Masculins / OL - KAA Gent

« D’autres équipes l’ont déjà fait… »

Publié le 24 novembre 2015 à 10:00:00
Le meilleur buteur et joueur du dernier championnat de France croit encore en la qualification… Il est aussi question de ses ambitions chiffrées pour cette saison où il a connu du retard à l’allumage…

C’était avant le match à Nice où l’équipe n’a pas répondu présent. Alex Lacazette a été à l’image de ses partenaires, nettement moins performant que face aux Verts où il avait marqué les trois buts. Contre les Aiglons, il a même manqué de réussite avec une frappe sur le poteau face au gardien à 0 à 0 ; au passage un cinquième tir cette saison sur un poteau ou une transversale !

Alex est-ce-que tu crois au miracle ?
« (Fermement) Oui. D’autres équipes l’ont déjà fait. Il y a eu des renversements de situation par le passé. C’est donc possible que l’OL le fasse même s’il faudra aussi compter sur les autres résultats. Nous avons envie de tout faire pour réaliser cet exploit. Il faudra jouer à 100%, ne pas calculer… et on verra au coup de sifflet final ce qu’il en est (le résultat du Valence CF au Zénit) ».

Comment expliques-tu ce parcours lyonnais (1 points sur 12 possibles) ?
« On a manqué de réussite et d’expérience. Oui, un manque d’expérience même si certains d’entre nous ont déjà joué dans des clubs qui ont disputé la Ligue des Champions. Je parle de l’ensemble du groupe. La Ligue des Champions, c’est autre chose, c’est particulier…».

Et tes performances ?
« Je n’ai pas été à la hauteur de ce que je pensais faire… Je sais notamment pourquoi…».

Est-ce-que il  y a un sentiment de culpabilité d’avoir manqué le penalty au match aller qui aurait peut-être offert les 3 points de la victoire ?
« Dans la foulée, j’ai été évidemment triste mais je suis passé ensuite à autre chose. Une carrière est faite de hauts et de bas… Et puis je me dis que j’ai aussi marqué des buts décisifs pour l’équipe ».

Tes souvenirs européens ?
« Je me souviens de mon premier banc à l’Hapoël Tel-Aviv. Mon premier match ? C’était à Lisbonne lors de la défaite 3 à 4 contre Benfica. J’ai remplacé Jérémy Pied à 20 minutes de la fin et j’ai donné deux passes décisives (Gourcuff et Gomis). Ma première titularisation ? A Zagreb lors du fameux 7 à 1 (une passe décisive à Lisandro). Mon premier but ? Contre l’Hapoël Tel-Aviv (2011-12) sur une passe de Licha (Lisandro) ; un moment  que tu n’oublies pas. Une particularité ? (on l’aide). Ah oui, j’ai mis 7 buts dans les matches européens mais aucun en première période… Il faut que je le fasse… ».

Les matches  dont tu es satisfait ?
« Viktoria Plzen à l’aller… Odessa à Gerland… Apoël Nicosie à Gerland… à Bilbao, j’avais répondu à l’attente du coach… »

As-tu un objectif chiffré cette saison ?
« J’ai envie de dépasser la barre des 30 buts toutes compétitions confondues. Cela me permettrait d’atteindre au moins le chiffre de 100 buts sous le maillot de l’OL. Ce serait symbolique. Je rejoindrais ou dépasserais Juninho. C’est un chiffre important, qui marque. Je laisserais une trace dans l’histoire du club, chez les supporters. Ils se rappelleraient de moi malgré ce qui s’est passé. Et puis, ce serait une confirmation après mes 31 buts de la saison dernière »

Ne penses-tu pas que tu as pris du retard (6 buts contre 12 la saison dernière ; rappelons qu’il n’avait pas été blessé et qu’il avait eu un temps de jeu plus conséquent : 1 513 minutes contre 1 349) ?
« Peu importe. Je peux rattraper le retard. On peut déjà faire plus de matches que la saison dernière avec les Coupes. En 2014-2015, j’avais connu un très bon mois de décembre avec 7 buts (3 doublés) ».

Est-ce-que le regard de tes adversaires a changé ? Est-ce-que tu as changé ?
« Oui. Il y a plus de méfiance, plus d’agressivité ; il y a plus de monde autour. Il y a des jours où cela m’agace surtout quand tu n’y arrives pas. Mais c’est ainsi, c’est la loi du foot. Changé ? Evolué plutôt. J’ai muri ».

La saison dernière tu faisais des heures supplémentaires aux entrainements notamment pour te renforcer musculairement du haut. Est-ce-que tu continues ?
« Comme j’ai eu des pépins physiques, j’ai calmé pour l’instant la musculation. J’attends de ne plus avoir de douleurs. C’est compliqué de ne plus en avoir quand tu joues tous les trois jours.  Il y a chaque fois une petite gêne quelque part ».

Enfin avais-tu perdu un peu ou pas du tout la joie de jouer ?
« Je l’avais un peu perdue… Je l’ai complétement retrouvée ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte