Masculins / Valence CF - OL

La conférence des Lyonnais

Publié le 08 décembre 2015 à 17:50:00
Avant l’entrainement du jour sur la pelouse du Mestalla, Hubert Fournier et Maxime Gonalons ont tenu un traditionnel point presse d’avant match...

Hubert Fournier
Une question d’honneur ?
« Oui. Mais tous les matches sont bons pour s’améliorer. Ce match doit nous permettre de montrer un autre visage que dernièrement ».

Quel sera le mot d’ordre ?
« Il n’y a pas calcul à faire avant Paris. La meilleure des façons de joueur le PSG, c’est de faire un bon match mercredi. Il est important pour l’image de montrer un beau visage. Montrer aussi que l’on méritait mieux... Et après ce match, on parlera du PSG ».

Valence CF ?
« Ce sera une équipe différente que face à Barcelone. Elle a une obligation de résultat. Elle devra se livrer plus que face à Barcelone».

Votre avenir, vous y pensez ?
« Non. Je ne prépare pas le match sur cela. C’est surtout de montrer un autre visage pour partir avec la tête haute de cette compétition ».

Les deux matches à venir ?
« On va avoir des équipes joueuses... Une mission terriblement difficile... Deux beaux challenges pour une équipe en quête de rachat ».

Le système est-il à revoir ?
« Il ne faut pas s’entêter. Il faut trouver la meilleure formule pour être le plus cohérent. Et il y a l’animation... »

Les problèmes d’attitude sont-ils irréversibles ?
« Il faut en prendre conscience. Mais cela peut changer. On peut s’améliorer ».

Est-ce l’occasion de relancer certains joueurs ?
« Mapou (Yanga-Mbiwa) n’est pas particulièrement à relancer. Claudio (Beauvue), c’est une éventualité. Clément (Grenier) est apte à débuter. Sam (Umtiti, pour le PSG, cela me semble assez compromis. »


Maxime Gonalons

Comment est la motivation pour l’OL ?
« C’est un match de LDC donc de très haut niveau. Certes, on est éliminés mais on doit représenter l’OL de la meilleure des manières. En ce moment c’est difficile. A nous de répondre présents mercredi. On envie de gagner au moins un match ; c’est évident. Il faut avancer. Gagner pour bien représenter le club ».

Ce match peut-il être une façon de démontrer que l’OL méritait mieux ?
« On se devait de faire mieux. On est conscient que l’on est passé à côté de cette compétition. C’est un bilan assez catastrophique. On a un dernier défi à relever... »

Ce match peut-il relancer la machine ?
« C’est assez compliqué en ce moment ; en faisant un bon match, cela pourrait nous rassurer... Il va nous falloir du temps ; on est tombés assez bas. Il y a une nécessité de résultat à l’OL. »

La situation du coach ?
« On entend beaucoup de choses sur et en dehors du terrain. Nous, les joueurs on essaie de se concentrer sur les résultats. A nous joueurs de se prendre en mains et de montrer nos valeurs, notre état d’esprit. Il faut retrouver des bases solides, se remettre en cause individuellement. Il y a beaucoup de facteurs à améliorer. Il faut mouiller le maillot, respecter ses partenaires... On a vite envie de se relever. J’essaie de faire passer ce message au groupe. Moi, j’aime l’OL ; c’est mon club d’enfance ; on doit bannir la défaite».

Comment aborder ce match ?
« Face à Valence, il faudrait se lâcher. Ce sera un match ouvert... Il faut aussi montrer de la sérénité ».

Est-ce difficile d’être capitaine en ce moment ?
« C’est un peu épuisant, mais c’est mon rôle. Une carrière n’est pas faite que de bons moments. J’essaie de faire le nécessaire. Je ne suis pas tout seul ; je suis aidé... je n’ai pas l’intention de lâcher ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte