Academy / Youth League

Le final à Valence

Publié le 08 décembre 2015 à 13:00:00
Les U19 lyonnais n’ont besoin que d’un point chez le co-leader espagnol pour assurer la première place, la seule directement qualificative pour les 8èmes de finale de la Youth League. Sinon, il faudra passer par un barrage.

Valence - OL, mercredi à 14 heures à Valence


C’est une véritable finale qui va se jouer mercredi prochain au stade Antonio Puchades de Valence entre les deux co-leaders du groupe H. Valence et l’OL, 12 points chacun au compteur, se battront pour s’installer sur le fauteuil de leader et arracher le seul ticket directement qualificatif pour les 8èmes de finale de la Youth League. Le deuxième sera contraint de passer par un tour de barrage contre une équipe qualifiée par la voie des champions. Mais les Lyonnais, grâce à leur succès au match aller, ont un avantage non négligeable au jeu du goal average particulier. Un nul leur suffirait.

Lors de la première manche à la Plaine des Jeux de Gerland, les joueurs de Joël Fréchet et de Pierre Chavrondier avaient livré une solide prestation collective pour venir à bout d’une équipe espagnole bien en place. Emmenés par les Del Castillo, Martins Pereira, Lebongo… les Lyonnais s’étaient imposés 1 à 0, ne parvenant à convertir davantage de leurs nombreuses occasions. Une force offensive impressionnante qu’on avait déjà vue à l’œuvre lors de la victoire 3 à 0 à la Gantoise et qu’on a retrouvée lors des succès 6 à 0 contre le Zénith et 4 à 0 contre l’équipe belge la semaine dernière. Le seul faux-pas lyonnais est intervenu à Saint-Pétersbourg face à une équipe très réaliste. De leur côté, les Valencians ont aussi cartonné contre le Zénith et la Gantoise. Bref, les deux équipes qui ont largement dominé le groupe vont se rendre coup pour coup pendant 90 minutes pour décrocher le précieux sésame.

3 questions à… Pierre Chavrondier, adjoint de Joël Fréchet

Quel bilan fais-tu de ce début de campagne européenne ?

« On a bien abordé cette compétition qui était nouvelle pour nous. On a fait une entame satisfaisante avec deux succès à La Gantoise et contre Valence. Puis, il y a eu cette petite piqure de rappel au Zénith où on a pris une bonne claque. Je pense que c’était un mal pour un bien. Ça nous a permis de nous reconcentrer, de nous restructurer. On a su ensuite enchaîner avec deux grosses victoires et des contenus intéressants. Il y a ce match qui arrive face à Valence pour finir premier.

Comment aborder ce match, sachant qu’un nul suffit ?

« On a un avantage. Valence doit gagner. Mais on y va dans l’optique de faire la meilleure prestation possible. On a cette chance d’avoir deux scénarii en notre faveur. Ce n’est pas une fin en soi car il faut continuer à produire le même football et encore progresser. Les forces de l’équipe ? Avant tout, la solidarité dans le groupe Youth League. Il y a des joueurs de 1996 jusqu’à 1999. Ils s’entendent bien et vivent bien ensemble. C’est très important dans ce genre d’aventure. Il y a aussi des individualités qui sont plus exposées et qui nous apportent beaucoup. Les joueurs se transcendent dans cette compétition ».

Quels étaient les enseignements du match aller ?

« Comme une équipe espagnole, Valence aime bien monopoliser le ballon. Ils sont intéressants offensivement avec des joueurs qui vont vite sur les côtés. On avait fait un bon match. On avait réussi à rester concentré pendant les 90 minutes. On a su le faire et il faudra le reproduire à Valence, en gardant en tête ce match référence dans le négatif, celui au Zénith. On sait ce qu’il ne faut pas faire ».

GROUPAMA et CLAIREFONTAINE partenaires officiels de l’Académie OL.
Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte