Club / Club

Thierry Sauvage : « Le Groupama Stadium a atteint ses objectifs sur une année pleine »

Publié le 04 octobre 2017 à 11:15:00
Jean-Michel Aulas exceptionnellement absent, en raison de ses obligations avec CEGID, c’est le directeur général d’OL Groupe qui a commenté ce mercredi les résultats annuels des comptes lors d’une conférence de presse. L’occasion de revenir sur l’activité croissante du Groupama Stadium.

Quelle est votre analyse des résultats financiers du club ?
 
On est très satisfaits des résultats annuels des comptes. On a des produits d’activités qui sont en progression. Le Groupama Stadium a atteint ses objectifs sur une année pleine avec une progression significative des lignes de produits. On a montré que l’on savait faire du football mais aussi autre chose comme l’organisation de près de 400 séminaires, de concerts et d’évènements sportifs. Le point fort, c’est aussi la renégociation de notre dette fin juin avec l’arrivée de notre actionnaire chinois IDG Capital. Cela ne fait que 18 mois que l’on est là et on a encore de nombreux produits à aller chercher.  
 
Après ces résultats, quelle va être la politique du club en matière de cession de joueurs ?
 
Ce qui est sûr, c’est qu’au vu de la qualité de notre Academy, on a besoin d’intégrer des jeunes joueurs et qu’à terme il y aura des cessions de joueurs. On n’a pas une nécessité de vendre mais cela n’empêche pas que des opérations d’envergure soient effectuées. Alex Lacazette est parti cet été en devenant le plus gros transfert de l’histoire du club. Cela avait été le cas la saison d’avant avec Samuel Umtiti… Vendre fait partie de notre business modèle. On a des compétiteurs plus riches que nous et on a également des joueurs performants dans notre Academy qu’il faut être en mesure d’intégrer. C’est un cercle vertueux qui est un pilier d’OL Groupe.
 
Avec le Groupama Stadium, quels sont vos ambitions et vos modèles ?
 
Il est évident que lorsqu’on construit un tel stade, il faut jouer la Ligue des Champions le plus souvent possible. C’est le plus beau des spectacles et celui qui rapporte le plus aussi. Il faut continuer de prendre en exemple les clubs du Bayern Munich et d’Arsenal. Ils ont su fidéliser un public tout en faisant face à une réalité économique. On a du retard sur eux car notre stade vient juste d’être construit mais on marche dans leurs pas. Il est beaucoup plus difficile de lutter avec Manchester City et le Paris Saint-Germain qui se sont vus injecter des fonds par une puissance économique. 

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte