Masculins / OL - Angers SCO

« Laisser Gerland sur une belle note »

Publié le 04 décembre 2015 à 16:20:00
Anthony Lopes était présent au traditionnel point presse d’avant-match à 24 heures de la réception d’Angers et de la dernière rencontre de championnat de l’histoire de Gerland. Un moment très particulier pour lui.

C’est la bonne nouvelle du jour. Anthony Lopes, touché à la hanche lors d’un entraînement et forfait mardi à Nantes, devrait retrouver le groupe. Il avait vu son coéquipier, Mathieu Gorgelin, enfiler les gants pour le remplacer. « Il y a eu une bonne défense avec un très bon gardien. C’était plutôt bien. Ca a bien fonctionné puisqu’on n’a pas pris de but. C’est difficile de vivre le match devant l’écran ». Demain samedi, il devrait retrouver la cage pour un match particulier. Peut-être encore un peu plus pour lui.

Le natif de Givors, avant de devenir le gardien qu’il est, était un des fervents supporters du Virage Nord. Il ne pensait alors pas encore être sur terrain pour ce dernier match de Gerland. « Je n’aurais pas imaginé le jouer. Pouvoir participer à cet événement, ça me fait très plaisir. Je suis venu à 4 ans pour la première fois à Gerland. J’ai eu la chance de supporter l’OL dans les tribunes ». Un spectateur assidu qui a pu collectionner les souvenirs dans cette deuxième maison. « Il y a eu tellement de moments, de spectacles. C’est un tout. Gerland restera Gerland avec les sept titres d’affilé. On ne pourra jamais oublier ce stade et les joueurs qui sont passés sur cette pelouse. Il y a aussi ce 3 à 0 contre le Real Madrid ».

L’adversaire sera tout autre ce samedi. Mais le match face à Angers, actuel 3ème de Ligue 1, a aussi et surtout une importance comptable. L’international portugais aime le rappeler dans ce contexte sportif compliqué. « Il faut gagner. On commencerait à guérir. J’espère qu’il y aura des sourires à la fin du match. Il faut retrouver de la sérénité, une bonne ambiance. Il y a une grande attente autour de nous. On a à cœur de tous se révolter et de montrer un autre visage. On veut laisser Gerland sur une belle note. On affronte un concurrent direct. Il ne faut pas se faire distancer. C’est un match très important, un événement. On aura le temps de faire une belle fête après ».

Anthony Lopes souhaite donc d’abord se concentrer sur le jeu et l’enjeu. Il sait qu’une belle victoire pourrait relancer une machine lyonnaise en manque de résultats. « Il y a eu un gros coup de moins bien au niveau  des résultats et des performances individuelles ». Un manque de confiance et de sérénité aussi. « Le vestiaire n’est pas hors de contrôle. C’est toujours compliqué de gérer un groupe avec des états d’âme. Ça fait partie du football, du métier. Des choses sont sorties du vestiaire. C’était un peu difficile à avaler car tout doit rester dans le vestiaire, surtout à ce moment-là. On fait abstraction de tout ce qui se dit dans la presse. On est des professionnels ».

Le gardien de 25 ans reste confiant les Lyonnais avaient déjà connu pareille période. « Ce sont des moments qui arrivent dans une carrière. Le début de la saison passée était aussi difficile. On s’en est finalement très bien sortis ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte