Masculins / CdL: PSG - OL

Dans l’antre de l’ogre !

Publié le 12 janvier 2016 à 20:00:00
L’OL a hérité du gros lot pour ce ¼ de finale de Coupe de la Ligue... Au Parc des Princes, les débats s’annoncent à priori déséquilibrés... entre deux équipes qui feront tourner...

Le PSG est injouable dans l’hexagone. Voilà ce qui ressort de la première partie de saison. Le terrain exprime semaine après semaine la supériorité du groupe de Laurent Blanc comme les propos des différents acteurs et autres spécialistes du ballon rond. Il n’y a donc pas de match possible en raison de la qualité de cet effectif, de la profondeur de son banc. Après son grand chelem de la saison dernière, le club parisien est reparti avec plus d’envie, de constance dans les efforts... et le fossé s’est creusé. Premier en tout en championnat où il sera champion rapidement s’il maintient son rythme de feu, il a déjà remporté le Trophée des Champions et entend soulever de nouveau les deux coupes nationales sans parler de son ambition en Ligue des Champions. Alors Marquinhos, Kurzawa, Van der Wiel, Rabiot, Lavezzi, Sirigu... à la place de Thiago Silva, Maxwell, Aurier, Thiago Motta, Matuidi, Cavani, Trapp... c’est « du roulement de riches ».  

Pour espérer aller le plus loin possible dans une des deux coupes, il fallait la main clémente du sort. Elle ne l’a pas été dans celle de la Ligue avec l’OL. Le club olympien monte donc à Paris pour disputer ce ¼ de finale. Il faut le jouer ce match même si on a entendu le mot impasse... "Il y a toujours quelque chose à tenter... Il ne faut pas avoir de regrets... ". Bruno Génésio ne fanfaronne pas mais ne se déplace pas en victime assumée. Certes le septuple champion de France n’a pas les mêmes moyens que l’ogre français et quand le calendrier vous propose un match tous les trois ou quatre jours pendant peut-être 4 semaines avec notamment un derby, la venue de l’OM... l’entraineur lyonnais est obligé de calculer d’autant que son groupe est fragilisé par des absences (Fekir, Gonalons, Rafaël, Valbuena, Fofana, Bedimo...) ou que d’autres reviennent de pépins plus ou moins sévères (Lacazette, Grenier, Kalulu...). Si le président Jean-Michel Aulas aimerait bien garnir la salle des Trophées par une Coupe, son principal objectif est une qualification à la Ligue des Champions... le championnat est prioritaire. Un championnat où il faut déjà remettre les pieds sur le podium en remontant 5 et 4 points sur le SCO Angers et l’AS Monaco.

Bruno Génésio va donc apporter de la nouveauté ce mercredi. Gorgelin sera  par exemple dans la cage. Un gage de réussite ? Pourquoi pas puisqu’il a disputé à ce jour 5 matches en pro pour 4 succès et 1 nul. Cela devrait aussi bouger dans l’axe de la défense, sur un côté, au milieu et devant. «Aux remplaçants » de marquer des points. "Ce sont des joueurs de L1...". L'affirmation est signée de l'entraineur olympien.  

La défaite est promise aux partenaires de Jordan Ferri. Cela ôte de la pression. L’exploit d’une qualification en serait encore plus jouissif. Une sérieuse motivation. A défaut d’un tel scénario, un bon comportement satisferait déjà tout le monde. "Je serais attentif aux attitudes... " Le mot de la fin de Bruno Genesio. Celui de Laurent Blanc lors de son point presse? "On n'a pas envie d'attendre la prolongation ou les tirs au but pour se qualifieer... et je pense que l'OL est dans le même état d'esprit... Alors tout pour l'attaque...".

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte