Masculins / RC Lens - OL

Il faudra être déjà prêt

Publié le 03 janvier 2015 à 13:00:00
Les Lyonnais font leur entrée en Coupe de France pour lancer cette nouvelle année. Une entrée en lice loin de la maison, à Calais, et contre une équipe de l’élite, Lens. Pas forcément un cadeau pour se remettre dans le bain.

Le tirage n’a pas été aussi clément avec les Lyonnais qu’à l’accoutumée. Après avoir hérité les trois années précédentes de club de National, de CFA et même de DH, leur destin a été tout autre. Il ne les a pas épargnés pour ce 32ème de Coupe de France. C’est en effet la boule du RC Lens qui a été tirée avant celle de l’OL. Double conséquence, il faudra quitter la chaleur du cocon domestique quelques jours après les fêtes de fin d’année pour s’enfoncer dans le froid du nord de la France et y défier une équipe de l’élite.

Il n’y a pas grand-chose du rendez-vous idéal pour monter doucement en température un 4 janvier. Malgré les grosses difficultés extra sportives que l’on connaît, Lens montre d’étonnantes ressources, de très belles vertus.  Elle est aussi la bête noire du moment. Les Sang et Or restent sur deux récents succès face à l’OL. Un en championnat et à Gerland, la seule défaite à domicile en L1 depuis le début de la saison. L’autre, la saison passée… dans cette même compétition, en 8ème. Pour  Ferri, c’est donc aussi l’occasion de gommer cela, remettre les choses dans l’ordre. « C’est la seule équipe qui nous a battus à Gerland. Ça nous reste en travers de la gorge. C’est une tâche dans notre parcours à domicile. »

Inutile de dire que le RC Lens ne se privera pas d’un autre coup d’éclat. Il a vraiment besoin de cette Coupe. Elle peut représenter une belle bouffée d’air. Un beau parcours lui offrirait une parenthèse enchantée dans ses difficultés du quotidien. Et puis il rêve encore et encore à un premier sacre dans cette compétition, le seul majeur manquant à son palmarès. La Vieille Dame ne sera pas courtisée que par les Lyonnais.

Sur le papier, la confrontation semble tout de même déséquilibrée. On a quitté nos Lyonnais en 2014 en pleine bourre, sur une éclatante démonstration à Bordeaux. Impériaux à domicile, ils exportent désormais leur savoir-faire loin de la fabrique OL. H.Fournier a des certitudes. Mais il sait aussi qu’il y a des paramètres immaitrisables, qu’on ne peut que tenter d’apprivoiser au mieux. La météo, le stade, la pelouse…« On va à Calais, un stade pas de L1. C’est un peu embêtant. On espère que la pelouse sera à la hauteur de l’affiche. »

Comment va-t-il organiser son équipe ? Le coach devra changer la ligne défensive qu’il a le plus utilisée en première partie de saison. Non pas à cause des blessures, l’infirmerie s’est dépeuplée, mais de la CAN. Pour la première fois, il est privé de certains internationaux africains…Yattara, Koné mais aussi Bedimo. Dabo devrait encore prendre la relève. Lopes sera dans la cage. Pour le reste, sûrement du classique aussi.

Peu de doute donc, les meilleurs atouts du moment seront utilisés. Qui plus est après l’élimination récente en Coupe de la Ligue et celle un peu plus lointaine sur la scène européenne. Le risque de ne plus avoir que le championnat existe. Il ne faudra pas se louper à l’allumage, sous peine d’être cueilli à froid. Etre déjà prêt…les Lyonnais en ont-ils le choix ?

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte