Masculins / OL - TFC

L’OL au sommet

Publié le 11 janvier 2015 à 19:17:00
En dominant de la tête et des épaules son adversaire toulousain, l’OL s’est emparé du fauteuil de leader… Tout simplement irrésistible, superbe… et mérité pour l’ensemble de son œuvre depuis le mois de septembre…

CONTEXTE

Un contexte particulier avec les événements qui ont touché la France. Les deux clubs, les spectateurs ayant rendu un hommage plein d’émotion aux victimes de cette folie. Particulier pour le speaker de l’OL, Dominique Gregoire, ayant reçu sa récompense de meilleur speaker de l’année. Enfin, particulier et alléchant sportivement parce que l’OL peut s’emparer de la première place de la L1 après les  défaites de l’OM et du PSG, repoussant même le champion de France en titre à 4 points !

ADVERSAIRE

Le TFC déçoit. Eliminé des deux Coupes Nationales, il est proche de la zone rouge avec une 15ème place et deux points d’avance sur le premier non relégable. Une défense perméable et une attaque souvent dépendante de la forme de Ben Yedder.

EQUIPES de DEPART

La CAN laisse un vide dans les deux camps : Bedimo, Zeffane, NJie, B. Koné et Yattara d’un côté ; Doumbia, Akpa Akpro, Sylla, Yago chez les Toulousains. L’OL dans son traditionnel 4-4-2 en losange avec la première titularisation cette saison de Ghezzal qui sera à la pointe de ce losange. Le TFC débute comme d’habitude avec son 3-5-2 ; Didot étant remplaçant. Et début en L1 de Blin (18ans).

PREMIERE PERIODE

L’OL immédiatement maitre du jeu face à des Toulousains concentrés sur le pressing. Cela donne des duels intenses. Le TFC a cependant une occasion de but par Trejo (12ème). Une balle perdue des visiteurs et Fekir envoie Lacazette tromper Ahamada. Ghezzal à deux doigts de doubler la mise sur un service de Lacazette.  Le TFC à la peine techniquement et tactiquement face à une remarquable équipe lyonnaise. Jallet a une occasion de but sortie par Ahamada (22ème) après un caviar de Ghezzal. L’OL récite un football collectif de haut vol, étouffe le TFC. Lacazette, une nouvelle fois, profite d’une passe contrée de Tolisso servi par Jallet pour crucifier Ahamada. Infernal le réalisme d’Alex ! Braithwaite a la balle de réduction du score ; elle est détournée. Les vagues locales font tanguer les Violets aux nombreux déchets techniques en manque de réalisme sur une perte de balle lyonnaise juste avant la pause.

SECONDE PERIODE

2 minutes à peine et Fekir plante le 3ème sur un service de Ghezzal. Le récital collectif se poursuit. Fekir, une nouvelle fois menaçant sur une passe de Lacazette. L’OL en mouvement permanent pour s’offrir des solutions. Pas d’excès de gourmandises chez les partenaires de Gonalons, juste des sucreries utiles pour agrémenter le spectacle.  Malbranque remplace Dabo suppléé à son poste par Tolisso. Bahlouli fait son apparition (Fekir). Braithwaite n’est pas réaliste (81ème). Gourcuff remplace Ghezzal dans la foulée. Le TFC, cabossé pendant 90 minutes par des Olympiens étincelants, n’a jamais été à la hauteur dans ce rendez-vous tellement l’écart ressemblait à un fossé entre les deux équipes. Un match qui se termine par une tentative de retourné de Malbranque et une frappe à bout portant de Gourcuff détournée par Ahamada. Alors que Braithwaite manque encore un but quasi tout fait dans le temps additionnel. Un seul mot de conclusion ? Régal.

ANALYSES et PERSPECTIVES

L’OL était attendu et a répondu présent. Il a signé une 13ème victoire en 20 journées et possède désormais un point d’avance sur l’OM, 3 sur les Verts et 4 sur le PSG. Un succès avec la manière qui laisse augurer de très grands espoirs pour la suite de cette compétition où il peut clairement jouer le titre dans le sillage de l’infernal Lacazette, de Fekir… et aussi de son collectif quasi sans failles. L’OL est devenu une machine à gagner, à bien jouer… et à plaisirs.

...

La feuille de match

A Lyon, stade de Gerland, 36 000 spectateurs environ ; arbitre, M. Kalt. OL3 TFC 0 (mi-temps : OL 2 TFC 0).

OL : Lopes – Jallet, Bisevac, Umtiti, Dabo (puis Malbranque 71ème) – Gonalons (cap), Ferri, Tolisso, Ghezzal (puis Gourcuff 81ème) – Fekir (puis Bahlouli 78ème), Lacazette. Entr : Fournier.

TFC :Ahamada – Veskovac, Spajic, Moubandjé – Tisserand, Blin, Aguilar (cap), Trejo (puis Regattin 71ème) ; Sireix – Ben Yedder (puis Ben Ali 74ème), Braithwaite. Entr : Casanova.

Buts : pour l’OL, Lacazette (13ème et 27ème), Fekir (49ème);

Avertissements : pour l’OL, Dabo (38ème) ; pour le TFC, Trejo (56ème), Tisserand (60ème), Aguilar (76ème).

...

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte