Masculins / OL - DFCO

OL-DFCO : Une nouvelle fois tenus en échec, les Lyonnais n’ont pas encore tout réglé (3-3)

Publié le 23 septembre 2017 à 22:16:00
L’OL a été tenu en échec 3 à 3 par Dijon à domicile. Les Lyonnais sont retombés dans leurs travers d’avant Paris et perdent deux nouveaux points à domicile au terme d’un match riche en rebondissements.

. LES TEMPS FORTS .

20’. But de Fekir qui a bien suivi l’accélération puis le poteau trouvé par Mendy. 1-0.
21’. Grosse occasion pour Mariano tout proche de doubler la mise.
23’. Penalty concédé par Mendy et transformé par Sliti. 1-1.
44’. Tir puissant mais pas assez précis de Kwon.
45+1’. Coup-franc au-dessus de la barre de Traoré.
47’. Grosse accélération puis tir au-dessus de Mariano.
50’. Tir de Fekir qui rate la cible pour quelques centimètres.
52’. But de Xeka de la tête sur un centre de Chafik. 1-2.
60’. But d’Aouar à la réception d’un centre tendu de Tete. 2-2.
63’. But de Mariano qui transforme le penalty provoqué par Mendy. 3-2.
64’. But de Yambéré de la tête suite à un coup-franc. 3-3.
76’. Coup-franc de Fekir repoussé par Reynet.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

L’OL avait un double objectif après les belles promesses de Paris : confirmer dans le jeu tout en concrétisant sur le plan comptable. Pour cela, les Lyonnais débutent fort avec notamment deux situations intéressantes pour Aouar et Traoré, avant que Dijon prenne position dans le camp olympien. Fekir est encore là pour remettre son équipe dans le sens de la marche et pousser dans les filets le ballon que Mendy avait envoyé sur le poteau. A l’origine du but olympien, le latéral gauche l’est aussi sur l’égalisation dijonnaise en provoquant le penalty transformé par Sliti. Après quelques minutes de folie, la fin de première période est équilibrée et un peu plus terne.

608papier_interieur_fekir

Dès le retour des vestiaires, Mariano redonne un coup de boost à la rencontre en prenant de vitesse la défense adverse mais il ne parvient pas à cadrer. Fekir rate lui aussi la cible pour quelques centimètres. Des balles pour prendre les devants pour l’OL… puis une pour Dijon avec Xeka qui a toute la liberté pour battre Lopes de la tête. Dos au mur, les Lyonnais réagissent avec panache. Aouar égalise en coupant un centre de Tete avant que Mariano propulse un missile sur penalty. L’OL n’a pas le temps de savourer puisque Yambéré s’impose dans les airs dans la foulée. 4 buts en une dizaine de minutes, 2 de chaque côté et donc balle au centre à 20 minutes de la fin. Les Lyonnais poussent mais manquent clairement d’efficacité alors que le chrono tourne. Les entrées de Myziane, Geubbels et Grenier ne changeront rien… l’OL perd deux nouveaux points et n’a gagné qu’un seul de ses 6 derniers matchs toutes compétitions confondues. Une réaction est désormais attendue dès jeudi face à l’Atalanta avec une obligation de résultat.


. LE FAIT DU MATCH .

La balle du break manquée par Mariano

Une minute après l’ouverture du score de Nabil Fekir (20’), Mariano a eu la possibilité par deux fois de creuser l’écart avec son adversaire du soir. À trente mètres de la cage, l’attaquant lyonnais a d’abord dépossédé Amalfitano du ballon avant de filer au but défier Reynet… qui remporte le duel. Le numéro 9 de l’OL récupère ensuite le cuir mais dévisse trop sa seconde frappe. Avec un peu plus de réalisme, les Lyonnais auraient empêché Dijon de revenir dans la course et le scénario aurait été tout autre. Les visiteurs ont fait le dos rond avant de bénéficier d’un penalty dans la foulée pour l’égalisation (23’).

608papier_interieur_mariano


. LA STAT .

25

Les cinq précédentes rencontres entre l’OL et Dijon en Ligue 1 Conforama ont engendré 25 buts, soit une moyenne de cinq par match. Avec six réalisations supplémentaires ce soir, le constat se répète : les confrontations entre les deux équipes sont toujours des affiches où les filets tremblent régulièrement. La saison passée, les joueurs de Bruno Genesio avaient offert un beau spectacle à son public en s’imposant 4 à 2. Le total de buts est le même mais pas celui des points.

JEREMY BERTHOD

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod :
« On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes ce soir. On a la possibilité de doubler la mise et on prend le but dans la foulée. On n’a pas le droit, ce sont des relâchements qui sont fatals. C’est rageant. Il y a de la déception. Il y a eu un manque d’expérience je pense. Il faut des fois savoir faire un petit peu le dos rond. Lorsqu’on marque un but, on a l’impression de se relâcher et de ne plus défendre tous ensemble. A n’importe quel moment du match, on peut encaisser un but. Les Dijonnais ont bien joué le coup. Ils nous ont harcelés et ont profité de nos erreurs défensives pour revenir. C’est une déception. »

















 FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

L1 (J7) : OL – Dijon FCO 3-3 (1-1)

Arbitre : Anthony Gautier. Spectateurs : 33 000.

Buts : Fekir (20’), Aouar (60’) et Mariano (sp, 63’) pour l’OL. Sliti (sp, 23’), Xeka (52’) et Yambéré (64’) pour le DFCO.

Avertissements : Yambéré (4’), Amalfitano (40’), Reynet (59’), Rosier (75’) et Saïd (89’) au DFCO. Ndombele (58’) à l’OL.

OL : Lopes – Tete, Marcelo, Morel, Mendy – Tousart (Geubbels, 84’), Ndombele – Traoré, Fekir (cap.), Aouar (Grenier, 86’) – Mariano (Myziane, 78’). Entr : Bruno Genesio.  

DFCO :
Reynet (cap) – Rosier, Djilobodji, Yambéré, Chafik (Haddadi, 71’) – Amalfitano, Xeka, Marié, Kwon (Saïd, 64’), Sliti (Sammaritano, 86’) – Jeannot. Entr : Olivier Dall’Oglio.

...



Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte