Masculins / PARC OL

Une réussite totale !

Publié le 09 janvier 2016 à 20:26:00
Les animations d'avant-match, la victoire lyonnaise et le show ont rythmé une journée inaugurale inoubliable. Le Parc OL a été magnifiquement fêté pour sa toute première. Grandiose !


H-6. Alors que l'agitation ne s'est pas encore emparée des alentours du Parc OL, plus d'un millier de jeunes a envahi la pelouse du stade de Gerland. Les quelques 1 500 enfants adhérents des clubs partenaires de l'OL, de la ville de Décines, du club ou encore de Sports dans la Ville sont en pleine répétition aux côtés des membres des Pockemon Crew, troupe de break dance qui participera au show d'après-match. Encore quelques efforts après de longues heures de travail durant les dernières semaines pour des jeunes surmotivés à l'idée de présenter dès la fin du match contre Troyes leur tableau humain et dansant.

H-3. Le bus des Lyonnais a fait peau neuve. Paré des couleurs du Parc OL, de rouge, bleu, blanc et d'argent, le car s’est installé juste devant la fameuse allée des lumières, à quelques pas de l’entrée du stade. Celui qui amènera les joueurs olympiens jusqu’à leur vestiaire pour le match devrait arriver à un peu plus de 15 heures.


Les virages sont prêts. Pendant que certains révisaient leurs pas de danse, d'autres s'activaient pour préparer les chants et les tifos dans les virages nord et sud. Il y a forcément quelques repères à prendre pour ceux qui ont tant fait vibrer les tribunes de Gerland et qui lui avaient rendu un bien bel hommage lors des dernières. "On est arrivés à midi. C'est un peu la galère pour se retrouver. On est un peu perdus, on n'a plus de repères. Cest tout nouveau pour nous. On a fait visiter la tribune à ceux qui n'étaient jamais venus. On va faire une animation  simple pour afficher notre présence, montrer qu'on prend possession des lieux. C'est un repérage. On voulait faire un minimum. Il y a un sacré potentiel, plus qu'à Gerland", s'enthousiasmaient deux responsables des Bad Gones. Ca promet pour la suite !

Avant l'arrivée des joueurs, Lyou fait ses premiers pas sur la pelouse du Parc OL


Benjamin Nivet (capitaine ESTAC) : "C'est aussi particulier pour nous. Cette enceinte est une belle réussite. Elle doit nous donner des forces... L'ESTAC n'a rien à perdre... en sachant que la tâche va être compliquée... Je m'attends à un très bon OL..."

Wendy Renard (OL féminin) : "C'est vraiment magnifique. C'est un beau bijou... Le président mérite ce stade. Il s'est battu pendant de nombreuses années. Bravo à lui... Le coeur des joueurs doit battre très fort. Après, c'est important de prendre les 3 points... A eux de jouer..."

Thierry Cheleman (directeur des sports de canal +) : "C'était important d'être présent pour cette journée avac les chaines de canal (canal + et D17)... Le sport est un spectacle et ce stade a été pensé pour le sport, les télespectateurs. Tout est réuni pour que cela soit magnifique; il va y avoir une ambiance extraordinaire car ce stade est bruyant. Bravo au président Aulas car je sais le travail que cela a demandé".


H-2. Les nouveaux maillots que porteront les joueurs Lyonnais cet après-midi sont en place. Jérôme Renaud a encore une nouvelle fois été efficace pour que tout soit prend que l'arrivée des Olympiens dans que minutes, malgré un manque de repères évident pour l'intendant. "Cest compliqué pour prendre les repères. Cest un peu la course. Tout le monde cherche quelque chose. C'est un outil magnifique. Ça fait envie".

Christian Bassila (Consultant OLTV en tribune de presse) : "On a envie d'être footballeur pour vivre ces moments. C'est un outil merveilleux. Cela donne des frissons; l'OL entre dans une nouvelle dimension. J'ai du mal à réaliser... On a une belle vue panoramique sur le terrain de partout. C'est parfait".

Claude-Arnaud Rivenet : "Je suis à côté des vestiaires... à côté du terrain... On peut imaginer ce que cela va donner quand le stade sera plein et que les joueurs vont entrer..."

Pendant ce temps, sur le parvis, le tout nouveau OL Store accueille ses (nombreux) premiers clients


H-1. Les joueurs lyonnais sont arrivés ! A un peu plus d'une heure avant le premier coup d'envoi dans ce magnifique Parc OL, le bus les a déposés à l'entrée du couloir qui mène jusqu'à la pelouse. Les sacs posés dans le vestiaires, les Olympiens ont reconnu le terrain. Un moment important pour eux pour découvrir les lieux en configuration match et prendre l'athmosphère d'un stade qui commence à être bien garni. Les chants du virage Nord résonnent déjà dans l'enceinte...

L'inauguration
A 16h 05, le Parc Olympique Lyonnais a été officiellement inauguré avec le président Jean-Michel Aulas, les maires de Lyon et de Décines, le président de la région... les présidents de la FFF et de la Ligue de Football, le secrétaire chargé des Sports... Un président qui ne pouvait cacher son émotion alors que le stade scandait son nom. Un grand moment personnel... Un grand moment pour le club... Un grand moment pour les supporters.

M. Frédéric Thiriez (président de la Ligue de football) : "Les Lyonnais peuvent être fiers de ce stade. C'est beau et fonctionnel... C'est une révolution économique et culturelle... Pour réussir ce pari, il fallait un homme comme Jean-Michel Aulas et M. Collomb. Cette inauguration termine le plus grand chantier jamais réalisé en France. C'est une révolution... La France a rattrapé son retard en matière de stade. L'OL change de dimension... L'OL devient un très grand club européen. C'est un bel investissement pour l'OL et pour le football français".

Gérard Collomb (maire de Lyon) : "L'Euro 2016 va se dérouler ici et on voit ce que cela va donner. Cela va être extraordinaire pour le rayonnement de la ville. Ce stade est merveilleux. Quand on lance un grand projet, certaines personnes ont du mal à regarder le futur. On voit désormais ce que représente ce stade avec notamment son implantation... Je n'ai jamais douté avec Jean-Michel Aulas... Nous avons franchi les différents obstacles. C'est un peu le rêve de notre vie qui se réalise... Il y a une grande fierté... Dans cette enceinte, on a une vue remarquable. Cet équipement va attirer l'ensemble de l'agglomération".

Le coup d'envoi se rapproche. Ca se voit et ça s'entend. Les virages sont presque pleins. Et c'est une ovation qui accompagne l'entrée des nos deux gardiens, Anthony Lopes et Mathieu Gorgelin, pour l'échauffement. Les autres joueurs devraient suivre dans quelques instants.

Les joueurs lyonnais font leur entrée sur la pelouse pour l'échauffement. Ils se dirigent du côté gauche en sortant du couloir des vestiaires, du côté du Virage Nord. L'accueil de la part du stade est grandiose.

 

Anthony Reveillère : "C'est un stade magnifique... C'est bien pensé... C'est ce qui se fait de mieux en Europe... Cela donne envie... Il faudra le voir plein... Il fait partie des grands stades comme ceux du Real, de Munich... Tout a été bien organisé pour venir ici... On va découvrir petit à petit..."

Raymond Domenech : "Je souhaitais qu'il y ait un espace réservé aux joueurs, aux présidents qui ont fait l'histoire du club... Et j'espère qu'il y aura un jour un espace Jean-Michel Aulas; il le mérite... Le match? Il faut utiliser cette pression pour se galvaniser. On n'a plus droit de se cacher... les joueurs ont tout ce qu'il faut"



Greg Coupet : "On est dans une autre dimension... Ce stade était un passage obligé. On est sur une autre planète. C'est émouvant de voir cela. Les joueurs ont de la chance de jouer ici... C'est particulier aussi car c'est la première de Bruno, de Claudio... Je m'attends à un beau spectacle... Le public a envie d'imposer quelque chose tout de suite".

Christophe Delmotte : "En venant sur la pelouse, j'ai eu la chair de poule... On est vraiment bien... Ce stade ressemble au stade d'Arsenal... Cela va être un match particulier car les joueurs n'ont pas de repères...  Il faut positiver pour enlever la pression..."

Gérald Baticle : "Un match particulier... C'est l'entrée dans notre nouvelle enceinte. Il va falloir se concentrer sur le jeu...  On a bien observé notre adversaire... C'est une équipe de L1. On est avertis... Le résultat viendra du jeu... Il faut bien joueur pour gagner..."


Le show peut commencer. Après le tableau humain avec 1 500 jeunes et la prestation de haute-volée des Pockemon Crew, Will i am fait son entrée dans un Parc OL en fusion et dans une explosion de lumières. La journée historique de l'inauguration de la nouvelle maison de l'OL se termine en beauté. Une réussite totale !

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte