Masculins / CdL : PSG - OL

« Pas de complexe d’infériorité »

Publié le 12 janvier 2016 à 16:00:00
Christophe Jallet s'est présenté au traditionnel point presse d'avant-match à quelques minutes d'effectuer le dernier entraînement avant le déplacement chez son ancienne équipe, le PSG, en Coupe de la Ligue.

L’état d’esprit de l’équipe

« Il est conquérant. Ça a été difficile le premier match au Parc. A nous de tirer les leçons de ce qui n’a pas été. Le PSG est une équipe homogène, peu importe les joueurs alignés. On serait très heureux d’être les premiers à les faire tomber. C’est un challenge. On s’était déjà dit ça avant le match de championnat. On avait été très friables sur les coups de pied arrêtés. Il faudrait arriver à les bloquer dans le jeu et être solides sur cette phase de jeu ».

Pas de résignation

« Ils ont un tel niveau technique…. on va essayer d’imposer un pressing. C’est peut-être la clé pour les empêcher de développer leur jeu. Ils ont imposé une telle supériorité depuis le début de saison que quand on les affronte on se dit mince. On craignait moins le PSG avant. Ce n’est pas évident d’aborder ce match avec le plein de confiance. On sait qu’on va souffrir mais c’est aussi dans ces moments-là qu’on peut se transcender. Il faut réussir à les faire douter. Il n’y a pas de complexe d’infériorité, c’est juste une observation. Ils ne sont pas à l’abri d’être en difficulté ».

Les Coupes, un objectif

« Toutes les compétitions sont importantes, notamment la Coupe de la Ligue qui est la voie la plus rapide pour se qualifier en Coupe d’Europe. C’est à nous de prouver qu’on a le niveau. Il ne faut pas avoir peur. On a tous nos idées. On va suivre ce que va nous dire le coach ».

Le niveau actuel du PSG

« La différence pra rapport à la saison passée est l’envie des 11 joueurs de récupérer le ballon tout de suite. Il y avait moins ça les saisons précédentes. C’est une équipe complète. C’est impressionnant de les voir jouer ».

La forme du moment

« On a mis 11 buts en deux matchs et ce n’est pas anodin. Tout n’est pas réglé mais on a retrouvé de la confiance… Il y a eu un changement de coach. Il y a une vision différente. On réussit un pressing presque tout terrain. L’état d’esprit change avec les résultats. On avait perdu de la confiance. Les cartes ont été redistribuées. Il y a plus d’envie et une certaine émulation. Il faut continuer là-dessus. On veut réaliser une grande seconde partie de saison ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte