Academy / Académie

Les news de l’Académie internationale

Publié le 07 janvier 2015 à 14:06:00
Épisode 13. Ulrik Jenssen, joueur norvégien de 18 ans, est sur le chemin du retour, 5 semaines après une entorse de la cheville.

Tola Vologe, 11h30. Le thermomètre affiche péniblement une température positive. Ulrik Jenssen sort de sa séance recouvert d’une fine veste pour contrer les caprices de l’hiver. Le froid ne lui fait pas peur. De sa Norvège natale, il a appris à l’apprivoiser. « Il ne fait pas très froid. Il faisait –10°C en Norvège, parfois moins. Il fait nuit presque toute la journée, c’est autre chose ». Dans ce climat austère, c’est auprès de ses proches que le joueur de 18 ans a pu trouver de la chaleur. Des moments privilégiés mais rares. « J’ai passé les vacances à Tromsø. J’ai profité de ma famille, mes amis. C’est important car je ne les vois pas souvent. Ce n’est que du bonheur. Mes parents viennent me voir tous les 2 mois. Je ne vois mes amis que quand j’y retourne, tous les 6 mois. C’est un peu long…Ça fait du bien de passer du temps avec eux, ça ressource. » Surtout dans les moments où on ne peut s’adonner à sa passion.

Ulrik est éloigné des terrains depuis fin novembre et un match contre l’OM en U19. Sur une action anodine, le grand Norvégien reste au sol. « J’ai essayé de prendre le ballon à un attaquant. Il est tombé sur ma cheville et ça a tourné. » Diagnostic, une entorse de la cheville et une indisponibilité de 6 semaines. Le défenseur central est dans les temps de passage. « Après le vélo et le renforcement musculaire, j’ai recommencé à courir. J’ai des entrainements spécifiques avec Nicolas Quinault, le préparateur physique. Je reprends l’entraînement collectif lundi. »

Conscient que la date de reprise en dépendait, il a mis beaucoup de sérieux et d’enthousiasme dans sa rééducation, malgré le coup dur et les douleurs. « C’est toujours dur le moment où on apprend la blessure. Mais j’ai eu de la chance dans ma malchance. C’est tombé à un moment où il y avait les vacances. Je n’ai donc raté que 4 matchs, ce n’est pas beaucoup. » Suffisamment pour le couper dans son élan du début de saison. Quelques jours avant sa blessure, le Norvégien avait profité de la trêve internationale pour se faire une petite place à l’entraînement des Pros. « Ça m’a coupé. C’est dommage. Je me sentais vraiment bien. Je peux revenir encore plus fort, c’est l’objectif. » Même s’il sait que les blessures font partie de la vie d’un sportif, il ne peut qu’espérer que celle-ci ait été la dernière. « J’ai déjà eu quelques blessures. C’est frustrant de ne pas jouer. On ne s’habitue pas au fait d’être blessé

GROUPAMA et CLAIREFONTAINE partenaires officiels de l’Académie OL.
Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte