Masculins / OLTV

«On devait être exemplaire… »

Publié le 19 novembre 2015 à 08:51:00
Invité de Culture Club, Christophe Jallet est notamment revenu sur les événements tragiques qui ont frappé la France, événements vécus avec l’équipe nationale…

Christophe a participé au dernier rassemblement de l'Equipe de France. Il était donc au Stade de France vendredi soir et à Wembley mardi. Retour ces heures si particulières en raison des événements qui ont frappé la France.

Comment as-tu vécu ces moments tragiques ?

« On a entendu les deux déflagrations en se disant que c’était bizarre. Mais, on n’a rien su pendant le match. C’est à la fin de la rencontre que l’on a été mis au courant. Est-ce-qu’il fallait jouer en Angleterre ? Ce n’était pas à nous de prendre la décision. On a su le lendemain que le match aurait lieu. Il a fallu rester digne. On est allés en Angleterre en hommes pour assumer nos responsabilités. On avait une responsabilité vis-à-vis des Français. On devait être exemplaire. On aurait aimé  rapporter une victoire face à une belle équipe anglaise…On a essayé d’aborder ce match dans les meilleures conditions possibles. Le temps a paru long à Clairefontaine loin de nos proches. Tout le monde a cependant fait l’effort pour se consacrer sur le terrain et à l’image que l’on devait donner. L’avant match à Wembley ? Un moment chargé d’émotion. Cela a été difficile d’entrer dans le match après un tel protocole. Ce que l’on a vécu est un moment très particulier et il restera gravé dans les mémoires de chacun ».

Es-tu inquiet pour l’avenir ?

« Tout le monde est inquiet car tout le monde peut être touché au quotidien. J’avoue avoir eu du mal à trouver le sommeil. On s’imagine des choses avec un tel climat hostile… »

L’Euro est-il ton objectif numéro Un de la saison ?

« Y participer, serait l’aboutissement d’une belle saison avec l’OL. Je vais tout faire avec l’OL pour être dans le groupe. En club et en Equipe de France, je me donne à 300%. C’est l’OL qui me permettra d’être appelé. C’est un travail de tous les jours. Le fait que cet Euro soit en France décuple l’envie. J’avais vécu la liesse autour de l’Equipe de France en 98, cela donne envie de vivre cela de l’intérieur, surtout que je suis passé à côté de la dernière Coupe du Monde »

Comment vois-tu ce match à Nice ?

« Nice fait partie des belles surprises de ce début de saison. Je trouve d’ailleurs que cette équipe ressemble à l’OL de la saison dernière. Elle a des armes offensives avec Hatem (Ben Arfa, Germain. Elle possède un milieu actif. Pour nous ce serait bien de poursuivre notre série de victoires surtout face à un concurrent direct. Nice aime bien jouer en contres. On verra comment on doit aborder ce match. C’est un match très important qui doit lancer notre dernière série avant la trêve hivernale ».

Tu étais remplaçant face à l’ASSE. Comment vis-tu la concurrence ?

« Cela frustre quand tu es sur le banc, mais j’avais enchainé une quinzaine de matches. Il n’y a pas de souci. Tout le monde a des choses à donner au groupe. Etre sur le banc de temps en temps ne me dérange pas même si j’aurais préféré débuter le derby. Mais le choix du coach a été payant. Rafaël a répondu présent. Il est notamment sur le 2ème but ».

Enfin comment expliques-tu que tu aies de nombreuses occasions de but et que tu ne marques pa plus ?

« Comme j’ai eu des soucis physiques ces dernières saisons, j’ai moins travaillé devant le but. Donc je suis moins dans mon élément lorsque je me retrouve en position de frapper. J’ai moins de repères. Il n’y a pas de secret. Mais, j’ai d’abord mon rôle de défenseur à tenir ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte