Masculins / OL - Angers SCO

Gerland et les années 80

Publié le 03 décembre 2015 à 13:30:00
Un début de décennie marqué par la descente en D2… une fin par l’accession en D1… Gerland va connaitre des hauts et des bas sportifs, une rénovation, le retour d’anciens joueurs sur le banc… et les premiers pas du président Jean-Michel Aulas…

L’OL en terminant 19ème en 82-83 est relégué. Le 24 mai 1983, Gerland dit au revoir à la D1 lors de la venue de Sochaux (succès 3 à 1) et adieu à Serge Chiesa. De 83 à 89, Gerland va vivre des soirées de D2 avec souvent l’espoir de remontée. En 86, 87, 88, l’OL n’arrive pas à passer les divers barrages d’accession. Guidé par ses jeunes issus du Centre Formation (Garde, Génésio, Fugier, Fréchet, Roche…) ou encore par les Kabongo, Garcia… il arrive enfin à ses fins en 89 avec Raymond Domenech sur le banc. Une montée entérinée à Gerland le 22 avril par un 0 à 0 face à Alès pour le compte de la 32ème journée. Gerland la maison de l’OL présidé depuis juin 1987 par Jean-Michel Aulas.

Gerland dans les années 80 a vu la fin de Serge Chiesa, Nikolic, Chauveau, Moizan, Tigana, Emon, Domergue… vu passé sur le banc Robert Herbin, Nouzaret, Papas, Le Borgne avant l’arrivée de Raymond Domenech. Une bande de jeunes issus du Centre de Formation est entré en scène : Garde, Génésio, Fugier, Roche, Ngotty… Kabongo marque des buts importants pour aider à la remontée ; au total 65 sous le maillot lyonnais.


L’OL est donc de retour en D1 ; un retour qui débute par la venue de l’OM de Jean-Pierre Papin le 21 juillet 1989. Défaite 1 à 4 lors de cette première journée. 24 551 spectateurs sont venus à Gerland. Bruno Génésio a inscrit le but olympien à l’heure de jeu. L’OL terminera 8ème à la fin de cette saison avec 12 buts pour Kabongo… 4 pour Garde.

Gerland en travaux à partir de novembre 82 en vue de l’EURO 84. Les deux tribunes latérales sont rénovées… la piste d’athlétisme  disparait… un nouvel tunnel d’accès au terrain est aménagé…

Samedi, on retrouvera en tribune les Bocchi, Billong, Bex, Breton, Cabanel, Fréchet, Spadiny, Zambelli, Guichard, Gauge… Bruno Génésio sera lui aux premières loges sur le banc.

 


Commandez vos places pour le dernier match au Stade de Gerland sur la billetterie en ligne

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte