Masculins / Nantes - OL

« Se souder encore plus que d’habitude »

Publié le 30 novembre 2015 à 17:30:00
Clément Grenier a évoqué sa situation personnelle marquée par son retour à la compétition vendredi dernier mais aussi la spirale négative de l’équipe qui aura à cœur de réagir à Nantes.

Le numéro 7 de l’OL n’avait plus joué depuis le 25 juillet et un match amical contre Arsenal, qui l’avait vu tomber à terre suite à une rupture totale d’un muscle du quadriceps. Clément Grenier, rentré en seconde période face à Montpellier, savoure le chemin parcouru. « J’espère que c’est la fin des pépins physiques. La blessure a été longue et difficile. J’ai toujours des gênes. Je veux rester positif, ne pas me poser de question. Je reviens, je suis content. Je ne suis pas à 100%. On va voir si j’arrive à franchir un cap rapidement mais je serais au maximum. J’ai envie de jouer demain. Il faut que je sois patient avec moi-même et ne pas prendre trop de risque. Il faut peut-être me ralentir un peu. Je ne suis pas encore prêt pour jouer tout un match ».

Candidat pour une place de titulaire, le milieu de terrain lyonnais est conscient que le match à Nantes revêt une importance toute particulière. « Ce déplacement vaut trois points. On est dans un moment délicat, on ne peut pas se cacher. Ce sera un match compliqué. Nantes a des arguments importants ». Mais avec de la détermination, l’OL est capable de réagir. Clément Grenier en est persuadé. « On a envie de rebondir, de se souder encore plus que d’habitude. Il faut relever la pente dans une période difficile. Ça arrive dans une saison. On sait ce qu’il faut faire pour se sortir de cette sale période. On doit avoir confiance en nous. On a la chance d’être un club capable de relever ce genre de défi. On va retrouver des belles couleurs ».

Le joueur de 24 ans a fait son retour dans un moment un peu particulier, où il espère jouer un rôle avec l'envie qu'il a emmagasinée durant son absence. « C’était important de pouvoir rejouer et d’aider les potes. Ce n’est pas grave de revenir dans des moments difficiles, ça donne encore plus d’envie. Je n’ai pas la prétention d’être le sauveur. Je vais essayer d’apporter de la fraîcheur et mes qualités. Je suis un compétiteur et j’aime gagner. On est tous ensemble dans ce moment difficile. Je n’étais pas détaché du groupe ». Un groupe qu’il n’a senti ni abattu, ni dispersé. « Nous sommes des professionnels. Il y a de la déception et parfois de l’énervement mais il n’y a pas énormément de problèmes dans le vestiaire. Il faut juste régler des choses, notamment l’entente, la complicité sur le terrain. L’ambiance est bonne. Ce qu’il nous manque, ce sont des résultats et de la confiance. Il faut rester concentré ».

Dans cette optique, Jean-Michel Aulas a rendu visite hier aux joueurs pour leur faire passer un message de soutien et de solidarité notamment. « Quand le président parle, on écoute. Il y a des choses qui doivent rester dans le vestiaire. Il y a eu des encouragements pour nous redonner de la confiance. On fait le dos rond, on accepte et on assume. Il faut continuer à travailler et on reverra l’OL en haut de tableau. On est à l’écoute du coach et du staff ».

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte