Masculins / Valence CF - OL

Intéressant quand même

Publié le 08 décembre 2015 à 21:00:00
L’OL livre sa dernière sortie européenne de la saison face au Valence CF en quête d’une qualification aux 1/8èmes de finale...

Evidemment l’espoir d’une finale à Valence est tombé à l’eau après la désastreuse soirée face à La Gantoise où l’OL avait même fait coup double avec une sortie générale de la scène européenne. Reste un dernier match à disputer. Sans intérêts ? Bien sûr que non.

Le club espagnol joue en effet sa qualification aux 1/8ème de finale et cela passe déjà par un succès. Il sait que son sort dépend aussi du résultat de La Gantoise face au Zénith. Une victoire du club belge annihilerait le rêve valencien. Tout autre résultat lié à ce fameux succès espagnol propulserait l’équipe des frères Neville en 1/8èmes. Un club qui vient de changer d’entraîneur en faisant appel à Gary Neville qui vient de rejoindre son frère Phil, adjoint déjà en place. Une équipe qui a résisté le week-end dernier au Barca ; nul 1 à 1. Un groupe privé de Feghouli, bourreau des Lyonnais à Gerland.  Le Valence CF espère faire vibrer son antre de Mestalla.

Et l’OL ? En net recul depuis sa victoire dans le Derby, les performances olympiennes font jaser. 4 défaites et un nul... c’est très loin des attentes. Pris dans une spirale négative, l’OL joue deux fois cette semaine sans être favori. Avant de se coltiner le monstre parisien au Parc des Princes, il est donc à Valence. Un rôle d’arbitre, peut-être, ne se galvaude pas. Un match de Ligue des Champions, surtout quand vous comptez un seul point après cinq journées, ne peut laisser indifférent. 90 minutes européennes ont toujours une saveur particulière et permettent de se montrer. Et l’OL en a bien besoin de se montrer sous un meilleur jour.

Pour ce déplacement, Hubert Fournier récupère Rafael, Yanga-Mbiwa, Gonalons, Beauvue. Il devra se passer de Ferri, suspendu, et de Valbuena, touché à la cuisse. Sans oublier les autres absents. L’entraineur olympien va donc apporter du sang frais par rapport à la déception angevine. Sera-t-il tenté d’aborder cette rencontre en pensant au match de dimanche soir ? Il semble difficile d’imaginer le contraire en cette période grise et surchargée.

Aux Lyonnais de montrer qu’ils ont les fameux trois C en eux : cœur, courage et c....... sans parler de l’honneur. Le maillot qu’ils portent vaut bien 90 minutes d’un tout autre calibre que celui présenté ces derniers temps.

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte