Masculins / OL - Zénith

« Oui… la qualification est encore possible »

Publié le 04 novembre 2015 à 11:11:00
Corentin Tolisso reconnait que les trois premiers matches européens de la saison n’ont pas été une réussite, mais il n’a pas abdiqué pour une éventuelle place en 1/8ème de finale de LDC…

Mercredi soir, le milieu de terrain lyonnais devrait disputer son 16ème match européen, son 4ème en LDC. En très peu de temps, il est devenu un titulaire indiscutable avec cette capacité à pouvoir jouer en défense et au milieu. On l’a déjà vu arrière droit, arrière gauche, milieu devant la défense ou plus haut  Corentin a eu 21ans le 3 août dernier. Il est aussi un des éléments majeurs du groupe des Espoirs français engagés dans la course à une qualification pour l’Euro.

Corentin te souviens-tu de tes débuts européens ?
« Oui. J’ai d’abord joué 20 minutes face au HNK Rijeka (le 24/10/é). C’était peu de temps après mes débuts en championnat. J’avais ressenti une différence avec la L1. Ma première titularisation ? C’était à Guimaraes (succès 2 à 1). J’avais joué arrière droit. On avait fait un bon match et on avait gagné. C’est un très bon souvenir ».

As-tu un match à mettre en évidence ?
« Le plus marquant à ce jour, c’est celui face à la Juventus à Gerland. On avait rivalisé avec la Juventus. Malgré la défaite en fin de match, on avait vu que l’on avait un bon niveau. Le match retour avait été plus compliqué même si à 1 à 1, on les avait fait douter. J’avais été mieux au match aller. J’avais eu plus de mal à Turin, le contexte peut-être ».



Tu viens de découvrir la LDC. Est-ce différent ?
« C’est particulier. En plus c’est un rêve de gosse. Alors oui, le premier match te marque avec la musique, l’écusson sur le maillot… exceptionnel ».

Comment juges-tu les trois premiers matches disputés et celui en Russie ?
« On n’a pas gagné. On a cependant fait de bonnes choses notamment face à Valence en seconde période. Il faut s’appuyer là-dessus. En Russie, on a pris des buts évitables et pourtant on était prévenus des forces de cette équipe. On a mal débuté la rencontre. On a fait une mauvaise première période et après cela a été mieux. Il y avait de la place pour faire un autre résultat. A  1 à 1, l’équipe russe a douté ».

Crois-tu encore en la qualification ?
« Mathématiquement, c’est encore possible. J’y crois. Il faut que les supporters soient derrière nous et que tous les joueurs y croient dur ».

Corentin est-ce-que c’est compliqué de changer de statut ?
« Un peu. Il y a plus d’attentes. Je ne suis plus un petit jeune. Les gens sont plus sévères à mon égard et c’est normal. Il faut assumer. Je commence à m’adapter à cette situation. Je reconnais que mon début de saison a été difficile. Sur le terrain, je n’ai pas fait de très bonnes performances. Il faut travailler, travailler… Cela revient ; je me sens mieux. Le salaire ? On en fait abstraction. C’est d’abord le terrain… ».


Comment expliques-tu le fait que tu es rarement sanctionné de cartons par les arbitres ?
« Je fais des fautes pas forcément dans des zones importantes ; elles ne sont pas grossières… La saison dernière je n’ai pris qu’un carton en L1… Et puis, peut-être que les arbitres m’aiment bien ».

L’équipe de France Espoirs ?
« C’est bien parti pour la qualification au prochain Euro. Cela donne de la confiance d’entendre que l’on est devenu un moteur de ce groupe et cela te pousse à faire plus de choses ».

Un mot pour finir sur le prochain derby qui sera le dernier à Gerland ?
« Ce n’est pas un derby quelconque. Il sera en effet amplifié par le fait que ce soit le dernier. Il n’en sera que plus beau. Ce sera très important de le gagner ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte