Academy / Académie

Les acteurs de la Youth League : Florian Ankoué

Publié le 05 février 2016 à 08:00:00
Découvrez chaque semaine le portrait d'un des joueurs qui s'illustrent sur la scène européenne. Zoom sur celui qui a débarqué à l'OL en début de saison en provenance de son 93 natal, Florian Ankoué. Épisode 2.

Mon parcours

« Je m’appelle Florian Ankoué. J’ai 17 ans, je suis de la génération 1998. Je suis originaire de la région parisienne, du 93. J’ai commencé le foot là-bas très tôt comme tous les passionnés. J’ai grimpé petit à petit les catégories. Je n’avais pas encore signé dans un plus grand club puisque j’avais connu quelques péripéties. Je n’ai pas pu. J’ai joué à Tremblay avant puis à Jeanne d’Arc de Drancy en U16. Je suis arrivé à l’OL en début de saison. »


Le dossier de… son ancien coach (JA Drancy)

C'était un "grand" danseur… ce n’était vraiment pas son domaine en réalité. Il y avait aussi une discussion et une interrogation permanente au sujet de sa coupe de cheveux. Sa révolution capillaire était totalement incompréhensible. Au-delà de ça, c’est un joueur appliqué, demandeur et consciencieux. Par exemple, au retour d'un match à la station-service, les joueurs ont tous pris bonbons et chips pendant que lui, achetait un magasine sur les 50 meilleurs buteurs de l'histoire du football. " Flavien BINANT (Coach U17 JA Drancy)...              "Le joueur le plus vif pour réceptionner... sa bouteille de Powerade à la mi-temps" Sofiane RACHID (Dirigeant U17 JA Drancy).


Mes premiers pas lyonnais

« Je connaissais déjà un peu la ville. J’aime bien. Je n’ai pas été trop dépaysé. J’ai de la famille qui habite ici, j’étais déjà venu. C’est un club très familial. Tout le monde vit ensemble, c’est top. Il y a une bonne proximité avec les joueurs pro. Ce n’est pas le cas partout. Je me suis bien intégré dans le groupe. Je m’entends bien avec Romain Escarpit. On est arrivé ici en même temps et on est aussi dans la même classe. On est tout le temps ensemble. Il y a aussi Anthony Adel, Yann Kitala, les Parisiens, Anthony Raccioppi. »

L’OL, bien sûr !

« Je n’ai pas hésité quand l’OL est venu me chercher. C’est le meilleur centre de formation. L’OL a formé de grands attaquants. Ça a influencé dans mon choix. Pour un joueur à mon poste, c’est forcément un rêve. »

Mes caractéristiques sur le terrain

« Je joue au poste d’attaquant. Je suis plutôt un joueur physique avec ma grande taille. J’aime beaucoup jouer dans la profondeur et faire des appels de rupture. Il y a toujours des choses à améliorer. Je dois encore progresser dans l’animation du jeu. Je dois plus participer à la construction des actions. J’aime marquer mais aussi faire marquer… J’essaie d’apprendre sur mon poste. Je suis tout le temps en train de regarder les matchs à la TV. J’aime bien analyser comment les attaquants se déplacent, leurs appels. »

Retour sur le devant de la scène

« Ma saison ? Dans l’ensemble, c’est bien même si j’aurai pu faire mieux je pense. Pour une première, c’est encourageant. Ça fait partie de la formation, de l’apprentissage. Ça ira de mieux en mieux avec le temps. J’ai bien commencé la saison puis j’ai connu une blessure qui m’a éloigné des terrains en décembre. Là, je reviens petit à petit. J’essaie de retrouver le rythme. Ça va mieux en ce moment. »

Mes ambitions

« Sur le plan personnel ? J’aimerais décrocher un contrat stagiaire. Je veux enchaîner le plus de matchs possible avec les U19 et pourquoi pas faire quelques apparitions avec la réserve pro. Sur le plan collectif ? On a plein d’objectifs collectivement. On veut remporter un titre. On travaille beaucoup pour ça. Il y a beaucoup de compétitions à jouer. En championnat, on n’est pas si loin que ça de la première place et on a un match en retard. Il y a la Gambardella, où on veut aller le plus loin possible. En Youth League, on a fait de belles choses. »

La Youth League

« Avant de la jouer, je savais que c’était une grosse compétition. Mais je ne pensais pas autant. Il y a beaucoup de caméras, de spectateurs autour de ces matchs. C’est impressionnant. C’est vraiment l’équivalent de la Ligue des Champions. Avant les matchs de Youth League, on en parle tout le temps avec les autres joueurs. Ça se ressent à l’entraînement aussi. Tout le monde court plus vite, plus longtemps. On veut gagner notre place. C’est vraiment une très belle expérience. »

Souvenirs, souvenirs

« Mon meilleur souvenir avec l’OL ? Je viens d’arriver (sourires). Je dirais mon but en Youth League contre la Gantoise en Belgique. J’ai marqué alors que je venais juste de rentrer. Il y a beaucoup de supporters qui m’ont félicité sur internet. Ça m’a donné de la confiance. C’est un moment important. Avec mes clubs précédents ? C’est la saison passée avec Drancy. On était un club amateur au milieu des clubs pro comme le PSG, Lens… mais on a réussi à terminer troisième. Tout le monde avait été un peu surpris de notre parcours. Ce sont de beaux souvenirs. Le moins bon ? Je n’en vois pas… pourvu que ça dure. »

GROUPAMA et CLAIREFONTAINE partenaires officiels de l’Académie OL.
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte