant le match. Il va falloir s’attendre à une rencontre assez compliquée, encore plus dans ce contexte particulier pour le FC Metz. 

Capture d’écran 2017-10-26 à 16.26.44

Ce club représente presque 10 ans de ta vie. Qu’est-ce qu’il te reste de cette longue aventure ? 

J’ai gardé certains liens avec Metz. J’ai encore quelques amis au club, notamment Chris Philipps qui est dans l’effectif actuel. J’ai grandi dans cette ville. Je n’ai pas coupé les liens. Mais j’ai encore ce petit sentiment d’amertume. J’ai fait toute ma formation à Metz. Je ne suis pas parti de mon club formateur comme je le voulais. Malheureusement, ce sont les aléas du football, c’est comme ça. Aujourd’hui, je suis très content d’être à l’Olympique Lyonnais. 

Tu as justement posé tes bagages à l’OL en janvier 2015. Quel bilan fais-tu depuis ton arrivée ici ? 

C’est un bilan plutôt positif selon moi. Ce club m’a beaucoup apporté, m’a fait grandir durant ces trois années. Il m’a aidé à gravir des échelons. Je suis content de cela. J’ai progressé dans l’aspect technique et physique. J’ai découvert le très haut-niveau avec l’OL quand je suis arrivé. J’ai joué de grands matchs, j’ai vécu des soirées de Ligue des Champions. J’ai même marqué mon premier but dans cette compétition face à Valence. Ce club m’apporte beaucoup. Il y a encore de très belles choses à faire avec l’OL. Pour cela, je vais devoir faire les choses bien comme il faut. 

Revenons à ces dernières semaines. Tu joues un peu moins que les saisons précédentes. Comment juges-tu ton début de saison et ta situation actuelle ? 

Je joue moins depuis le début de saison, c’est sûr. En tant que compétiteur, j’ai à cœur de prouver, de donner le meilleur de moi-même sur le terrain. C’est vrai que le coach fait moins appel à moi depuis quelques semaines. On a un effectif de qualité. Il faut juste travailler. Si je ne suis pas sur les terrains, il faut que je redouble d’efforts et quand le coach me sollicitera, je répondrai présent. 

A l’image de ton entrée à Everton avec cette passe décisive pour Bertrand Traoré pour le but de la victoire dans un contexte difficile ? 

C’était un moment assez compliqué pour nous à Everton. On connaît les équipes anglaises. Le coach m’a fait confiance en fin de match, il a fait appel à moi. Je suis rentré pour donner le meilleur de moi-même et mon entrée a été décisive pour l’équipe donc je suis très content. 

En début d’année, tu as choisi de porter le maillot de la sélection ivoirienne plutôt que celui de l’équipe de France. Comment se passent tes premiers pas avec la Côte d’Ivoire ? 

J’ai intégré cette équipe nationale tout récemment. Ça se passe très bien pour le moment. J’avais un choix à faire et je l’ai fait. Je ne le regrette pas du tout aujourd’hui. L’équipe et le coach me font confiance. J’essaie de leur rendre sur le terrain, tout en apportant ma générosité et de l’efficacité devant le but. Je suis content. On a en plus peut-être une qualification à la prochaine Coupe du Monde qui se profile. On va tout donner pour aller la chercher… La sélection est un bonus pour un jeune joueur comme moi. Il y a aussi beaucoup de fierté de jouer pour son pays. Une sélection est la récompense de ce qu’on produit en club. »


L'intégralité de l'interview de Maxwel Cornet est à retrouver dans La Tribune.

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte