Masculins / OL - Montpellier

« Il faut remettre les têtes à l’endroit »

Publié le 26 novembre 2015 à 16:59:00
Henri Bedimo est revenu sur l’élimination européenne et les interrogations du moment, tout en se projetant vers la réception de Montpellier en championnat pour réagir avec « orgueil et fierté ».

C’est un joueur particulièrement touché qu’on a laissé quelques minutes après la défaite contre la Gantoise mardi soir. Henri Bedimo s’est de nouveau présenté devant les médias lors du traditionnel point presse. L’occasion pour le joueur, encore marqué, de revenir à froid sur l’élimination lyonnaise de la scène européenne. « On est passés à travers. C’est un peu dur dans les têtes. Il faut s’en remettre, passer à autre chose mais ce n’est pas évident. C’est la Ligue des Champions, il fallait mieux la préparer. On avait pris du retard. On ne pouvait pas faire de miracle en ayant produit ce qu’on a produit. On s’attendait à mieux. On a tout fait pour disputer cette compétition. La traverser comme ça, c’est très dur. Je n’ai même pas les mots car il y a encore beaucoup de déception en moi. ».

Présent quelques minutes avant lui, le coach lyonnais a pointé des problèmes d’attitude durant les matchs. « S’il se plaint de cela, il a dû remarquer quelque chose. C’est compliqué de voir ce genre de choses de l’intérieur. Je ne mettrais pas ça sur le compte du manque de solidarité. C’était très compliqué. On a joué une belle équipe qui récitait bien son football. Avec le match de Nice, on ne s’était pas préparés pour le mieux psychologiquement pour ce match. Tout critique doit être acceptée car on n’a pas été la hauteur. Tout remettre en cause, c’est un peu dur ».

La page de la Ligue des Champions tournée, c’est vers le championnat que tous les regards sont tournés. Surtout à un peu plus de 24 heures du match crucial contre Montpellier. « Mentalement, il faut remettre les têtes à l’endroit. La victoire est impérative. Pour nos supporters, on se doit de gagner et de mettre plus de vie dans le contenu. Il faut faire le job. Une troisième défaite, ça serait dur dans les têtes ». Les ingrédients pour redresser la barre après deux grosses déconvenues en quelques jours ? « Il ne faut pas répéter ce qu’on a fait à Nice. Il faut de l’orgueil, de la fierté. Il faudra être vigilant, respecter cette équipe puisqu’on aura des surprises sinon ».

Même si les derniers résultats sont décevants depuis le derby, les Lyonnais sont deuxièmes de L1. Une position qu’Henri Bedimo n’imagine pas perdre. « Notre gagne-pain, c’est le championnat. J’espère qu’on va finir deuxièmes. Ça serait dommage de ne pas le faire puisqu’il y a de la qualité dans le groupe. On a la chance d’être bien classé même si l’écart diminue. Il faut faire attention. La deuxième place est primordiale, pour le club et pour les joueurs. C’est plus qu’un devoir ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte