Academy / Académie internationale

Les news de l’Académie internationale

Publié le 03 décembre 2014 à 13:40:00
Episode 10. Arrivé de Chengdu, une « petite » ville chinoise de 9 millions d’habitants, Zhang Xiu Wei est désormais à l’aise dans un environnement lyonnais plus étriqué mais convivial. Le joueur de 18 ans a en effet pu compter sur son club, ses coéquipiers, sa famille d’accueil…

Discret mais toujours souriant, Zhang Xiu Wei fait désormais partie des murs de Tola Vologe. Arrivé de Chine il y a deux ans, le joueur lyonnais est aujourd’hui pleinement intégré dans son nouveau cadre de vie. « Tout va bien pour moi ici. Je suis content ». Il a pu s’appuyer sur l’aide de ses coéquipiers de jeu, devenus des copains de vie. « Je m’entends bien avec tout le monde. On est tous amis dans l’équipe. On est de plus en plus proches. Jouer tous les jours avec eux m’a permis de très vite m’intégrer dans le groupe. On va quelques fois au cinéma notamment. J’ai aussi un ami chinois avec qui je vais au restaurant, je sors en ville, dans les parcs. Je vais aussi voir les matchs à Gerland. » Tout n’avait pourtant pas été aussi simple lors de son débarquement à Lyon.

La langue était au début de son aventure une barrière, un frein à son intégration. « C’était forcément plus compliqué lorsque je suis arrivé car je ne parlais pas du tout français. Il y a eu des moments difficiles. » Cet obstacle, il a su le franchir petit à petit en apprenant la langue de son pays d’adoption. « Je parle de mieux en mieux donc ça m’aide beaucoup dans la vie de tous les jours. On parle beaucoup avec mes coéquipiers. On discute surtout du football, et un peu de la vie de tous les jours. Lorsque je sors et que je vais dans les commerces, j’arrive à me faire comprendre en français. Si je n’y arrive pas, je parle un peu anglais ».

Une langue en passe d’être apprivoisée, des coéquipiers plus proches de lui…Zhang se sent entouré. Son déménagement en début de saison a été aussi pour lui une nouvelle bouffée d’oxygène. Il s’est installé chez la famille d’accueil idéale. « Avant je vivais seul dans un appartement. Aujourd’hui, je suis chez une famille d’accueil chinoise. Ils parlent chinois mais aussi français, donc ça me permet d’apprendre plus vite la langue. C’est comme une famille pour moi. » Une deuxième famille tentant de combler le manque de ses proches restés au pays, à 8 271 kilomètres de là.

Par rapport à la culture, tout est différent. Je m’adapte à la vie ici. Ca fait déjà deux ans que je suis en France. J’aime, je m’y sens bien.

Un tel éloignement n’est jamais simple, surtout pour un jeune homme de 18 ans qui n’avait que très rarement quitté le cocon. « Ma famille est loin, c’est une situation un peu difficile à gérer. Elle me manque parfois. Mais je sais pourquoi je suis ici. Elle va venir me voir l’année prochaine normalement. Ma mère est déjà venue et a passé un mois ici. C’était important pour moi ». Une visite qui lui a permis de renouer à distance avec un pays d’origine à la culture et au mode vie si différents de ceux de sa terre d’accueil. « J’ai l’impression qu’il n’y a pas beaucoup de personnes en France…En Chine, il y a toujours du monde de partout et tout le temps. Il  n’y plus aucun magasin d’ouvert à 20 heures. En Chine, les commerces sont ouverts tout le temps. Avec ma mère et mes proches, on fait du shopping le soir…Par rapport à la culture, tout est différent. Je m’adapte à la vie ici. Ca fait déjà deux ans que je suis en France. J’aime, je m’y sens bien. »

GROUPAMA et CLAIREFONTAINE partenaires officiels de l’Académie OL.
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte