Masculins / Culture Club

Anthony Réveillère dans Culture Club

Publié le 14 novembre 2015 à 09:21:00
L'ancien latéral lyonnais est revenu sur ses souvenirs à l'OL où il a passé 10 années entre 2003 et 2013, après avoir officiellement annoncé sa retraite sportive.

De retour à Lyon

« On se sent un peu comme à la maison. C'est avec plaisir que je suis là.

La fin de carrière

C’était officieux. Par la force des choses, ça s'est fait naturellement. C'est officiel. Il n'y avait pas de challenges intéressants. Et c'est aussi un choix de famille pour m'occuper mes enfants. J'ai de nouveaux objectifs. Je ne saturais pas mais je voulais passer à autre chose. Il n'y a pas de regret. Il faut avancer vers de nouveaux horizons.

Tes projets

Je veux rester dans le milieu du foot. Il faut voir les opportunités. C'est ce que je connais de mieux. J'ai commencé ma carrière à 18 ans. J'ai vraiment envie de tourner la page. Je pratique du squash notamment... Je ne veux pas être entraîneur.

Tes souvenirs de l'OL

Je vais garder en tête tous les titres. J'ai plein de souvenirs. On a marqué le football français et pratiqué le haut-niveau. J'ai pris beaucoup de plaisir en faisant mon métier. C'est un beau parcours l'OL. 10 années ici ont marqué ma carrière. Je suis fier de ce parcours. J'ai connu cette belle épopée... Je n'ai pas de regret. J'aurai peut-être pu terminer ma carrière après l'OL mais je ne regrette pas. J'ai bien aimé les autres championnats qui sont très différents. J'avais à cœur de connaître la Premier League, que je trouvais très attrayante. Ça m'a plu... C'est très enrichissant de connaître différentes cultures.

Ta blessure au genou

C'était une période délicate. J'en ai tiré le positif. Mon choix de ne pas me faire opérer était surprenant. Mais j'étais décidé pour aller jusqu'au bout de mes idées. J'ai tenté ce pari. Je connaissais mon corps, mes sensations. J'ai assumé ce choix qui pouvait engendrer pas mal de choses. Je ne l'ai pas fait inconsciemment. Mon genou a fait couler beaucoup d'encre. Il y avait des fausses rumeurs. Ça ne m'a pas handicapé et ça m'a endurci. J'ai gagné du temps par rapport à l'opération. J'ai réalisé ma carrière sur le mental.

Une superstition ?

Je ne suis pas superstitieux. Mon chiffre 13 était un porte-bonheur. Je gardais le même slip pour les matchs quand j'étais jeune. Je ne le faisais plus après. Je ne faisais pas attention à tout ça. On a tous nos habitudes. C'est plus un rituel que de la superstition.

Le Grand Stade

J'aurais aimé jouer dans ce stade. Je passe souvent devant. Il est très joli. J'espère le visiter. Ça aurait été un objectif de fouler cette pelouse ».


Anthony Réveillère et l'OL

Arrivé à l’OL en 2003 en provenance de Rennes, le latéral droit a joué 10 saisons et 400 matchs, remporté 5 titres de champion, 5 Trophées des Champions et 2 Coupes de France avec l'OL. Il a obtenu ses 20 sélections en étant à l’OL.

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte